La langue française

Bactéricidie

Phonétique du mot « bactéricidie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bactéricidie bakterisidi

Évolution historique de l’usage du mot « bactéricidie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bactéricidie »

  • Il existe pléthore de normes de désinfection, et il est très difficile pour l’utilisateur de s’y retrouver. Il faut savoir que les nouvelles normes sont européennes; elles commencent par NF EN. Les normes françaises commencent par NF T. Certaines sont obsolètes, car remplacées par des normes européennes ; cependant certaines ont toujours cours, par exemple dans les critères français d’homologation. Il existe des normes «de base», qui indiquent seulement si le produit possède une activité désinfectante ou non. Par exemple la norme de base de bactéricidie NF EN 1040. Il existe également des normes «d’application» qui précisent les conditions d’efficacité du désinfectant (dose d’application, etc.) pour un usage donné. C’est le cas par exemple de la norme de bactéricidie NF EN 1276. En bactéricidie, la norme européenne de base s’appelle NF EN 1040 et la norme d’application NF EN 1276. En fongicidie, la norme européenne de base s’appelle NF EN 1275 et la norme d’application NF EN 1650. On rencontre souvent une référence à la norme NF EN 1275 suivie de la mention (Candida albicans) ; cela signifie que le produit n’est efficace que sur cette souche, et non sur les deux souches nécessaires à l’obtention de la norme. Le désinfectant est dit alors levuricide. Agro Media, Nettoyage : Comment bien choisir un désinfectant ? | Agro Media
  • Si toutefois l’opérateur choisit un nettoyage manuel, il pourra porter son choix sur l’utilisation d’un produit à usage multiple, à savoir un produit qui sera utilisable tant pour la pré-désinfection, pour le nettoyage manuel, que pour le traitement en cuve à ultra-sons. Ceci participera à réduire les risques de mésusage des produits au cabinet dentaire, à la condition qu’ils respectent les normes de bactéricidie et de fongicidie demandées, décrites plus haut[3]. Il est recommandé de procéder au nettoyage manuel en étant muni de gants en caoutchouc épais, et d’équipements de protection individuelle comme des lunettes de protection et un masque [11]. LEFILDENTAIRE magazine dentaire, Pré-désinfection et nettoyage des dispositifs médicaux : outils et normes
  • Toutes les plaies perturbent l’apport vasculaire en ce sens qu’elles causent des dommages et des thromboses des vaisseaux. Il en résulte une hypoxie locale. La tension en oxygène dans les plaies est ainsi souvent inférieure à 30 mm Hg. Or la résistance aux infections dépend de la pression partielle en O2 dans la plaie et on sait que la bactéricidie oxydative des neutrophiles est dépendante de la production de radicaux libres oxygénés. Caducee.net, Plus l’oxygène pendant et après l’opération réduit l’incidence des infections des plaies chirurgicales
  • La tuberculose est-elle immunisante? Une étude chez les IDE dans les années 50 avait montré une protection de la TB latente sur le risque de présenter une TB maladie après une nouvelle exposition; et avoir eu une TB maladie est un facteur de risque de développer une nouvelle TB maladie, indépendamment des facteurs d’exposition, ce qui sous entend un rôle sous jacent du système immunitaire… Chez le singe, une modèle de réinfection permet de voir ce qu’il se passe expérimentalement en cas d’expositions renouvelées à des souches différentes : chez les singes « réinfectés » par rapport aux singes « primo infectés », le nombre de nouveaux granulomes (contre la seconde souche) est moins important, avec une croissance réduite et une bactéricidie augmentée au sein des granulomes. La primo-infection préalable protège beaucoup mieux ces singes qu’une vaccination par le BCG… vih.org, Session plénière du lundi 5 mars | vih.org
  • Le polymorphonucléaire neutrophile représente l’acteur principal qui, à travers une série de fonctions chronologiquement définies (adhésion aux cellules endothéliales, diapédèse, chimiotaxie, phagocytose, dégranulation et bactéricidie), élimine les bactéries pathogènes en respectant la flore compatible avec la santé parodontale (Ryder, 2010) (Fig. 4). Chez les sujets sains, cette réaction inflammatoire est soumise à un strict contrôle grâce à des molécules dites « Résolvines » qui permettent sa cessation active et le retour à l’équilibre (Serhan, 2008) (Dujardin, Charon et Joachim, 2010). En revanche, si la réaction inflammatoire n’est pas contrôlée, elle devient alors « chronique » et se retourne contre l’hôte, ce qui peut conduire à des destructions tissulaires (i.e. pertes d’attache, avec ou sans formation de poches parodontales). LEFILDENTAIRE magazine dentaire, Quelle est la place de la microbiologie en parodontie clinique ?

Traductions du mot « bactéricidie »

Langue Traduction
Anglais bactericide
Espagnol bactericida
Italien battericida
Allemand bakterizid
Chinois 杀菌剂
Arabe مبيد للجراثيم
Portugais bactericida
Russe бактерицид
Japonais 殺菌剤
Basque bakterizida
Corse bactericida
Source : Google Translate API

Bactéricidie

Retour au sommaire ➦

Partager