La langue française

Barrésien

Définitions du mot « barrésien »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARRÉSIEN, IENNE, adj.

A.− Propre à Maurice Barrès. La religiosité barrésienne (J.-R. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 155);le culte barrésien de la terre et des morts (J.-R. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 155).
P. ext. Qui rappelle ou imite la manière de cet écrivain.
1. [En parlant de la personnalité physique] :
1. Alors le décorateur balaya de son front sa mèche barrésienne... Colette, La Seconde,1929, p. 197.
2. [En parlant de la pensée] :
2. Être saint, pensait-il tout naturellement, c'est devenir soi. Un camarade de collège, là-dessus, lui prêta le jardin de Bérénice dans l'édition illustrée à 1 fr. 50, et la mystique d'Armand devint follement barrésienne. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 68.
B.− Qui est partisan des idées de M. Barrès (cf. infra rem.).
Emploi subst. :
3. Les « intellectuels » n'avaient pas la cote au Sillon. Un petit barrésien de mon espèce était suspect avant d'avoir ouvert la bouche. Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes,1961, p. 337.
Rem. Au sens B, barrésien est concurrencé par barrésiste sur lequel a été créé le subst. barrésisme : ,,À cette époque on disputait s'il fallait être barrésiste ou barrésien. Charles Maurras tient pour barrésien. La revue indépendante avait publié de M. Camille Mauclair une sorte de manifeste sur le barrésisme`` (Barrès, Un Homme libre, 1889, pp. VII-VIII). Barrésisme a pour pendant barrésite, qui présente le barrésisme comme un phénomène pathol. Recrudescence de barrésite (Du Bos, Journal, 1927, p. 201).
1reattest. 1889 (Barrès, Un Homme libre, p. VII); dér. du nom de l'écrivain fr. M. Barrès (1862-1923), suff. -iste* et -ien*. Fréq. abs. littér. Barrésien. 30. Barrésisme. 1. Barrésiste. 6.

Wiktionnaire

Adjectif

barrésien

  1. (Littérature) Relatif à Maurice Barrès ou à son œuvre.
    • Ce soir-là encore, elle a répondu avec intelligence aux accusations emberlificotées d'Eric Zemmour, un chroniqueur de la droite barrésienne. — (Plaidoyer en faveur de Pulvar, journaliste intègre qui dérange, rue89.com, 23 décembre 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « barrésien »

(XXe siècle) Composé de Barrès et -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barrésien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barrésien baresjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « barrésien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barrésien »

