La langue française

Auto-critique

Définitions du mot « auto-critique »

Trésor de la Langue Française informatisé

AUTO(-)CRITIQUE,(AUTO CRITIQUE, AUTO-CRITIQUE) adj. et subst. fém.

A.− PSYCHOL., subst. Fait de juger son propre comportement en vue de l'améliorer :
1. Tu inclines donc à l'hypocondrie. Et la nature de tes occupations t'y pousse. L'étude constante de soi-même, l'auto-critique de ses impressions mobiles augmente cette sensitivité qui peut devenir maladive et dangereuse : maladive en ce qu'elle grossit les petites misères, dangereuse en ce qu'elle ôte le courage. Amiel, Journal intime,1866, p. 165.
2. Il est presque de règle à la puberté, fréquent à tout âge chez les timides et chez les éléments paranoïdes : une haute opinion de soi liée à un dédain de l'entourage, une insuffisance de l'autocritique, sous la forme notamment du sens du ridicule. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 589.
Emploi adj. :
3. Plus qu'aucun autre, Amiel aurait eu besoin de ce « côté radieux et consolateur ». Tous les esprits auto-critiques sont condamnés par définition à vivre au milieu des vapeurs qui à la moindre de leurs démarches s'élèvent aussitôt autour d'eux : ... Du Bos, Journal,1921, p. 14.
B.− POL. (Marxisme). Fait, pour un homme politique, un militant, un groupe de militants d'analyser et de reconnaître publiquement, devant les instances responsables, ses erreurs ou déviations politiques. Faire son autocritique :
4. ... on fait grand cas là-bas, de ce qu'on appelle « l'auto-critique ». Je l'admirais de loin et pense qu'elle eût pu donner des résultats merveilleux, si sérieusement et sincèrement appliquée. Mais (...) cette critique ne consiste qu'à se demander si ceci ou cela est « dans la ligne » ou ne l'est pas. Gide, Retour de l'U.R.S.S.,1936, p. 51.
5. Faisons un peu d'auto-critique (...). À vouloir le mieux, on se voue à juger le pire et quelquefois aussi ce qui est seulement moins bien. Bref, on peut prendre l'attitude systématique du juge, de l'instituteur ou du professeur de morale. Camus, Actuelles I,1944-48, p. 39.
Rem. 1. Le mot qui dans ce sens appartient au vocab. marxiste s'est étendu à d'autres domaines. Cf., p. ex. Tez. 1968, auto-contrôle ou auto-critique, qui ,,consiste pour chaque responsable à juger lui-même les résultats de son activité [dans l'entreprise]``. Le mot acquiert une grande généralité de sens mais ne se confond pas avec examen de conscience qui conserve une coloration religieuse. 2. 1reattest., sens A 1866 supra; au sens B, cf. art. M. Thorez, ds la revue L'Internationale communiste, no21, 20 juill. 1930, reproduit dans les Œuvres de M. Thorez, Paris, Éd. Soc., 1950 : ,,... au lendemain du 1erMai [1930], alors que la direction n'extériorisait pas l'étude critique et sérieuse de cette journée de lutte à laquelle il avait été procédé, des organisations de base faisaient leur autocritique devant la masse et envoyaient leur bilan, actif et passif, au journal du Parti``. Le mot, au sens pol., transpose le russe samokritika (Otto Jänicke ds Wartburg, Mélanges, Tübingen, Max Niemeyer, t. 2, 1968, p. 452).
PRONONC. : [ɔtɔkʀitik] ou [otɔkʀitik]. Cf. auto-1.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 12.
BBG. − Jänicke (O.). Zu den slavischen Elementen im Französischen. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 452. − Lafon 1969. − Piéron 1963. − Pol. 1969. − Porot 1960. − Rigaud (A.). Sus à l'autocoat. Vie Lang. 1969, p. 595. − Suavet 1970. − Tez. 1968.

Wiktionnaire

Nom commun

auto-critique \o.to.kʁi.tik\ féminin

  1. Variante d’autocritique.

Forme de verbe

auto-critique \o.to.kʁi.tik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe auto-critiquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe auto-critiquer.
    • Il s’agit d’une méthode qui se corrige, se rectifie, s’auto-critique, puis localise des tricheries, pour les "défalsifier”, (les corriger), puis les excéder. — (Grégoire Biyogo, Aux sources égyptiennes du savoir, 2004, page 56)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe auto-critiquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe auto-critiquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe auto-critiquer.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « auto-critique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
auto-critique otokritik

Citations contenant le mot « auto-critique »

  • De façon étonnante, cet indice sera subtilement calculé par le fabricant lui-même et pas par une demi-douzaine d’Agences nationales de la Réparabilité à la fois neutres, indépendantes et noyées dans un torrent de cerfas gouleyants. Non, ici, il s’agit pour le fabricant de calculer lui-même son petit indice en mode « auto-critique » qui n’est pas sans rappeler un procès stalinien, à la différence que celui-ci se terminera plus joyeusement par une pastille colorée de rouge (vif) à vert (foncé) en fonction de l’adhésion aux thèses recyclistes. Contrepoints, Et maintenant, un petit indice de réparabilité | Contrepoints
  • Malgré tout, si le joueur commence à avoir de la bouteille à 26 ans et après quatre saisons passées en NBA, le fait d’avoir un contrat conséquent et d’être officiellement l’une des têtes d’affiche de sa franchise est une situation particulière. L’aura de Kyle Lowry lui permet pour le moment d’être plus en retrait médiatiquement, mais il sait qu’il doit être irréprochable. Plus tôt dans la saison, il avait ainsi fait son auto-critique suite à une défaite. Basket Infos, Fred VanVleet, nouveau leader en apprentissage; Kyle Lowry : "Nous avons confiance en lui"

Traductions du mot « auto-critique »

Langue Traduction
Anglais self-criticism
Espagnol autocrítica
Italien autocritica
Allemand selbstkritik
Chinois 自我批评
Arabe النقد الذاتي
Portugais autocrítica
Russe самокритика
Japonais 自己批判
Basque autokritika
Corse autocritica
Source : Google Translate API

Synonymes de « auto-critique »

Source : synonymes de auto-critique sur lebonsynonyme.fr

Auto-critique

Retour au sommaire ➦

Partager