La langue française

Automystification

Sommaire

  • Phonétique de « automystification »
  • Évolution historique de l’usage du mot « automystification »
  • Citations contenant le mot « automystification »
  • Traductions du mot « automystification »

Phonétique du mot « automystification »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
automystification otɔmiztifikasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « automystification »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « automystification »

  • S’il existe un « mal trumpien », la pensée politique d’Arendt nous suggère de l’appréhender sous l’angle de l’« automystification ». Vice à la fois privé et public, l’automystification produit « un monde capable de concurrencer le monde réel, dont le grand désavantage est de ne pas être logique, cohérent et organisé ». Quiconque en est épris devient en quelque sorte dupe de sa duperie, du fait que les « banalités réconfortantes » et les « formules toutes faites » lui semblent plus réelles, voire plus raisonnables et légitimes que tout le reste. Du côté de Trump, c’est comme si, du fait de la détérioration sociale ambiante, un génie malicieux s’était en quelque sorte emparé de sa personne. Ainsi mystifié par lui-même, il multipliera les outrances les plus invraisemblables. Devant ses contradicteurs, il se convaincra qu’il est respectueux, conséquent et stable. Comme si, au fond, dans son esprit, il n’y avait pas de contradiction entre son infâme « Je les agrippe par la chatte » et « Personne ne respecte autant les femmes que moi », des mots qui, dans des circonstances radicalement différentes, remplissent exactement la même fonction, celle de lui remonter le moral. Le Devoir, Trump, ou la banalité du mal | Le Devoir
  • La parole des bourreaux mérite-t-elle d'être écoutée? Les propos des criminels politiques sont intéressants si l'on cherche à se renseigner, par exemple, sur la part d'automystification nécessaire au passage à l'acte. Pour tuer, le meurtrier se ment à lui-même ; pour se faciliter la tâche, il ment à ses victimes ; pour se dédouaner, il ment à ses juges. Le bourreau n'a pas de parole. On assiste néanmoins à l'ascension du point de vue nazi dans la fiction sur l'extermination. Max Aue, nazi fictif, a réussi à se faire passer pour un "témoin historique fiable". Prétendre que la parole d'un bourreau fictif vaut celle d'une victime assermentée qui dépose devant l'Histoire, c'est entretenir une confusion dangereuse. lejdd.fr, Charlotte Lacoste : "Le devoir de mémoire est devenu un slogan productiviste"
  • Cette aventure livresque avec mon interlocutrice WhatsApp et ces lointaines mésaventures ministérielles me poussent à m’interroger à présent sur le statut de l’enseignant et les enjeux de la pédagogie universitaire. Ce qui consiste à s’interroger surla place et la contribution de l’enseignant d’université dans le développement de son pays. En principe lorsqu’on exerce un métier, il est impératif de s’arrêter par moments et de s’interroger sur les fondements, les contenus et les enjeux des pratiques professionnelles qui le sous-tendent. En d’autres termes, il faut se remettre en cause en permanence pour éviter la routine qui sclérose l’intelligence et mine la créativité : il faut, en tout temps, maintenir une attitude critique à l’égard des idées reçues, des opinions dominantes et des habitudes pédagogiques consacrées. En un mot il faut, ainsi que le recommande Nietzsche, se palper sans cesse. En tant qu’enseignant-chercheur, je me dois donc de renouveler mon regard non seulement sur ma praxis quotidienne et ses enjeux, mais également sur les acteurs et l’environnement général dans lequel j’évolue. Enseigner, c’est former et faire la recherche. Dans tous les cas, c'est travailler des capacités intellectuelles afin de se disposer à affronter victorieusement l’ignorance, la vanité, l’automystification, le stupre. Revendiquer le statut d’universitaire ne revient donc pas à s'amuser avec les étudiantes ou à entretenir la polémique et les intrigues dans l’académie. Notre rôle, nous les Anciens écoliers diplômés, ce n’est pas de prétendre défendre la masse en stigmatisant les penseurs ; c’est d’apprendre tous les langages des secrets d'État, de la mystification et des virus qu'ils transportent pour prévenir la société à laquelle nous appartenons des maladies de la déraison et des dysfonctionnement de la nature. Donc, il faut aider la société en comprenant plus que d’ordinaire, en forçant l'entrée dans les interstices de l'aliénation, en apprenant à foudroyer les esprits retors par les scintillements lumineux du bon sens, du bon goût, le goût de ça... camer.be, L’UNIVERSITÉ CAMEROUNAISE, SES ÉTUDIANTS ET SES PROFESSEURS :: CAMEROON

Traductions du mot « automystification »

Langue Traduction
Anglais self-mystification
Espagnol auto-mistificación
Italien automistificazione
Allemand selbstmystifizierung
Chinois 自我神秘化
Arabe الغموض الذاتي
Portugais auto-mistificação
Russe самостоятельно мистификация
Japonais 自己神秘化
Basque auto-mystification
Corse auto-mistificazione
Source : Google Translate API
Partager