La langue française

Asniérois

Sommaire

  • Définitions du mot asniérois
  • Étymologie de « asniérois »
  • Phonétique de « asniérois »
  • Citations contenant le mot « asniérois »
  • Traductions du mot « asniérois »

Définitions du mot « asniérois »

Wiktionnaire

Adjectif

asniérois \a.nje.ʁwa\ singulier et pluriel identiques

  1. Relatif à Asnières, commune de l’Eure.
  2. Relatif à Asnières-sur-Seine, commune des Hauts-de-Seine.
  3. Relatif à Asnières-sur-Vègre, commune de la Sarthe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « asniérois »

Mot dérivé de Asnières avec le suffixe -ois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « asniérois »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
asniérois asnierwa

Citations contenant le mot « asniérois »

  • Une formule originale pour défendre son programme qui, sur le fond, s'articule autour des mêmes problématiques que ses concurrents asniérois et les candidats des autres villes des Hauts-de-Seine. leparisien.fr, Municipales à Asnières: Brugère (LREM) sort un livre programme - Le Parisien
  • Mal parti dans la compétition, le collectif isérois s’est affublé du costume d’épouvantail du championnat avant de devenir le favori numéro 1 grâce à un week-end asniérois bien négocié (deux victoires impressionnantes, 3-1 face à Cannes et 3-0 face à Montpellier, les 2 et 3 mars 1985) avant d’entamer le rendez-vous final héraultais des 9 et 10 mars. , Sport | Le jour où... Grenoble est devenu champion de France !
  • Une sculpture signée Arnaud Kasper, artiste asniérois, qui représente évidemment des animaux. Cinq exactement. Une tête de cheval - l'animal fétiche de l'artiste - un chien, un chat, une perruche et un ouistiti. leparisien.fr, Asnières : 120 bougies pour le plus insolite des cimetières franciliens - Le Parisien
  • Le collectif Asnières Eco Citoyens est lui aussi fin prêt. Créé en septembre dernier, ce « mouvement local citoyen asniérois » regroupe « cinq courants politiques » représentés Ratiba Andaloci, Javier Garcia (tous deux actuels conseillers municipaux d'opposition), Xavier Colson, le militant associatif Zouhair Ech Echetouani et Dominick Gnagbe. C'est Xavier Colson, ancien conseiller municipal centriste, qui a été désigné tête de cette liste « représentative de tous les quartiers ». leparisien.fr, Municipales dans les Hauts-de-Seine: les infos de la semaine du 25 novembre - Le Parisien
  • C'est une agonie qui s'éternise. Romain Jehanin, un des piliers du PS asniérois, a annoncé ce mercredi qu'il quittait le Parti socialiste. Cet avocat, conseiller municipal d'opposition, rallie Génération-s, la formation créée par Benoît Hamon au lendemain de la déroute présidentielle. leparisien.fr, Asnières : le PS perd encore un de ses élus - Le Parisien
  • « Nous avons pris cette initiative pour trouver la meilleure équipe d'Asnières », explique Djony, l'organisateur en chef de l'événement. Avant ce rendez-vous des amateurs asniérois de ballon rond, plusieurs étapes ont marqué la César Cup. « Chaque dimanche de juillet, nous avons mis en place des matchs qualificatifs », précise Djony. Douze équipes, composées de joueurs âgés de 17 ans et plus, ont validé leur participation à la journée finale. « Nous en avons invité quatre autres », ajoute le jeune entrepreneur sportif. leparisien.fr, Asnières : 160 footballeurs à la première édition de la César Cup - Le Parisien
  • Une nouvelle polémique vient agiter le petit monde asniérois. Les élus de l'opposition de gauche montent au créneau contre un courrier adressé par le maire (LR) Manuel Aeschlimann aux habitants des Hauts d'Asnières. Ils y fustigent en substance le tout répressif mis en place par l'actuelle municipalité. Chacun accuse l'autre de jeter de l'huile sur le feu sur fond de violences urbaines. leparisien.fr, Répression ou prévention : polémique après les affrontements nocturnes à Asnières - Le Parisien
