La langue française

Barbacane

Définitions du mot « barbacane »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBACANE, subst. fém.

A.− FORTIF, au Moy. Âge. Ouvrage extérieur de fortification en maçonnerie ou en bois, percé de meurtrières, protégeant un point important, tel qu'un pont, une route, un passage, une porte :
1. Les barbacanes avaient ... pour but de mettre à couvert un point important, situé à peu de distance des murs, un pont par exemple. A. Lenoir, Archit. monastique,t. 1, 1852, p. 67
2. Sur le rivage même, ils avaient établi une barbacane, fortification sommaire en demi-cercle, destinée à protéger les approches du pont-levis et des deux tours d'entrée. Cette barbacane n'avait point laissé de trace. G. Leroux, Le Parfum de la dame en noir,1908, p. 40.
Spéc. Meurtrière pratiquée dans le mur des forteresses :
3. escole. − Il faut que les Pisans, dans un délai fort court, Soient libres dans leurs murs, l'œil à la barbacane, Pour aider les Français descendus en Toscane. Coppée, Severo Torelli,1883, th., p. 169.
B.− ARCHITECTURE
1. ,,Ouverture étroite dans un mur de soutènement pour faciliter l'écoulement des eaux`` (Barb.-Cad. 1963) :
4. Quel que soit le type [de soutènement adopté], il faut toujours assurer l'assèchement des terres derrière les murs de soutènement en maçonnerie au moyen de barbacanes, ... Ch. Bricka, Cours de ch. de fer,t. 1, 1894, p. 184.
2. ,,Ouverture étroite en partie haute d'une cloison de cour pour faciliter l'aération entre caves`` (Barb.-Cad. 1963).
3. ,,Fenêtre de hauteur normale mais très étroite`` (Barb.-Cad. 1963) :
5. Et la nuit suivante, à travers les barbacanes de la porte, on aurait pu voir Andréa Vésalius, dans son laboratoire, disséquant sur son établi, un beau cadavre de femme, dont les cheveux blonds tombaient jusqu'à terre. P. Borel, Champavert,Don Andréa Vésalius, l'anatomiste, 1833, p. 80.
Prononc. et Orth. : [baʀbakan]. Ac. Compl. 1842 et Lar. 19eenregistrent barbacane ou barbacanne. Besch. 1845 souligne : ,,on les appelle aussi ventouses et canonnières``. Quillet 1965 mentionne également la forme chantepleures. Étymol. et Hist. Ca 1160 barbacane « ouvrage de fortification percé de meurtrières » (Eneas, éd. Salverda de Grave, 413 dans T.-L. : grant fossé a barbacane). Orig. obsc. Empr. soit à l'ar. vulg. b-al-baqára, altération du class. bāb-al-báquara, proprement « porte pour les vaches » (parce que la barbacane protégeait une enceinte intermédiaire entre cette fortification et la muraille principale où les assiégés gardaient le bétail), transformé en barbacana sous l'infl. de barrana « extérieur » (Cor. t. 1, s.v. barbacana), mais cette hyp. n'a pu encore être confirmée par l'archéologie; soit au persan bālāḫāna « étage supérieur, terrasse sur un toit » (Lok., no197; FEW t. 19, s.v. bālāḫāna) pour lequel il faut expliquer le passage de -l- à -rb- par l'infl. de barbe. On a également proposé l'ar. barbaḫ-k̮āneh « rempart » (REW3, no941a; DEI, s.v. barbacane 1; EWFS2), mais ce mot signifie en réalité « maison avec égout » (v. Bl.-W.5et FEW, loc. cit.). L'ancienneté du mot en fr. rend peu probable un intermédiaire esp. (Rupp., p. 284; Brunot t. 1, p. 287). Fréq. abs. littér. : 16.
BBG. − Herbillon (J.). Barbacane et fenêtre bavisienne. Archives, bibl. et musées de Belgique. 1961, t. 32, pp. 253-258. − Lammens 1890, pp. 41-42. − Rupp. 1915, p. 284.

Wiktionnaire

Nom commun

barbacane \baʁ.ba.kan\ féminin

  1. (Architecture) (Histoire) (Militaire) Ouvrage avancé, percé de meurtrières et destiné à renforcer les défenses d'une porte ou d'un passage.
    • Pendant ce temps, Front-de-Bœuf le conduisait vers la poterne ; ils traversèrent le pont sur une seule planche, et gagnèrent une petite barbacane ou défense extérieure qui communiquait avec la campagne par une porte bien fortifiée. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les assiégés, de leur côté, dans l’enceinte de cette barbacane, élèvent une pierrière turque qui bat le mangonneau. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  2. Meurtrière ou fenêtre étroite.
  3. (Architecture) Ouverture pratiquée en bas d'un mur de soutènement ou dans une terrasse pour faciliter l'écoulement des eaux.
    Rempart à Grenoble : deux barbacanes sont visibles en bas du mur à gauche.