  • Mais si le nationalisme barrésien a échoué, c'est moins, selon Domenach, à cause de ces maladies que par suite d'une conception trop étriquée de la France, d'une glorification trop gratuite du passé : "Un nationalisme clairvoyant se serait assigné pour but d'augmenter la puissance économique du pays et de transformer la France et son empire en une fédération multiraciale, préparant ainsi, au-delà de la revanche, les bases d'une durable puissance"... "Il y avait un moyen de faire revivre le passé, c'était de le rendre avec la patrie à ceux que l'exploitation capitaliste exclut de l'amitié française".   LExpress.fr, 1955 - A chacun son Barrès - L'Express
  • Pour Montaigne, l'individu est multiple, la somme de plusieurs appartenances. Pour le barrésien Zemmour, il est fixé à sa souche, bien calé dans les clous qu'on a dessinés pour lui. Zemmour a prospéré sur le déni de réel par les élites, leur renoncement à certaines valeurs de la République et à leur angélisme multiculturel. Le pamphlétaire est le symptôme de la "panique identitaire" que Joseph Macé-Scaron décrypte fort bien dans son nouvel essai (2). Un salutaire réquisitoire contre toutes les "assignations à résidence" écrit par un spécialiste en la matière... "Le vivre ensemble, cet humus de nos sociétés démocratiques, est devenu un cauchemar, et le visage de l'autre, un enfer", écrit l'essayiste aux vies multiples. L'identité est une belle question. Mais la réponse est plus à trouver du côté du sceptique Montaigne que de celui du trublion Zemmour. C'est cela, le véritable esprit français. Le Point, Montaigne, l'anti-Zemmour - Le Point
  • Matthieu Giroux : Il y a un regain d'intérêt pour Charles Péguy depuis 2014et la célébration du centenaire de sa mort. L'enthousiasme n'est pas retombé depuis comme l'attestent les livres sur Péguy qui continuent de sortir chaque année. Il est vrai que Péguy suscite l'admiration de personnalités aux convictions opposées qui sont toujours tentées de tirer Péguy vers elles. Une chose m'a frappé cependant en assistant à des colloques ou en discutant avec certaines des personnes que vous citez : les péguystes, d'où qu'ils viennent, sont sincères dans leur péguysme. On peut contester les interprétations qu'ils font de Péguy - le Péguy de Finkielkraut est peut-être trop "barrésien", celui de Plenel trop "de gauche", celui de Moix trop "hétérodoxe" - mais ce sont tous des lecteurs attentifs et on ne peut sérieusement soutenir qu'ils se servent de lui. Leur péguysme n'est pas cynique. Je ne dirais pas la même chose des récupérations politiques auxquelles vous faites allusion. Je ne supporte pas qu'on réduise Péguy à quelques slogans, qu'on appauvrisse la richesse et la complexité de sa pensée. Beaucoup le citent sans même l'avoir lu. Péguy ne s'utilise pas, il se lit, se relit et se médite. Marianne, "Charles Péguy ne s'utilise pas, il se lit, se relit et se médite" | Marianne
  • On aurait bien aimé que les fascistes canal historique soient les nouveaux idiots utiles du Jihâd. Hélas, les avaleurs du slogan détourné « Touche pas à mon despote » n’ont jamais viré de bord ; on leur reconnaîtra une résistance à toute épreuve face aux assauts répétés du réel. Les islamogauchistes empruntent à satiété le boulevard des Tabous conceptuels que le mainstream politicien creuse aux nationalistes, leur permettant d’y organiser la proche victoire des islamistes, et ce, en programmant des débats implosifs au cours desquels il est prévu, ou prévisible, qu’un contradicteur d’extrême droite agresse systématiquement une pauvre victime de la mode coranique. Padamalgam tient Fokon Mexplik pour le fomentateur d’une guerre civile entre la France et les Français de confession musulmane qui, d’après lui, sont les premières victimes de l’islamisme. On lui répond : « On commence quand ? on attend combien de temps, la prochaine fois, avant qu’on ne nous enYouTube au moyen d’un happening gros comme une maison hantée par ses démons multiliftés, lequel va générer un buzz dans la mémoire des Red Fishes capable d’évacuer jusqu’aux initiales de cet aimable congénère dont ils avaient très bien compris qu’il était l’arbre qui cachait la forêt de Frères d’armes, prêts tout comme lui à HARPONner leurs proies de d’Intérieur. » Je le répète : Éric Zemmour ne sera pas l’ultime allié objectif de l’indicible mal. L’idiot utile d’aujourd’hui, c’est aussi et toujours, je dirais même que c’est d’abord celui d’hier, son recruteur en l’occurrence, qui torpille le combat contre le communautarisme islamique et la radicalisation islamiste en en confiant sciemment la direction à un assimilationniste concordataire piètrement barrésien. Le rapprochement d’une partie de la gent comediante tragediante avec les essentialistes, racialistes, j’allais dire gobinistes issus de la mouvance indigéniste, lesquels sont à la gauche ce que le zemmourisme est à la droite, ce rapprochement de ce qu’il faut bien appeler deux élites en toc, est un vrai TOC des sociétés debordiennes. Rappelons-leur que l’acteur, du moins le grand acteur, dixit Lelouch qui en connaît un rayon sur l’engin, est dépourvu d’esprit de synthèse. C’est d’ailleurs ce point faible qui confère le pouvoir surhumain à un Vincent Cassel d’attaquer son personnage « par l’extérieur pour arriver à l’intérieur », que ce dernier soit le PIR des salauds ou le plus renversant des saints, sans porter de jugement sur lui, chose dont l’idée ne lui traverserait pas l’esprit. Quand vous avez été livré à la naissance avec ce type de cerveau dont les extravagantes facultés sont, par ailleurs, définitivement exploitables, vous vous abstenez néanmoins de prendre position sur des sujets qui, de fait, vous dépassent. D’où le danger de peopoliser les pouvoirs, — que dire du quatrième dont les stars et starlettes se voient attribuer un temps d’exposition frisant celui des dictateurs orwelliens ? Où l’on ne se voit plus, muni d’une oreillette, éprouver l’urgence d’un autre à « recadrer un peu le début de ce débat » qu’on a la chance de coanimer, ce qui revient ici à recadrer Zineb El Rhazoui au moment même où celle-ci justement le recentre sur l’influence croissante exercée par la Ligue islamique mondiale sur les territoires sécessionnistes où évoluent des Français que l’on convainc de se complaire dans l’improbable statut d’immigrés arabo-musulmans de l’énième génération, ces citoyens originaires desdites terres d’islam, terres ô combien stratifiées, portant l’histoire de peuples constitués d’individus auxquels notre régime politique et son système juridique, tous deux fondés sur la base des Lumières, octroient la liberté de métisser leur foi, leur descendance, tout en prenant conscience qu’ils n’ont pas attendu de briser leurs chaînes pour être issus d’un brassage ethnique et culturel plusieurs fois millénaire. La Règle du Jeu, Aline Le Bail-Kremer, Selon Bernard-Henri Lévy, l’UEFA doit sanctionner l’équipe turque - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • Branca : L’« unité nationale » est une valeur de droite et le « ni droite ni gauche » est une valeur de droite. C’est barrésien. La gauche ne reconnaît jamais de qualités à la droite. La droite peut, cela lui arrive, reconnaître des qualités à la gauche et en cela elle est de droite. Ce que je dis est un peu hardi, mais je crois vraiment qu’être plus tolérant envers les idées opposées est de droite, alors qu’à gauche, c’est très rare. Cela vient de Maurice Barrès, de la mystique de l’unité nationale : le dépassement des clivages. Florian Philippot est barrésien. Le général De Gaulle était barrésien aussi et François Mitterrand un tout petit peu en 1988. Son amour de la terre et des morts était très barrésien. Eurolibertés, Clivage gauche-droite : Interview de Michel Marmin et Éric Branca - Eurolibertés

Traductions du mot « barrésien »

Langue Traduction
Anglais barrésien
Espagnol barrésien
Italien barrésien
Allemand barrésien
Chinois 巴雷西恩
Arabe باريزين
Portugais barrésien
Russe barrésien
Japonais バレシアン
Basque barrésien
Corse barrésien
Source : Google Translate API

Barrésien

Retour au sommaire ➦

Partager