  • Deux matchs et toujours pas le moindre point pour Asnières. Malgré le gain de la 2e manche, que Cyrille Boulongne-Evtouchenko compare à un hold-up, le demi-finaliste de la saison dernière a été dominé samedi à Martigues et reste englués en fond de classement. « Cette prestation m'inquiète, confie le coach asniérois, privé du passeur et maître à jouer Mathias Patin (tendon d'Achille) et du central Popovic (cheville). On est trop instables techniquement et mentalement. » leparisien.fr, Asnières file un mauvais coton - Le Parisien
  • Des produits issus d'exploitations locales et vendus sans intermédiaire, c'est ce que proposent les boutiques « A la Ferme » d'Asnières-sur-Oise et Chaumontel. Jimmy Delie, jeune éleveur de bovins asniérois, a eu cette idée alors qu'il était à l'école, lors de la visite d'une exploitation de l'Oise qui faisait de la vente directe. « Ce qui nous embêtait un peu, c'était de vendre nos bêtes à un marchand qui les envoie en Espagne pour faire de l'engraissage avant de les renvoyer en France », justifie-t-il. Car dans ce pays, les bœufs sont nourris avec des aliments moins nobles, grâce à une législation plus permissive. « Alors que nous, nous les nourrissons qu'avec du foin, de la paille et de l'orge qui vient quasi exclusivement de notre exploitation », ajoute-t-il. leparisien.fr, Asnières-sur-Oise : ces éleveurs vendent les produits fermiers sans intermédiaire - Le Parisien
  • Dans cet atelier, de gigantesques lustres dorés sont en cours de restauration. Il s'agit des luminaires de la cathédrale de Bourges (Cher), sur lesquels Olivier Lagarde et son équipe travaillent depuis plusieurs mois. Des pièces créées par un certain Placide Poussielgue-Rusand (1824-1889), orfèvre parisien. « C'est également lui qui a créé les lustres de Notre-Dame de Paris », précise l'artisan d'art asniérois de 44 ans. leparisien.fr, Hauts-de-Seine : et si l’incendie de Notre-Dame créait des vocations ? - Le Parisien
  • Le redécoupage du canton d'Asnières, privé d'une petite partie de la commune désormais rattachée à Courbevoie, a évidemment des conséquences politiques puisque deux sortants sont en lice. Et, avec huit listes au total, soit le record du département, les électeurs ont plus que le choix.Mais il leur faudra d'abord s'y retrouver au milieu du grand échiquier asniérois où les candidatures parfois sans étiquette ou même dissidentes brouillent les pistes. Quant aux candidats jadis alliés, certains sont désormais ennemis ou sont passés d'une majorité municipale à l'autre sans état d'âme lors des dernières municipales. A cela s'ajoute comme partout une inconnue de taille : le score promis à deux chiffres du FN.Dans cet imbroglio, deux hommes jouent donc leur siège de conseiller départemental. Le socialiste Luc Bérard de Malavas (PS) associé à Marie-Christine Baillet espère sauver l'un des derniers sièges roses du département et n'a eu de cesse lors de son mandat d'interpeller la majorité sur la nécessité de construire un 5e collège pour Asnières. Dans un contexte national plus que difficile pour le PS, le candidat a bien conscience de la difficulté de la tâche. « Ã?tre dans l'opposition départementale offre une véritable liberté d'expression, souligne Luc Bérard de Malavas. Nous ne sommes pas les bons petits soldats noyés dans la majorité et nous sommes là pour dire quand l'argent est jeté par les fenêtres. » leparisien.fr, A Asnières, les sortants jouent leur place contre les adjoints - Le Parisien
