La langue française

Barbière

Sommaire

  • Définitions du mot barbière
  • Étymologie de « barbière »
  • Phonétique de « barbière »
  • Évolution historique de l’usage du mot « barbière »
  • Citations contenant le mot « barbière »
  • Traductions du mot « barbière »

Définitions du mot barbière

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBIÈRE, subst. fém.

ART MILIT. ANC. Pièce d'armure en fer, en acier ou en cuir armé de clous et destinée, au Moyen Âge, à protéger le cou, les joues et le menton des combattants.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Étymol. et Hist. Fin xiiies. « partie de l'armure protégeant le cou et le menton » (Chastelain de Coucy, éd. Crapelet, 1345 dans T.-L. : es barbieres se sont ataint). − début xives. (J. de Condé, ibid.); repris dans Lar. 19e. Dér. de barbe1*; suff. -ière*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun 1

barbière \baʁ.bjɛʁ\ féminin

  1. Pièce d’armure protégeant le menton et le cou.

Nom commun 2

barbière \baʁ.bjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : barbier)

  1. (Barbe) (Coiffure) Personne dont le métier est de couper la barbe ou les cheveux.
    • Mais les noms propres de femmes ſont feminins : […] D’Offices & conditions appartenantes aux femmes : Reyne, Comteſſe, Ducheſſe, Abbeſſe, Nonne, Conſeillere, Barbiere. — (Antoine Oudin, Grammaire françoise rapportée au langage du temps, Paris, 1640, page 62)
      Mais les noms propres de femmes sont féminins : […] D’offices et conditions appartenantes aux femmes : reine, comtesse, duchesse, abbesse, nonne, conseillère, barbière.
    • Elles en ont déjà séduit un grand nombre auxquels elles ont soutiré des mains une bonne partie de leurs marchandises, sinon toutes ; il y en a même qui y ont laissé la marchandise, le navire, la chair et les os, si doucement la barbière a su mener le rasoir. — (Boccace, trad. Francisque Reynard, Décaméron)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « barbière »

(XIIe siècle) Dérivé de barbe avec le suffixe -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbière barbjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « barbière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbière »

