La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « bec-cornu »

Bec-cornu

[bɛkkɔrny]
Ecouter

Définitions de « bec-cornu »

Bec-cornu - Nom commun

  • Personne sotte ou stupide.

    Que maudit soit le bec-cornu de notaire qui m’a fait signer ma ruine !
    — Molière, Le Médecin malgré lui

Étymologie de « bec-cornu »

Du français bec ou becque, dérivé de l'italien becco signifiant « bouc » et par extension « homme que sa femme trompe », et du français cornu.

Usage du mot « bec-cornu »

Évolution historique de l’usage du mot « bec-cornu » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « bec-cornu » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Citations contenant le mot « bec-cornu »

  • Dans la danse sociale des esprits prétentieux, chaque pas maladroit révèle un bec-cornu qui s'ignore.
    Henri Valmont — Citation fictive générée à l'aide d'intelligence artificielle
  • Le théâtre de la vie ne manque jamais d'acteurs, mais le rôle du bec-cornu est trop souvent distribué à l'innocent qui cherche sa voie.
    Éloïse Dubois — Citation fictive générée à l'aide d'intelligence artificielle
  • La plume du poète pourrait bien se transformer en bec-cornu si elle venait à tracer des mots dénués d'âme et de vérité.
    Gustave Delarue — Citation fictive générée à l'aide d'intelligence artificielle

Traductions du mot « bec-cornu »

Langue Traduction
Anglais horned beak
Espagnol pico con cuernos
Italien becco cornuto
Allemand gehörnter schnabel
Chinois 角喙
Arabe منقار مقرن
Portugais bico com chifres
Russe рогатый клюв
Japonais 角のあるくちばし
Basque adar mokoa
Corse machja cornu
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.