La langue française

Avilisseur

Sommaire

  • Définitions du mot avilisseur
  • Étymologie de « avilisseur »
  • Phonétique de « avilisseur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « avilisseur »
  • Citations contenant le mot « avilisseur »
  • Traductions du mot « avilisseur »

Définitions du mot avilisseur

Trésor de la Langue Française informatisé

AVILISSEUR, subst. masc.

A.− Celui qui cherche à avilir quelqu'un :
1. Les lâches, les traîtres qui agissent sourdement, qui creusent sous terre comme les taupes, qui craignent d'agir se font Avilisseurs des hommes et des choses. Conducteurs adroits de la calomnie et de la médisance, il n'y a pour eux, dans les hommes, ni probité, ni vertu, ni héroïsme; et dans les événements les plus heureux et les plus extraordinaires, ni succès, ni grandeur. Un critique de profession est un Avilisseur perpétuel. S. Mercier, Néologie,t. 1, 1801, p. 60.
Rem. Noté comme néol. par Ac. Compl. 1842 qui cite le mot d'apr. Boiste, comme peu usité par Besch. 1845, comme néol. par Lar. 19eet Guérin 1892. Aucune notation styl. ds Nouv. Lar. ill. et Quillet 1965, seuls dict. à enregistrer encore le mot.
B.− Au fig. [En parlant d'une doctrine, d'un art] Celui qui vulgarise, qui déprécie quelque chose :
2. Imaginez tels ou tels journaux rédigés par des gens de génie : comme la vente baisserait! Il faut des amincisseurs, des aplatisseurs et des avilisseurs qui ôtent aux doctrines criminelles certaines âpretés... L. Veuillot, Les Odeurs de Paris,1866, p. 253.
PRONONC. : [avilisœ:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − Fin xviiies. « celui qui cherche à avilir » (Louvet de Couvray, Mém., p. 396 d'apr. Pougens ds Littré Suppl. : Le premier voulait se venger du jeune audacieux, avilisseur, disait-il, de la représentation nationale). Dér. du rad. du part. prés. de avilir*; suff. -eur*.

Wiktionnaire

Nom commun

avilisseur \a.vi.li.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : avilisseuse)

  1. (Rare) (Vieilli) Celui, celle qui cherche à avilir.
    • Socrate est « monomane de la morale », il est « l’inventeur de la course au bonheur », l’avilisseur de la vie, le corrupteur par excellence. — (Alain Clément, Nietzsche et son ombre, 1989)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AVILISSEUR (a-vi-li-seur) s. m.
  • Celui qui avilit. Le premier voulait se venger du jeune audacieux, avilisseur, disait-il, de la représentation nationale, Louvet de Couvray, Mém. p. 396, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « avilisseur »

 Dérivé de avilir avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « avilisseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avilisseur avilisœr

Évolution historique de l’usage du mot « avilisseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avilisseur »

  • Qui pouvait deviner dans l'envol majestueux du rapace au diamant bleu l'ombre d'un père avilisseur ? Ainsi va la force de l'artiste, poète, musicienne et interprète qui se présentait simplement en «femme qui chante». De sa blessure, elle est parvenue à composer un chef-d'œuvre qui n'efface ni la souffrance ni le crime, mais s'offre à la postérité. ladepeche.fr, Tarbes. Barbara n'a pas «balancé son porc», elle lui a dédié deux chansons - ladepeche.fr

Traductions du mot « avilisseur »

Langue Traduction
Anglais debuffer
Espagnol debuffer
Italien debuffer
Allemand debuffer
Chinois 解缓冲
Arabe المزيل
Portugais debuffer
Russe debuffer
Japonais デバッファ
Basque debuffer
Corse debuffer
Source : Google Translate API
Partager