  • Les hommes se pressent au salon Alcove à Avelin où Flavie Isbled, barbière, bichonne leur barbe en ces temps de fêtes. La Voix du Nord, Avelin : pas de festivités sans une barbe sculptée par Flavie !
  • Depuis le 18 juillet, le tatoueur Vincent Loquet a été rejoint dans ses locaux par Corinne Flandrin, dite « Miss Coco ». Elle y exerce ses talents de barbière et coiffeuse. La Voix du Nord, Miss Coco, une barbière qui décoiffe au Tattoo shop
  • La Bernayenne a appris à être barbière auprès d’un maître barbier à Gisors, qui lui a montré le rasage, la taille de la barbe et les soins à appliquer pour son entretien. L’activité de barbier étant artisanale, la création de l’entreprise se fait auprès du centre de formalités de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. , Un commerce au poil autour de Bernay | L'Éveil Normand
  • Il faut dire que Claire est aux petits soins avec ces messieurs. Crèmes hydratantes, petites serviettes chaudes, sièges confortables en position inclinées, en plus de faire la discussion la barbière offre un réel moment de relaxation. C'est sans doute pour cette raison que ses clients fidèles, comme Mael, 28 ans, préfère venir au barber-shop plutôt que de se raser à la maison. France Bleu, Un barber-shop bordelais géré par une... barbière
  • En proposant ce service, elle comble en fait un manque de cette profession dans le secteur après le départ de la barbière Sandrine du salon de coiffure rue du Marché. ladepeche.fr, Seissan. Sabrina est aussi barbière - ladepeche.fr
  • Pour répondre à ces questions, à l'heure du déconfinement et du retour à une vie plus «normale», Gillette a recueilli des informations sur les habitudes de plus de 1.000 Français de plus de 18 ans en termes de rasage et d'hygiène faciale. Ces témoignages ont ensuite été analysés par des experts scientifiques, et enrichis par les conseils de deux ORL, d'un virologue et d'un dermatologue, tous coordonnés par le professeur Roger Jankowski, chef du service d'ORL du CHU de Nancy. Avec Nadia, barbière à Paris, ils nous expliquent quels sont les bons gestes à adopter quand on est un homme et qu'on porte une barbe.  Slate.fr, Covid-19, gestes barrières: les bons conseils pour prendre soin de sa barbe | Slate.fr
  • Le meilleur barbier de France est à Brive, et il s'agit d'une barbière ! Margaux Fovanna, 24 ans, vient d'être sacrée à Lyon dans un concours international qui sert aussi à désigner le champion de France. France Bleu, C'est une première : une barbière de Brive sacrée meilleur barbier de France !
  • Sarah Hamizi, première femme barbière de la capitale et fondatrice des salons La Barbière de Paris, coiffe des centaines de soignants bénévolement à la Pitié-Salpêtrière. Elle lance un appel aux coiffeurs bénévoles pour venir lui prêter main forte. France Bleu, Une barbière parisienne coupe les cheveux des soignants dans les hôpitaux et cliniques de la capitale
  • Si pour Serge Reggiani le barbier de Belleville était "le roi du ciseau de la barbiche en biseau", dans le Gers on chante plutôt les louanges de la barbière de Lavardens, qui fait aussi ce qu’elle veut "des petits poils jusqu’aux cheveux". Car Sandrine Delort est également une vedette. Sans trop le vouloir d’ailleurs. C’est son titre de championne de France de la spécialité, comme sa façon de voir la vie et sa profession, qui l’ont placé sous les projecteurs. Beau paradoxe pour celle qui a décidé de rester confiné dans le Gers, après avoir bourlingué dans le grand sud, et dont la truculence naturelle a réussi à séduire même les plus réticents des autochtones. ladepeche.fr, Lavardens. La barbière fait repousser la vie - ladepeche.fr
  • Initiative parisienne, l’opération Merlan, du nom argotique des coiffeurs et perruquiers, a envoyé les artisans dans les hôpitaux notamment. Avec Anne sa salariée, Noémie elle s’est consacrée à « ceux qui sont toujours là ». La barbière œuvre en respectant les gestes obligatoires, masquée, visiérée et gantée. Un avant-goût de la reprise, prévue le 11 mai. , Magazine Lifestyle | Noémie et les gestes « barbière »
  • Coiffeuse et barbière pour homme, la cérétane Sylvie Astrou vient de fêter les 30 ans de son commerce, installé place des 9 jets. lindependant.fr, Depuis 30 ans, Sylvie Astrou est la barbière des 9 jets à Céret ! - lindependant.fr
