La langue française

Autofertile

Phonétique du mot « autofertile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autofertile otɔfɛrtil

Évolution historique de l’usage du mot « autofertile »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autofertile »

  • Les cerisiers, pommiers, poiriers et pruniers sont généralement autostériles – bien que certains cultivars peuvent parfois être partiellement autofertiles – et ne peuvent être pollinisés par leur propre pollen. Il est donc nécessaire de planter au moins deux spécimens, de deux variétés différentes, afin d’obtenir une bonne production de fruits.  Le Journal de Montréal, Créez votre verger urbain | Le Journal de Montréal
  • J'ai 2 autofertiles qui ont 5 ans. cette année, l'un à fait pour la premiére fois 2 branchettes avec sur chacune 4 à 5 fleurs. une grosse pluie et passée par là plus de fleurs. Faut il les proteger ? , Kiwi : comment avoir fleurs et fruits sur un actinidia ?
  • Certaines variétés de figuier ont cependant la capacité de donner des fruits par parthénocarpie, c'est-à-dire sans fécondation : ce sont des variétés autofertiles. Il est indispensable de choisir votre figuier parmi ces variétés-là si vous vivez au nord de la Loire (d'ailleurs, la plupart des figuiers vendus en pépinière ou en jardinerie sont autofertiles ; mieux vaut cependant s'en assurer auprès du vendeur si cela n'est pas précisé sur l'étiquette accompagnant le jeune arbre).  , Figuier : choisir une variété adaptée
  • Le poirier n'étant pas une plante autofertile, sa fleur doit être fécondée par le pollen d'une autre variété compatible présente dans le voisinage. Le Figaro.fr, Pourquoi mon poirier ne donne-t-il pas de fruits ?

Traductions du mot « autofertile »

Langue Traduction
Anglais self-fertile
Source : Google Translate API

Autofertile

Retour au sommaire ➦

Partager