La langue française

Athymie

Sommaire

  • Définitions du mot athymie
  • Étymologie de « athymie »
  • Phonétique de « athymie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « athymie »
  • Citations contenant le mot « athymie »
  • Traductions du mot « athymie »

Définitions du mot « athymie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATHYMIE, subst. fém.

PSYCH. ,,Absence ou perte de l'affectivité, observée notamment chez les déments précoces.`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixes. avec le sens de « dépression morale, mélancolie pathologique ».
PRONONC. : [atimi].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1790 (Encyclop Méthod., Médecine). Empr. au gr. α ̓ θ υ μ ι ́ α « découragement, inquiétude » (Xénophon, Hélléniques, 6, 2, 24 ds Bailly).
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lafon 1969. − Lar. méd. 1970. − March. 1970. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Moor 1966. − Nysten 1814. − Piéron 1963.

Wiktionnaire

Nom commun

athymie \a.ti.mi\ féminin

  1. (Médecine) Absence de mouvement affectif, indifférence à l’environnement, absence de sentiment.
    • Diminution de l’affectivité (athymie)
      C’est un affaissement des émotions qui se traduit par la réduction, voire l’élimination complète de l’expression faciale et des mouvements des mains, et par une incapacité apparente de ressentir ou de témoigner quelque émotion que ce soit.
      — (Bernard Granger, La Psychiatrie d’aujourd’hui : du diagnostic au traitement, p. 112, Odile Jacob, 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « athymie »

(XVIIIe siècle) Du grec ancien αθυμία, athumia (« absence de courage, mélancolie, dépression »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « athymie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
athymie atimi

Évolution historique de l’usage du mot « athymie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « athymie »

  • Thierry M, Il y a des pathologies congénitales (probablement en augmentation d'ailleurs, à cause de l'épigénétique) mais peu par comparaison avec celles qui sont acquises. Je faisait allusion aux "malformations psychiques acquises" qui pour la plupart résultent des conditions inadéquates dans lesquelles vivent les très jeunes enfants. Le stress intense et répété empêche notamment la naissance de la capacité à l'empathie. Sans empathie on peut très bien ne ressentir que la privation de liberté que représente un enfant et en conclure qu'il faut se débarrasser de la cause de son aliénation. La logique est seule à dicter la conduite parce que l'athymie fait que (dans ce cas) le bébé ne lui apportait aucune satisfaction affective. Sachant que les modes éducatifs actuels sont très facteurs de stress pour les nourrissons, on se doute que le taux d'empathie au niveau sociétal se réduit et que l'attention aux autres, et notamment aux enfants qui n'ont aucune prise sur les adultes, devienne de plus en plus limitée. Il faudrait en parler... L'Obs, Infanticide de Berck : "Fabienne Kabou est habitée"

Traductions du mot « athymie »

Langue Traduction
Anglais athymia
Espagnol atimia
Italien athymia
Allemand athymie
Chinois 心律失常
Arabe اثيميا
Portugais atimia
Russe атимия
Japonais 無呼吸
Basque athymia
Corse atimia
Source : Google Translate API
Partager