  • À chaque rendez-vous, la barbière, déploie sa table de massage : un outil qui lui permet d’allonger ses barbus dans la position idéale. Un moment privilégié qui laisse place à quelques confidences entre la professionnelle et le client. « Toujours dans le respect de la confidentialité de l’échange, bien entendu », tient à souligner celle qui a su déjà créer de vrais liens d’amitié avec ses clients, malgré la croyance tenace qu’un homme ne peut se faire coiffer ou tailler la barbe que par un autre homme. www.paris-normandie.fr, À Bernay, Gwenaëld Koudlanski, barbière, nous parle de son métier
  • Qui dit phénomène de société, dit échoppes qui poussent au coin des rues et spécialistes qui apparaissent. Dans son domaine, Sarah Daniel-Hamizi, la barbière de Paris à la quarantaine élégante, est une référence. Elle possède quatre salons dont un à l’Hôtel de Crillon, une quarantaine de personnes sous ses ordres. Elle utilise des techniques innovantes : rasage à vapeur, pose d’extensions. Elle signe le lancement d’une gamme de produits au poil, spécial poils et poilus et sort des livres. Le dernier en date, Barbes, boucs, moustaches et autres favoris dans l’art d’hier et d’aujourd’hui est un bel opus dressant l’inventaire pictural des pilosités faciales. Sans oublier les clients stars qui fréquentent ses salons : Hanouna («touche pas à mon postiche»), Cyril Lignac («le meilleur patiss’hair»), Frédéric Lopez («rendez-vous en hair inconnu») ou Mohammed VI («Royal Hair Maroc», puisqu’elle va parfois directement le «sculpter», le terme est plus chic, dans son palais). Les tarifs vont avec la célébrité, de 27 euros la taille par un de ses employés à 600 le forfait relooking. Non, dans cette histoire, le problème, c’est nous. Si Sarah Daniel caresse sensuellement la barbe fournie et huilée du photographe, à rendre jaloux un père Noël, ordonnant immédiatement à un de ses capilliculteurs qu’on le masse, elle nous regarde, l’air désespéré. Elle dit, en Cristina Cordula des tifs : «On va faire la barbe… La coupe de cheveux aussi, non ?» On entend, rétif : «La vérité, c’est que ça ne va pas du tout, mon fils.» Et nous voilà, dans un fauteuil, la tête penchée en arrière, une lotion sur les poils, attaqué par une pince à épiler et des ciseaux, avec de la cire chaude sur les joues, les narines et entre les sourcils, tentant de garder une contenance et de ne pas pleurer au moment où elle arrache les bandes. Libération.fr, Sarah Daniel-Hamizi, la barbière de cette ville - Culture / Next
  • Comme l’esthéticienne épilant une demi-jambe ou le chausseur ajustant le soulier au pied du client, la barbière de Paimpol avait, dans le monde d’avant, l’habitude de toucher ses clients. Si elle n’a pas adopté les gants, histoire de garder le contact avec la matière du cheveu et de ne pas tirer sur les tifs au moment du shampoing, c’est équipée d’un masque qu’elle opère désormais. Du côté des barbus, ce n’est qu’au moment du rasage que les clients tombent le masque. [Lire le texte] Le Telegramme, Chef Crâne d’œuf, bigorneau à roulettes et barbière masquée - Lannion - Le Télégramme
  • La barbière se régale. Ça se ressent dans son travail. Depuis la dernière Coupe du monde de football, elle ressent un effet de mode. "Mais beaucoup de clients ne se verraient plus sans barbe, même si la mode passait", explique-t-elle. "Ils aiment prendre soin d’eux, bien plus qu’on ne le pense." midilibre.fr, La “barbière chic” sculpte les barbes à l’ancienne - midilibre.fr
  • Sandrine Delort est la coiffeuse du village, installée depuis bientôt trois ans. Elle propose la coiffure mixte femmes-hommes et enfants et, en plus, a une compétence de barbière. Elle avait passé le concours de barbière à Montpellier en 2017 et elle était sortie première des dames. Située dans la rue principale du village, elle complète les commerces de ce coin du Gers apprécié par les touristes. Pour des raisons commerciales, elle a dû changer le nom de son enseigne et elle raconte sans détours : «Pour la petite histoire, j'étais Lady Barber, mais une personne a rejeté ce nom car elle avait pris avant cette dénomination. Ne voulant pas de conflit (…), j'ai tout de suite changé et me nomme désormais «La Barbière de Lavardens». Cela s'est fait sans aucun problème car tout le monde m'appelait déjà comme cela». Sandrine Delort a une amie, Genowela Pawlak, qui dirige l'atelier d'Art K, à Saint-Léonard : «C'est elle qui m'a fait mon enseigne et m'a proposé de mettre en place une exposition dans mon salon de coiffure». Cette exposition met en scène des phrases d'auteur que l'artiste a peintes sur papier photos. Les clientes et les clients peuvent découvrir cette exposition originale tout le mois de juin. Sandrine Delort souligne : «Ces cadres vont très bien ici, je pense qu'ils sont à leur place». ladepeche.fr, Lavardens. Exposition chez la barbière du village - ladepeche.fr
