La langue française

Baasisme

Définitions du mot « baasisme »

Wiktionnaire

Nom commun

baasisme\Prononciation ?\ masculin

  1. (Politique) Théorie du parti Baath, au Moyen-Orient.
    • Que reste-t-il donc aujourd'hui de leur héritage, que reste-t-il donc du nassérisme et du baasisme, après le drame de leurs fondateurs, après leur tumultueux rapprochement et leur douloureuse séparation ? A la vérité, presque rien et presque tout. — (Paul-Marie de La Gorce, en préface de Nouveau regard sur le nationalisme arabe: Ba'th et nassérisme, par Wafik Raouf, Éditions L'Harmattan, 1984, p. 6)
    • Le baasisme est la doctrine proclamée du régime syrien depuis la conquête du pouvoir par le parti Baas en 1966. — (Jacques Huntzinger, Initiation à l’Islam, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « baasisme »

De Baath.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baasisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baasisme baasism

Évolution historique de l’usage du mot « baasisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baasisme »

  • Tous deux gouvernent au nom du baasisme, système autoritaire prônant le nationalisme arabe. Sans revenir en détail sur la nature de ce régime, ni minimiser les différences propres aux deux Etats, il demeure quelques traits communs à l’Irak et à la Syrie : l’Etat de droit a cédé la place à une nébuleuse de polices politiques en charge de réduire les populations à l’obéissance sous la conduite d’un chef. Dès lors, seuls les réseaux et les liens personnels peuvent préserver l’individu ou lui permettre de connaître une ascension sociale. La remise en cause des deux systèmes baasistes a favorisé l’émergence de l’Etat islamique. Le Monde.fr, L’Etat islamique est aussi la créature du baasisme
  • Maniée sans grande adresse, elle y aura en fait allumé de nombreux incendies, la quête d'unité initiale s'avérant si dévorante qu'elle déboucha, dix ans plus tard, sur une compétition avec le panarabisme nassérien au sein de l'éphémère République arabe unie syro-égyptienne, avant que les baasismes syrien et irakien ne s'entre-déchirent avec férocité. Le Monde.fr, La dernière mort du baasisme
  • La problématique des rapports entre le baasisme et l’État islamique en Irak n’en finit pas de tarauder les esprits. Depuis 2014, deux principaux narratifs se font ainsi face : l’un dépeignant le groupe djihadiste comme une sorte d’incarnation néo-baasiste, l’autre réfutant au contraire toute influence du régime défunt de Saddam Hussein. Contrepoints, Baasiste ou religieux ? Le vrai visage de l’État islamique | Contrepoints
  • Sous le règne des Assad, on ne peut pas aller à l’école sans adhérer aux scouts, une organisation de masse, pendant les six premières années de scolarité. Elle a été créée dès le coup d’État de 1970 afin d’éduquer les enfants dans l’esprit du scoutisme, mais surtout du baasisme, par des activités extrascolaires, avec des camps d’été, du sport et de grands raouts annuels à travers les régions du pays. Le but étant d’inculquer les valeurs du parti Baas comme organe dirigeant de l’État et de la société, de glorifier le président et de s’ Courrier international, À l'école en Syrie, lavage de cerveaux pour enfants
  • Nous sommes alors à la veille de la guerre de juin 1967, et le nationalisme arabe révolutionnaire incarné par le président égyptien Gamal Abdel Nasser est à son apogée. Nassérisme, baasisme, socialisme arabe, communisme : sous ces différentes dénominations, la gauche plus ou moins radicale domine la scène idéologique. Officiers, intellectuels, journalistes, fonctionnaires, classes moyennes des villes s’en réclament ardemment, même s’ils se disputent, voire s’entretuent, à propos de telle ou telle interprétation de la doctrine. Des expériences de transformation révolutionnaire se mettent en place en Egypte, en Algérie, en Syrie, en Irak, au Yémen du Sud ; les monarchies semblent à la veille d’être emportées par une vague révolutionnaire. Le Monde diplomatique, Le monde musulman, Marx et le socialisme, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, avril 2014)
  • Pour harmoniser le pays, le gouvernement revendiquait une politique basée sur le baasisme, c'est-à-dire la dissolution des entités confessionelles arabes. Pour le professeur Balanche, le baasisme est cependant resté confiné à une certaine élite intellectuelle dont on peut interroger la sincérité idéologique : « Al-Assad père et les généraux qui l'entouraient ont noyauté le régime avec des gens du clan alaouite, avant même son arrivée au pouvoir. Son discours était panarabe et baasiste mais, en pratique, il utilisait tous les ressorts du communautarisme pour se renforcer et diviser les autres communautés. » Le confessionalisme n'aurait donc jamais disparu en Syrie, et les médias ne voudraient pas voir cette réalité. Ceux-ci projetteraient sur les révolutions arabes le modèle de la Révolution française ou le Printemps des peuples de 1848. , Les minorités religieuses sont mises à mal en Syrie - Actualité - Le Monde des Religions
  • Restent ceux qui, à cette époque, étaient membres des services de renseignement. Piliers du régime avant 2003, on peut néanmoins douter de l’existence chez eux de convictions baasistes après la guerre civile de 2006-2007. Le baasisme, c’est le nationalisme panarabe, indépendamment des religions. Le rapport entre les communautés irakiennes est aujourd’hui tel que personne ne peut raisonnablement penser qu’un projet politique transcendant les communautés et faisant fi des appartenances religieuses puisse avoir un quelconque avenir. Ceux qui, après 2007, ont rejoint l’organisation dans son entreprise d’irakisation l’ont donc probablement fait par adhésion plus que par opportunisme. Ils ont apporté avec eux leur savoir-faire en matière de contrôle social, qu’ils ont mis au service de l’injonction takfiriste : avènement et subsistance du califat, retour à un islam pur et défaite des ennemis de l’islam. Orient XXI, Les baasistes jouent-ils vraiment un rôle central dans l'organisation de l'État islamique ?

Traductions du mot « baasisme »

Langue Traduction
Anglais baathism
Espagnol baazismo
Italien baathismo
Allemand baathismus
Chinois 复兴主义
Arabe البعثية
Portugais baathismo
Russe baathism
Japonais バース主義
Basque baathism
Corse baathism
Source : Google Translate API

Baasisme

Retour au sommaire ➦

Partager