Nom commun

barbacane \Prononciation ?\ féminin

  1. Barbacane.
    • Les barbequennes [ils] unt saisies, E par force lor genz parties. — (Benoît de Sainte-Maure, Ducs de Normandie, II, vers numéro 11858, XIIe siècle.)
    • Et drecierent les eschieles à une barbacane emprès la mer. — (Villehardouin, Conquête de Constantinople LXXVI, XIIIe siècle.)
    • Hordeïz [fortification] ot et bon et bel,
      Par defors les murs dou chastel
      Ses barbacanes fist drecier
      Por son chastel miauz enforcier.
      — (Roman de Renart, vers numéro 18498)
    • Pour requerre sa gent plus sauvement [avec plus de sûreté], fist faire le roy une barbaquane devant le pont qui estoit entre nos deux os [armées]. — (Joinville, 236, XIIIe siècle.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBACANE. n. f.
Ouvrage de fortification bas, avancé, destiné à protéger une porte, la tête d'un pont, etc. Il se dit aussi des Ouvertures qu'on laisse au mur d'un bâtiment, soit pour donner du jour ou de l'air, soit spécialement dans une terrasse pour l'écoulement des eaux.

Littré (1872-1877)

BARBACANE (bar-ba-ka-n') s. f.
  • 1Meurtrière pratiquée dans le mur des forteresses pour pouvoir tirer à couvert.

    Dans les fortifications du moyen âge, ouvrage extérieur percé de meurtrières.

  • 2Ouverture longue et étroite pour l'écoulement des eaux.

    Ouverture dans une porte de cave.

HISTORIQUE

XIIe s. Les barbaquennes [ils] unt saisies, E par force lor genz parties, Benoit de Sainte-Maure, II, 11858.

XIIIe s. Et drecierent les eschieles à une barbacane emprès la mer, Villehardouin, LXXVI. Hordeïz [fortification] ot et bon et bel, Par defors les murs dou chastel Ses barbacanes fist drecier Por son chastel miauz enforcier, Ren. 18498. Quant il sont devant Nique, s'ont levé le [la] tenchon [combat] ; Les barbacanes [ils] copent entour et environ, Dusqu'al maistre fossé n'i ot arrestison, Ch. d'Ant. II, 348. Pour requerre sa gent plus sauvement [avec plus de sûreté], fist faire le roy une barbaquane devant le pont qui estoit entre nos deux os [armées], Joinville, 236.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARBACANE. - HIST. Ajoutez :

Xe s. Le fol : Et ne m'en sçauroye-je mesler : J'ai gouverné la cour bacane Et sçay trop bien les aulx peler, Quant je suis à ma barbacane, Rec. de Farces, etc. P. L. Jacob, Paris, 1859, p. 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barbacane »

Wallon, bâbècine, lucarne ; namurois, barbakène ; provenç. et espagn. barbacana ; portug. barbacao ; ital. barbacane. On donne pour étymologie l'arabe bârbâk-khaneh, galerie servant de rempart devant une porte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle)[1] De l’ancien français barbacane, lui-même de l’arabe بربخ, barbakh (« évier, tuyau d’aqueduc, canal de l'urètre »)[2]. Sans contester le radical arabe du mot, Lammens est persuadé que la désinence finale خانة khana est persane[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie discutée :
On donne pour étymologie l'arabe bârbâk-khaneh, « galerie servant de rempart devant une porte[1] » ou « maison avec égouts[2] », de l’arabe بربخ, barbak (« égout »).
De l’arabe bāb-al-báquara[2], « porte pour les vaches », parce que la barbacane protégeait une enceinte intermédiaire entre cette fortification et la muraille principale où les assiégés gardaient le bétail.
Du persan باب‌خانه, bab-kanah composé de باب, bab (« porte ») et de خانه, khâné (« maison »).
Du persan bālāḫāna[2], « étage supérieur, terrasse sur un toit ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbacane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbacane baʀbakan

Évolution historique de l’usage du mot « barbacane »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbacane »

  • La deuxième exposition déconfinée de la saison 2020, organisée par la galerie associative Art Points de Vue, est à découvrir du vendredi 26 juin au mardi 28 juillet, à l’Espace Points de Vue, 6 rue de la barbacane 82110 Lauzerte. ladepeche.fr, Lauzerte. Nouvelle exposition à Arts Point de Vue - ladepeche.fr
  • La façade Est, précédée d’une barbacane en demi-cercle, présente cinq tours, équipés de hourds et de galeries de bois en surplomb qui annoncent les mâchicoulis. Quant à l’entrée, elle est fermée d’une double herse et d’une porte bardée de fer. , Près de Toulouse. Patrimoine : Carcassonne, la plus grande cité médiévale d'Europe | Actu Toulouse

Traductions du mot « barbacane »

Langue Traduction
Anglais barbican
Espagnol barbacana
Italien barbacane
Portugais barbacane
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbacane »

Source : synonymes de barbacane sur lebonsynonyme.fr

Barbacane

Retour au sommaire ➦

Partager