  • Elle s’est donc inscrite à une formation pour devenir barbière, qui se donnait le soir et les week-ends. « On était seulement deux femmes sur une douzaine d’étudiants », dit-elle. Le Journal de Montréal, D’informaticienne à barbière | Le Journal de Montréal
  • Une coiffeuse pour hommes qui chauffe ses serviettes blanches sous le robinet et pose avec beaucoup de précaution de la ouate sur les yeux de ses clients, c’est le petit lieu de repos et de douceur intime de Céline Mériglier, barbière et coiffeuse pour hommes à deux encablures des quais de Paimpol (Côtes-d'Armor). Pour qui n’a jamais franchi le seuil du salon mais qui s’arrête parfois devant la vitrine pour jeter un œil sur cette douce quadragénaire au sourire large comme un parapluie, l’endroit est juste reposant. Il y règne un silence à peine entaché par les jappements du petit chien fidèle de la patronne, qui ne bouge pas d’un poil à l’entrée. Le Telegramme, Céline, une barbière aux petits soins - LeTelegramme Soir
  • Un thème abordé par toute l’équipe en compagnie de Sarah Daniel-Hamizi, coiffeuse et barbière France Bleu, Et si on se coupait ENFIN les cheveux ?
  • Andrée Robin, la barbière de Souprosse, manie le coupe choux avec dextérité ; rencontre. SudOuest.fr, Profession : barbière
  • Dès l'âge de huit ans, à la surprise de son entourage, elle clame haut et fort que plus tard, elle sera barbière ! Quarante ans ont passé et la voici à la tête d'une entreprise qui compte trois salons en propre et cinq corners implantés chez des partenaires triés sur le volet (Hôtel de Crillon A Rosewood Hotel, Maison Lutetia, etc.), un centre de formation, et elle offre ses services aux professionnels et son expertise aux grandes maisons (Louis Vuitton, Agnès B., Chanel, Guerlain). " Au démarrage, mon positionnement a suscité la curiosité de la presse et des influenceurs, ce qui m'a aidé en termes de notoriété ", témoigne-t-elle. La dirigeante qui s'est entourée d'un actionnariat quasi familial a autofinancé l'essentiel de ses investissements. " Nous avons été accompagnés par Bpifrance et par Réseau Entreprendre 93. Je bénéficie d'ailleurs toujours du regard éclairé et bienveillant de mes trois conseils, eux-mêmes chefs d'entreprise, qui m'apportent leur soutien et leur expertise ", précise-t-elle. https://www.chefdentreprise.com/, Entrepreneuriat : où sont les femmes ?
  • Les hommes peuvent avoir leur rituel beauté, au même titre que les femmes. C’est la conviction de Sarah Daniel-Hamizi, la première barbière de Paris : « Le maquillage d’un homme, c’est sa barbe. Etre élégant, gentleman, ou plutôt bûcheron ou hipster, asseoir sa virilité ou sa prestance, tout ça passe par le poil ! Il se soigne autant que les cheveux ! » Dans son salon de la rue Bertin-Poirée du 1er arrondissement, elle a créé le Sublimoir, un espace dédié à l’esthétique des hommes dans le style des boudoirs du XIIIe siècle. Là, elle taille, sculpte et travaille les barbes avec précision. Véritable accessoire de mode, la barbe est l’objet de toutes les attentions. La barbière va même plus loin en proposant des prestations esthétiques inédites comme le rasage à la vapeur, maquillage, brushing, coloration ou extension de barbes, et même la sculpture du torse. Les Echos Executives, La Barbière de Paris taille les hommes au poil, Le Lab/Idées
  • 1. La Barbière de ParisLes quatre salons implantés à Paris sont emblématiques. Dirigés d’une main de maître(sse) par Sarah, seule barbière de la capitale, vous serez reçus à coups sûrs dans les meilleures conditions et soignés par une troupe de professionnels sélectionnés sur le volet. Rendez-vous aux : 7 rue Bertin Poirée Paris 1er, 14 rue Condorcet Paris 9ème, 19 rue de l’Abbé Grégoire Paris 6ème, 10 place de la Concorde Paris 8ème mais aussi dans le quartier de La Défense, au 2 esplanade du Général de Gaulle à Courbevoie. GQ France, Les 9 meilleurs barbiers de Paris en 2019 | GQ France
  • Parce qu'en 2016, une belle barbe c'est aussi important qu'un carré plongeant en 2003 chez une star de la télé-réalité, sauf que c'est un truc de gens cools. Et parce que se faire tripoter le visage par une femme c'est toujours sympathique. Alors voilà, cette semaine chez Bah Alors, pour fêter les femmes, on a pris rendez-vous avec Josepha, une barbière. Qui n'est donc pas concernée directement par le métier qu'elle fait, puisqu'elle n'aura jamais besoin de ses propres services. D'ailleurs, vous saurez que pour un correcteur orthographique performant et mis à jour il y a moins de 48h, le mot"barbière" est une hérésie de niveau 4, inconnu au bataillon. Mais parlons plutôt avec Josepha, qui nous dédie intégralement ses talents, et ça, ça n'a pas de prix ! , J'ai rencart avec ma barbière
