La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « avaleuses »

Avaleuses

Variantes Singulier Pluriel
Masculin avaleur avaleurs
Féminin avaleuse avaleuses

Définitions de « avaleuses »

Trésor de la Langue Française informatisé

AVALEUR, EUSE, subst.

A.− Péj. et fam. Personne ou animal qui boit ou mange avec avidité ou excès :
1. Donc il fut décidé qu'on aurait un chien, un tout petit chien. On se mit à sa recherche, mais on n'en trouvait que des grands, des avaleurs de soupe à faire frémir. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Pierrot, 1882, p. 348.
P. ext., SPECTACLES. Avaleur de sabres, d'épées, de feu :
2. C'est à une autre soirée (ou matinée) de Médrano, que je vis un avaleur de poissons rouges et de grenouilles. Spectacle on ne peut plus pénible; et qui le paraissait d'autant plus que le malheureux avaleur paraissait moins fait pour cette exhibition répugnante. Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1186.
P. métaph. :
3. 22 mars − Appris la mort de Rodolphe Salis, l'avaleur de sabres littéraires et artistiques, le triste rodomont qu'il plut à Dieu de mettre au commencement de mes écritures, comme un avis paternel du néant de ce terrible labeur. Bloy, Journal,1897, p. 244.
Au fig., peu usité. Personne qui se laisse facilement éblouir et tromper, qui subit les événements sans réagir (cf. avaler1C 3) :
4. ... c'est un honnête jeune homme, pauvre et malheureux comme vous et moi, ayant soif et faim comme moi et vous, plein de courage comme moi et non comme vous qui êtes un véritable Indien sur sa natte, remettant tout au lendemain et se contentant de bâiller sur ses projets, qui passez votre vie à partir et n'arrivez pas, un avaleur de drames. Balzac, Correspondance,1831, p. 527.
5. ... dans toute époque moins tristement relâchée que la nôtre, la publication, l'idée même d'un tel livre ne serait pas possible... ou que posthume. Au reste, comme bien je m'y attendais, les avaleurs de nébuleuses crient au génie et l'article de Mauclair n'a pas raté. Gide, Correspondance[avec Claudel], 1907, p. 75.
SYNT. (fam.). Avaleur de gens, avaleur de charrettes ferrées. Charlatan, fanfaron. Avaleur de pois gris. Glouton. Avaleur de cuivre. ,,Musicien qui joue du trombone à coulisse`` (L. Merlin, La Lang. verte du troupier, 1888).
B.− Emplois techn.
1. MINES. Avaleur de bois. ,,Meneur de bois`` (Mét. 1955). Avaleur en veine. ,,Ouvrier qui creuse une descenderie`` (Mét. 1955).
2. Anc. Avaleur de vin. Personne qui descend les pièces de vin dans la cave (cf. avaler1A 1).
Rem. Uniquement attesté ds Guérin 1892.
PRONONC. : [avalœ:ʀ], fém. [-ø:z].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1422 « celui qui descend qqc. (du vin en cave) » (1erregistre aux privileges de la ville de Douai, fo55 ds Gdf. Compl. : Sentence rendue par eschevins le IIejour de mai l'an 1422 touchant les salaires des querqueurs et avaleurs de vin) − xvies. ds Hug.; 2. av. 1449 mines « celui qui travaille dans une mine » (J. de Stavelot, 230 ds Gdf. Compl. : Ilh n'en doient avoir nulle paniers, fours mis avaleurs et descombreurs), attest. isolée, repris au xviiies. : 1776-77 (Morand, L'Art d'exploiter les mines de charbon de terre ds Descriptions des Arts et Métiers faites et approuvées par Messieurs de l'Ac. royale des Sc., t. 16, section I, § 47-65, 1780), rare; 3. ca 1450 « celui qui dévore avec avidité (au propre et au fig.) » (Myst. du Viel Testament, éd. du Baron James de Rothschild, XLI, 40421, V, 161 : Quel avalleur). Dér. de avaler1* étymol. A et B; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 178, 271. − Le Roux 1752. − Lew. 1960, p. 140, 360, 388. − Mét. 1955.

AVALEUR, EUSE, subst.

