La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « balsamite »

Balsamite

Définitions de « balsamite »

Trésor de la Langue Française informatisé

BALSAMITE, subst. fém.

BOT. Genre de plante aromatique (Composées) ayant pour principales espèces la Balsamite odorante ou Baume des jardins, Coq des jardins, Grand baume, Herbe au coq, Menthe-coq, Menthe de Notre-Dame, Tanaisie balsamite, d'origine méditerranéenne, à odeur de menthe ou de mélisse, utilisée en médecine pour ses propriétés vermifuges, antispamodiques, stimulantes.
Rem. Attesté dans Ac. 1835-1932; Besch. 1845; Lar. 19e, Lar. 20e; Littré; Guérin 1892; G. Planchon, E. Collin, Les Drogues simples d'orig. végétale, t. 2, 1895-96, p. 78; DG; Rob.; Fournier 1961; Quillet 1965.
Prononc. Dernière transcr. dans DG : bál-zà-mit'. Land. 1834 transcrit : bale-ça-mite. À ce sujet cf. balsamier. Étymol. et Hist. xiiie-xives. (Antidotaire Nicolas, 12 [Dorveaux], sans attest. dans Quem.); 1354-77 (Le Roy Modus, éd. G. Tilander, 105, 6 : Jus de balesamite), attest. isolées. Repris au xixes. : 1800 (Boiste). Empr. au lat. médiév. balsamita donné comme synon. de sisymbria, plur. neutre « menthe aquatique » dans les glossaires. xes. (Hermeneumata Codicis Vaticani Reginae Christianae, 1260 dans Corpus Gloss. Lat., III, 554, 38); xies. (Codex Vaticanus, 4417, ibid., III, 618, 68).

Wiktionnaire

Nom commun - français

balsamite \bal.za.mit\ féminin

  1. (Botanique) Un des noms vernaculaires de la tanaisie.
    • La balsamite est dénommée, en effet suivant les provinces ou les cantons : baumier, herbe à omelette, tanaisie, passe-thé, menthe-coq, menthe de Notre-Dame, grand’baume, coq des jardins, baume-coq. — (Société d’horticulture du Doubs, Bulletin - Volumes 57 à 58, 1913)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BALSAMITE. n. f.
Voyez TANAISIE.

Littré (1872-1877)

BALSAMITE (bal-za-mi-t') s. f.
  • Un des noms du pyrethrum tanacetum. L., dit aussi tanaisie balsamite, tanaisie baumière, menthe-coq.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BALSAMITE (bal-sa-mi-t'), s. m. Sectateur de Cagliostro (Joseph Balsamo), Mém. de la marq. de Créquy, t. II, ch. XI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « balsamite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
balsamite balsamit

Évolution historique de l’usage du mot « balsamite »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « balsamite »

  • Cette plante fut très populaire au Moyen Âge et à la Renaissance dans les jardins d'apothicaires. Les jardiniers la désignent sous le nom de balsamite odorante et les herboristes sous le nom de baume coq, pour son utilisation dans la pharmacopée naturelle. La macération des feuilles dans de l'huile d'olive a été longtemps utilisée pour calmer les plaies, les contusions et les brûlures. La plante entière, macérée dans du vin rouge, a été employée pour son action contre la toux, les crampes et même la dépression. Franceinfo, Jardin. La menthe coq
  • Hildegarde de Bingen, l’abbesse médiévale dont les recettes médicinales sont remises à la mode, ne jurait que par le fenouil. Elle en disait : « Sous quelque forme qu’on le consomme, il rend gai. » Elle appréciait aussi une plante peu utilisée aujourd’hui : la balsamite ou menthe-coq (une cousine de la menthe), aux propriétés antispasmodiques. Un duo à tester en infusion avec la ”tisane pour les nerfs” dédiée à la sainte. Sur www.lesjardinsdhildegarde.com. Marie France, magazine féminin, Santé. 10 recettes naturelles pour se détendre
  • Nos préférés ? Le « Carré entre cuisine et médecine » où poussent guimauve, angélique, sauge et mélisse, celui « des simples » fort prisées au Moyen Age, telles fenouil, balsamite, bardane, lavande, arnica, herbe aux goûteux, menthe et millepertuis ou celui des « plantes utiles » avec saponaire, pastel, gaude des teinturiers, lin, blé, orge, seigle, épeautre, avoine, et sarrasin. Plus insolite, on s'intéressera avec précaution sur le « Carré des plantes magiques/toxiques ou médicales » avec les mystérieuses arum dragon, mandragore, petite euphorbe esule, verveine, ancolie et alchémille. leparisien.fr, Château de Vincennes : découvrez l’histoire autrement grâce au potager médiéval - Le Parisien
  • Oui. C'est un végétal qui s'appelle la balsamite. C'est un produit dont j'adore le nez, car il a un côté très Hollywood chewing-gum, mais qui est très amer en bouche. C'est compliqué et je n'ai pas encore trouvé la manière optimale de le travailler. J'ai également une histoire un peu particulière avec le miso d'orge et de blé. C'est un produit de base de l'alimentation japonaise, lactofermenté, dont je détestais le goût il y a vingt ans ; j'avais du mal à en comprendre les subtilités. Depuis quelques années, j'ai évolué et je me surprends à vouloir le faire découvrir à mes clients. J'aime bien le proposer par touches, en association avec certains produits, et aujourd'hui, j'ai décidé de passer un cap supplémentaire en essayant de réaliser mon propre miso à base de lentilles de La Planèze. C'est un cheminement et pour moi, c'est ce qui définit la cuisine : une histoire sans fin, une recherche perpétuelle. Celle que l'on faisait il y a dix ans est différente de celle d'il y a cinq ans, de celle de maintenant et de celle de demain. C'est d'ailleurs là tout le bonheur et l'intérêt de notre métier : on ne s'ennuie pas. ladepeche.fr, Sébastien Bras : «La cuisine, c'est un don de son cœur et de son âme» - ladepeche.fr

Traductions du mot « balsamite »

Langue Traduction
Anglais balsamite
Espagnol balsamita
Italien balsamite
Allemand balsamit
Chinois 硅藻土
Arabe بلسميت
Portugais balsamita
Russe balsamite
Japonais バルサマイト
Basque balsamite
Corse balsamita
Source : Google Translate API

Balsamite

Retour au sommaire ➦

Partager