  • A « la Barbière de Paris » (Ier), le va-et-vient est incessant. Soudain, parmi tous les visages d'hommes qui se bousculent dans l'échoppe, Sarah Hamizi apparaît, un sourire aux lèvres.Cette femme aux cheveux courts et aux grands yeux bruns fait partie des lauréats de « Stars et Métiers », concours organisé par les Chambres de métiers et de l'artisanat et les Banques Populaires.« C'est une belle récompense pour notre activité », savoure celle qui a ouvert une première boutique dans le IXe, avant d'en créer une seconde dans le Ier pour faire face à la demande.« J'adorais regarder mon grand-père se raser »Le prix « Stars et Métiers », qui sera officialisé vendredi, elle le doit d'abord à un long travail. « Cela fait bientôt vingt ans que je suis coiffeuse-barbière », raconte-t-elle. Un métier qu'elle a toujours voulu exercer. « Tout repose sur un souvenir d'enfance. J'adorais regarder mon grand-père se raser quand j'étais toute petite. Ã?a a été un vrai déclic pour moi. »Ses compétences, elle les a acquises auprès de deux hommes : Jean-Louis Bourasseau, qui lui a appris le métier, et un Turc dénommé Oscan. « Un jour, il m'a dit : Si tu peux raser un homme turc, alors tu pourras raser n'importe quel homme. »Depuis, Sarah se sert du rasage pour littéralement métamorphoser le visage de ses clients. Elle a même développé de nouvelles techniques, comme le « rasage vapeur », qui consiste à dilater les pores de la peau avant de passer la lame, ou le « styling implantation », une méthode visant à harmoniser la ligne des cheveux sur le front. « Et dimanche, nous allons dévoiler une technique totalement inédite au Mondial Coiffure Beauté (MCB) », annonce-t-elle, tout en refusant d'en dire plus.Etre une femme n'a pas été facile dans ce milieu plutôt misogyne. « Je devais faire mes preuves avec un travail irréprochable. » Mais avec son « caractère bien trempé », elle a su s'imposer et a fait de l'« excellence » son mot d'ordre.La Barbière de Paris, au 7, rue Bertin-Poirée (Ier, M° Pont-Neuf) et au 14, rue Condorcet (IXe, M° Poissonnière). Taille de barbe : de 22 à 40 â?¬. Rens. sur www.labarbieredeparis.com leparisien.fr, Paris : rue Bertin, le barbier est une barbière - Le Parisien
  • On pensait que c'était une mode passagère, mais la barbe reprend du poil. Sarah, est barbière depuis 25 ans : elle possède déjà 4 salons à Paris et elle va bientôt ouvrir un cinquième à New York. LCI, Le 20H Le Mag [...] du 23 avril 2018 : Sarah, barbière | LCI
  • En 2013, Jeanne Pillot utilise ce concours pour lancer son activité car sur le marché de la ville, les gens ne comprenaient pas le travail de la barbière, qui à l’époque était tout nouveau. , Gironde. À Arcachon, le concours de la plus belle moustache est lancé | Le Républicain Sud-Gironde
  • Une coiffeuse pour hommes qui chauffe ses serviettes blanches sous le robinet et pose avec beaucoup de précaution de la ouate sur les yeux de ses clients, c’est le petit lieu de repos et de douceur intime de Céline Mériglier, barbière et coiffeuse pour hommes à deux encablures des quais. Pour qui n’a jamais franchi le seuil du salon mais qui s’arrête parfois devant la vitrine pour jeter un œil sur cette douce quadragénaire au sourire large comme un parapluie, l’endroit est juste reposant. Il y règne un silence à peine entaché par les jappements du petit chien fidèle de la patronne, qui ne bouge pas d’un poil à l’entrée. Le Telegramme, Barbière. Le havre de paix poilu de Céline Mériglier [Vidéo] - Paimpol - Le Télégramme
  • Sandrine Delort est coiffeuse et possède, en plus, une compétence de barbière. Elle s'est installée il y a tout juste un an sur la commune. Elle avait passé le concours de barbière à Montpellier en 2017 et elle était sortie première des dames. Située rue principale du village, elle complète les commerces de ce coin du Gers apprécié par les touristes. Elle avait pris contact avec la chaîne de «France 3» et vient de recevoir une équipe de télévision. L'équipe de «France 3 Occitanie» était composée de Manuel Wat et Nathalie Fournis, journaliste reporter d'images. Ils expliquent leur venue à Lavardens : «Sandrine avait envoyé un message à la chaîne, précisant qu'elle existait. La formulation était tellement étonnante que cela nous a donné l'envie d'aller sur place pour préparer un portrait et présenter son salon qui est plutôt insolite et atypique». La motivation de l'équipe de tournage est évidente : «Il existe de plus en plus de barbiers, mais