A.− Péj. et fam. Personne ou animal qui boit ou mange avec avidité ou excès :
1. Donc il fut décidé qu'on aurait un chien, un tout petit chien. On se mit à sa recherche, mais on n'en trouvait que des grands, des avaleurs de soupe à faire frémir. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Pierrot, 1882, p. 348.
P. ext., SPECTACLES. Avaleur de sabres, d'épées, de feu :
2. C'est à une autre soirée (ou matinée) de Médrano, que je vis un avaleur de poissons rouges et de grenouilles. Spectacle on ne peut plus pénible; et qui le paraissait d'autant plus que le malheureux avaleur paraissait moins fait pour cette exhibition répugnante. Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1186.
P. métaph. :
3. 22 mars − Appris la mort de Rodolphe Salis, l'avaleur de sabres littéraires et artistiques, le triste rodomont qu'il plut à Dieu de mettre au commencement de mes écritures, comme un avis paternel du néant de ce terrible labeur. Bloy, Journal,1897, p. 244.
Au fig., peu usité. Personne qui se laisse facilement éblouir et tromper, qui subit les événements sans réagir (cf. avaler1C 3) :
4. ... c'est un honnête jeune homme, pauvre et malheureux comme vous et moi, ayant soif et faim comme moi et vous, plein de courage comme moi et non comme vous qui êtes un véritable Indien sur sa natte, remettant tout au lendemain et se contentant de bâiller sur ses projets, qui passez votre vie à partir et n'arrivez pas, un avaleur de drames. Balzac, Correspondance,1831, p. 527.
5. ... dans toute époque moins tristement relâchée que la nôtre, la publication, l'idée même d'un tel livre ne serait pas possible... ou que posthume. Au reste, comme bien je m'y attendais, les avaleurs de nébuleuses crient au génie et l'article de Mauclair n'a pas raté. Gide, Correspondance[avec Claudel], 1907, p. 75.
SYNT. (fam.). Avaleur de gens, avaleur de charrettes ferrées. Charlatan, fanfaron. Avaleur de pois gris. Glouton. Avaleur de cuivre. ,,Musicien qui joue du trombone à coulisse`` (L. Merlin, La Lang. verte du troupier, 1888).
B.− Emplois techn.
1. MINES. Avaleur de bois. ,,Meneur de bois`` (Mét. 1955). Avaleur en veine. ,,Ouvrier qui creuse une descenderie`` (Mét. 1955).
2. Anc. Avaleur de vin. Personne qui descend les pièces de vin dans la cave (cf. avaler1A 1).
Rem. Uniquement attesté ds Guérin 1892.
PRONONC. : [avalœ:ʀ], fém. [-ø:z].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1422 « celui qui descend qqc. (du vin en cave) » (1erregistre aux privileges de la ville de Douai, fo55 ds Gdf. Compl. : Sentence rendue par eschevins le IIejour de mai l'an 1422 touchant les salaires des querqueurs et avaleurs de vin) − xvies. ds Hug.; 2. av. 1449 mines « celui qui travaille dans une mine » (J. de Stavelot, 230 ds Gdf. Compl. : Ilh n'en doient avoir nulle paniers, fours mis avaleurs et descombreurs), attest. isolée, repris au xviiies. : 1776-77 (Morand, L'Art d'exploiter les mines de charbon de terre ds Descriptions des Arts et Métiers faites et approuvées par Messieurs de l'Ac. royale des Sc., t. 16, section I, § 47-65, 1780), rare; 3. ca 1450 « celui qui dévore avec avidité (au propre et au fig.) » (Myst. du Viel Testament, éd. du Baron James de Rothschild, XLI, 40421, V, 161 : Quel avalleur). Dér. de avaler1* étymol. A et B; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 178, 271. − Le Roux 1752. − Lew. 1960, p. 140, 360, 388. − Mét. 1955.

Wiktionnaire

Forme de nom commun - français

avaleuses \a.va.løz\ féminin

  1. Pluriel de avaleuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fréquence d'apparition du mot « avaleuses » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « avaleuses »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avaleuses »

  • Dans les campagnes, le ballet des arracheuses de betteraves et autres avaleuses de tas a repris. Peu à peu, les silos s’allongent puis se vident… Les racines prennent la direction des usines pour y être transformées en sucre et autres co-produits qui seront, notamment, revalorisés en agriculture. À la Raffinerie Tirlemontoise, c’est la pleine effervescence et ce, pour la 185è année consécutive.
    SillonBelge.be — La Raffinerie Tirlemontoise a donné le coup d’envoi de sa 185è campagne - SillonBelge.be

Combien de points fait le mot avaleuses au Scrabble ?

Nombre de points du mot avaleuses au scrabble : 12 points

Avaleuses

Retour au sommaire ➦