La langue française

Berbériste

Sommaire

  • Définitions du mot berbériste
  • Étymologie de « berbériste »
  • Phonétique de « berbériste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « berbériste »
  • Citations contenant le mot « berbériste »
  • Traductions du mot « berbériste »

Définitions du mot berbériste

Wiktionnaire

Adjectif

berbériste \bɛʁ.be.ʁist\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au berbérisme.
    • Un peu plus de 7000 personnes ont signé sur la page d'un autre groupe - "Le peuple veut le changement" - issu semble-t-il de la mouvance berbériste. — (Le réveil marocain passe par Facebook, L'Express.fr, 20 février 2011)

Nom commun

berbériste \bɛʁ.be.ʁist\ masculin et féminin identiques

  1. Partisan du berbérisme.
    • Laïques et islamistes, syndicalistes et défenseurs des droits de l’homme, militants politiques aguerris et utilisateurs de Facebook, berbéristes et féministes : tous s’étaient donné rendez-vous, ce samedi 12 février, dans le centre d’Alger, pour « changer le système ». — (« En Algérie, déloger Bouteflika ne suffirait pas », L’Express.fr, 19 février 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « berbériste »

De Berbère avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « berbériste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
berbériste bɛrberist

Évolution historique de l’usage du mot « berbériste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « berbériste »

  • Ces arguments que vous avez versé dans le débat sont grossièrement mensongers et pervertissent avec effrontément mon propos sur Yennaer, qui est d’ailleurs accessible à tout public « Yennaer 2968, une imposture berbériste », publié début janvier 2017, dans lequel j’avais dénoncé le mensonge sur lequel avait été fixé la date du début du calendrier amazigh par les berbéristes, que j’avais qualifié d’imposture. A aucun moment je n’avais évoqué l’erreur de la date commise par Ammar Negadi et son rapport au calendrier Julien ou Romain ou tout autre calendrier, ni nier l’existence de cette fête agricole, fêtée dans tout l’ancien monde et pas seulement en Afrique du Nord. C’était l’année 2968 et non pas le jour de l’année, le 12 janvier, qui était l’objet de mon propos dans ce texte. Club de Mediapart, Calendrier berbère : une imposture au service de l’idéologie berbériste | Le Club de Mediapart
  • Votre réponse à mon texte « Voilà pourquoi je ne suis pas solidaire du « Printemps Berbère » laisse entrevoir une tentative désespérée de réduction de mon propos à la rhétorique obsessionnelle exprimée par ce mouvement identitaire. Celle de contester la conception de notre identité nationale, imposée par le pouvoir, par son affiliation à la sphère civilisationnelle arabo-islamique, et la volonté de lui opposer une identité amazighe, qui s’inscrirait dans un cadre « civilisationnel » transnational, nord-africain, « Tamezgha. » En atteste le choix du qualificatif de votre mouvement, par « Printemps Berbère » au lieu de Printemps Algérien. Ce qui vous fait dire, en s’adressant à ma personne, que « vous vous positionnez dans le camp adverse, celui des badissistes ». Pour vous, donc, où on adhère à l’idéologie berbériste, où on est avec les Badissistes ! Vous conviendrez que c’est une réduction trop simpliste, qui vient confirmer votre rhétorique dualiste, qui balayerai d’un revers de la main toutes les nuances que j’ai précisé dans mon analyse pour ouvrir la voie à une troisième opportunité qui se situerait au-delà de cette dualité. Cette troisième voie transcendant la dualité antagonique, arabo-islamisme contre Berbérisme, serait articulée autour d’une citoyenneté émancipée de toute référence ethnique et son inscription dans une algérianité métissée et transculturelle. Seule condition pour une refondation nationale, qui consacrerait le parler algérien comme langue nationale. Le parler algérien, Derja, entendu comme la langue Tamazight enrichie d’apports exogènes depuis des millénaires et non pas en tant qu’« arabe algérien », comme le définissent faussement les idéologues intéressés et les linguistes d’occasion. Club de Mediapart, Sortir de l'arabo-islamisme et berbérisme pour une algérianité transculturelle | Le Club de Mediapart
  • Le Pacte de l’alternative démocratique (PAD), regroupant des partis politiques qui cohabitaient sournoisement avant le 22 février 2019 avec le pouvoir, une ligue des droits de l’homme et des organisations de la société civile, essentiellement de tendance idéologique berbériste, le mouvement Rachad, une association composée d’anciens membres du parti islamiste, le FIS dissous, et une nébuleuse d’associations de la société civile assez discrète quant aux mécanismes de son avènement, ni sur le contenu de son orientation idéologique, se revendiquant tous comme des émanations du Hirak, veulent donner chacun pour son compte une orientation relative à la Révolution et mobiliser la population autour de leurs initiatives réciproques. Club de Mediapart, Algérie : Le Hirak s’embourbe à la croisée des chemins et menace la Révolution | Le Club de Mediapart
  • Jusqu’à présent, le courant arabo-islamique est parvenu à s’imposer. A dicter et imposer son paradigme en matière historique, au plan de la définition de l’identité culturelle algérienne. Aujourd’hui, la vision berbériste s’affirme. Elle est parvenue même à convertir les dirigeants du pouvoir algérien, autrefois ennemis déclarés de l’amazighité, à la nouvelle conception historique berbériste. Algérie Patriotique, Par-delà l'islamisme et le berbérisme - Algérie Patriotique
  • Vous avez récidivez dans un autre article ayant rigoureusement la même teneur et le même procédé que le premier, à savoir l’article dans lequel vous considérez Yennayer comme une «imposture berbériste». Là aussi, parce qu’il y aurait eu une erreur de date commise au début des années 1980 par un membre de l’Académie berbère, alors Yennayer ne devrait être fêté par les Algériens. J’espère que vous n’ignorez pas que Yennayer a existé bien avant l’Académie berbère qui n’a vu le jour qu’à la fin des années 1960 et que des «imposteurs» comme ce Berbériste qui aurait commis cette erreur de date, il y en a beaucoup. Algérie Patriotique, Réponse à Youcef Benzatat : le déni de réalité n'efface pas la réalité - Algérie Patriotique
  • Depuis son accession au pouvoir, en 1999, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a multiplié les concessions au mouvement berbériste. Contrairement à ses prédécesseurs. Enquête. JeuneAfrique.com, Algérie : Bouteflika et les Amazighs – Jeune Afrique

Traductions du mot « berbériste »

Langue Traduction
Anglais berberist
Espagnol bereber
Italien berberist
Allemand berberist
Chinois 柏柏尔人
Arabe البربري
Portugais berberista
Russe berberist
Japonais ベルベル主義者
Basque berberist
Corse berberistu
Source : Google Translate API
Partager