très peu de femmes barbières en France». Nathalie Fournis ajoute avec un grand sourire : «Moi, je vais me régaler à mettre ce personnage en scène dans son quotidien car il est inutile de la scénariser, elle va le faire d'elle-même ! Son salon est très cosy, très féminin, avec cela, je sens que je vais m'amuser de mettre Sandrine en images». Nicole Pascolini, maire de Lavardens, est impressionnée et satisfaite : «Les ambitions et les projets de la municipalité se mettent en route car nous voulons développer le potentiel de Lavardens. Sandrine est en place depuis un an et a une clientèle fidèle». Cette année, Sandrine Delort a passé le concours international, le 11 juin, avec son modèle Guillaume Ulry. Ce dernier réside à Auch, mais a ses racines à Jégun, dont le père s'occupe du ramassage scolaire. Le reportage a été diffusé hier soir au 19/20, sur «France 3» Occitanie. ladepeche.fr, Lavardens. Sandrine Delort, barbière, a eu les honneurs de la télé - ladepeche.fr
  • Comment Karl peut-il se rattraper? "Il faut rester sur du naturel et ne pas donner un côté trop structuré", assure la barbière, experte en la matière depuis 25 ans. Elle suggère au créateur de mode de tailler un peu sa barbe. Compte tenu de la couleur de son poil, celle-ci ne doit pas être trop longue: "Plus le poil blanc est long, plus il vieillit la personne." Le Huffington Post, Les conseils d’une barbière à Karl Lagerfeld pour entretenir sa barbe | Le Huffington Post LIFE
  • La barbe est à la mode. Donc les barbiers réapparaissent dans le paysage des villes. Rencontre avec Eva, barbière à Agen, rasoir en main… ladepeche.fr, Agen. Un moment de sérénité sous le rasoir d'Eva la barbière - ladepeche.fr
  • La barbière a eu l'idée d'organiser ce concours pour faire sa pub quand elle a débuté son activité en 2013 sur le marché d'Arcachon. Aujourd'hui la moustache est de plus en plus tendance. Mais pour être complètement à la mode, messieurs, oubliez la moustache à la Jugnot ou à la Cardoze, préférez la très fine et légèrement courbée en pointe. France Bleu, Arcachon : 6ème édition de la moustache d'or
  • Jeanne Pillot, la barbière d’Arcachon, s’engage pour la cinquième année dans la campagne Movember, pour sensibiliser les hommes aux cancers et à leur prévention. SudOuest.fr, Arcachon : Jeanne la barbière rase toujours pour Movember
  • Elle a été la première femme barbière à Paris. Après des collaborations prestigieuses avec Dior ou Swarovski et un passage à la télévision dans l’émission de Cristina Cordula dans, « Nouveau look pour une nouvelle vie », la Parisienne Sarah Daniel-Hamizi, barbière depuis 25 ans, sort son troisième livre en septembre. L’idée ? Transmettre sa passion, qui se féminise de plus en plus ! , Sarah Daniel-Hamizi, celle qui a ouvert la voie aux femmes barbières - Elle
  • Ce qu'apprécie particulièrement Sony Jasinski, au-delà de la taille ou du rasage, c'est davantage le côté soins apportés au client. « La formation barbier fait partie du nouveau brevet professionnel, donc on a des notions. Mais l'aspect cocooning, le côté plaisir que cela procure, c'est intéressant à développer. » La barbière apporte, aussi, une attention dans le déroulé de la prestation, entre la serviette chaude à appliquer, la pierre d'alun ou le baume hydratant. « Cela se rapproche du soin du visage, presqu'à part entière », relève-t-elle. www.lejdc.fr, Sony Jasinski, la barbière de Fourchambault : « La tendance pour la barbe, c'est incroyable » - Fourchambault (58600)
  • À première vue, le message est bien passé. Le prélèvement à la source n'a plus de secret pour Marine, jeune barbière de 22 ans : "Le prélèvement à la source ça permet en fait aux impôts d’être prélevés directement sur notre salaire. Pour moi, ça va se traduire par une trentaine ou une cinquantaine d’euros en moins par mois du coup sur ma fiche de paye. Ça va dépendre de mes primes."    Franceinfo, Prélèvement à la source : un barbier parisien a anticipé le choc psychologique
  • Vanessa Lumet ne se contente pas de couper les cheveux en quatre. Elle taille les barbes en pointe, rase de près et de frais les peaux masculines qui se précipitent entre ses mains. Elle n’est pas seulement coiffeuse, elle est aussi barbière. Preuve qu’il n’est pas besoin d’être de Saint-Germain-des-Prés ou bobo pour aimer la glisse du rasoir coupe-chou (jetable pour des raisons d’hygiène) et la serviette chaude apaisante. CharenteLibre.fr, A Barbezieux, le barbier est une barbière [Vidéo] - Charente Libre.fr

Traductions du mot « barbière »

Langue Traduction
Anglais barber
Source : Google Translate API
Partager