  • Pierre Tullin a obtenu l'inscription du bâtiment à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques LP/F.H «Nous voulons que cette gare devienne un véritable lieu collectif de vie et de passage», soutient Nicolas Sirot, l'un des défenseurs du projet. Sur place, Stéphane Pesic, adjoint au maire d'Asnières en charge du commerce, indique : «Le maire a écrit au président de la SNCF pour maintenir le bâtiment à Asnières. Le projet de la SNCF est de démonter la gare et de la remonter sur Paris pour en faire un musée. Mais ce n'est pas le sens de l'histoire. Paris doit aller vers la banlieue et non le contraire».Le bâtiment, haut de plus de 15 mètres et d'une surface de plus de 1000 m², sera difficilement démontable, assure un architecte. La gare comprend une structure métallique saine, selon lui, des murs de briques et une couverture en tuiles, ainsi que des céramiques colorées en façade. Seuls les vitrages sont cassés et les chéneaux (gouttières) en mauvais état. Mais la rénovation complète du bâtiment et sa transformation pour accueillir du public pourrait représenter plusieurs millions d'euros. Qui va payer ?«L'idée serait de trouver des partenaires privés, fondations ou mécènes», avancent les défenseurs du projet.https://www.garelisch.fr/ Leur campagne de crowdfunding (financement participatif) sur la plateforme Ulule pour imprimer les 170 portraits affichés ce samedi avait rapporté 2 772 â?¬ sur les 2000 â?¬ escomptés. Une première victoire. Mais la bataille n'est pas finie.Construite pour l'Exposition universelle de 1878 A l'angle de l'avenue de Suffren et du quai d'Orsay à Paris, la nouvelle gare du Champs-de-Mars de l'architecte Juste Lisch (1828-1910) ouvre ses portes en mars 1878. Elle accueillera les visiteurs de deux expositions universelles (1878 et 1889) et plus de 6 millions de voyageurs au pied de la tour Eiffel (1889). Trop petite pour accueillir le flot de visiteurs de l'exposition universelle de 1900, raconte Pierre Tullin, elle sera démontée vers 1897 et remontée à Asnières. L'architecte Juste Lisch réalisera aussi la nouvelle gare des Invalides, ouverte en 1902. Utilisée entre 1924 et 1936 comme terminus des trains omnibus Paris-Bois-Colombes, elle ne verra plus de voyageurs ensuite, servant uniquement de lieu de stockage jusque dans les années 80.C'est en 1978, à l'occasion d'une exposition à Beaubourg sur les gares, que l'ingénieur Pierre Tullin, asniérois depuis plusieurs générations, découvre une gravure du XIXe siècle représentant la gare Lisch. Il travaille cinq ans sur le sujet et apprend par hasard en 1983 que la gare est vouée à la démolition. Il dépose un dossier à la DRAC Ile-de-France pour inscrire le bâtiment à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Le dossier est validé en avril 1985. «La gare devait être déplacée à Stains (Seine-Saint-Denis) pour accueillir l'école de cirque Annie Fratellini», se souvient Pierre Tullin, «Cela ne s'est pas fait. D'autres dossiers n'ont pas aboutis, quels que soient les gouvernements et les équipes municipales en place, de droite comme de gauche. Ce n'est jamais le bon moment...» leparisien.fr, A Asnières, les défenseurs de la gare Lisch ont 170 visages - Le Parisien
  • Après Europe Ecologie Les Verts (EELV) en novembre dernier, c'est au tour du Parti radical de gauche et du Parti socialiste asniérois d'apporter leur soutien à la candidature de Marie-Christine Baillet, conseillère municipale d'opposition et tête de liste pour le collectif Alternative Citoyenne Asnières. leparisien.fr, Municipales dans les Hauts-de-Seine : les infos de la semaine du 13 janvier - Le Parisien
  • « Il faudrait 32 ans à mes parents pour payer… », calcule Hassan, élève de 1re. « L'eau ainsi gaspillée a un coût. C'est aux auteurs de ces actes d'en assumer les conséquences, y compris financières, rétorque fermement le maire (LR) Manuel Aeschlimann. Ce n'est pas au contribuable asniérois de payer à leur place. » leparisien.fr, Hauts-de-Seine : ils reçoivent une amende de 9000€ pour avoir ouvert une bouche à incendie - Le Parisien
  • Alors, pour ne pas mourir dans l'anonymat, pour sauver le secteur amateur et sauvegarder les équipes de jeunes, les dirigeants asniérois ont eu l'idée de lancer un financement participatif via la plate-forme Fosburit*. L'offre propose huit possibilités de financement : de 10 €, pour une carte de remerciements, à 2 000 € et plus pour devenir partenaire de l'équipe en N 2. Pour 100 €, le supporteur recevra, entre autres, un tee-shirt dédicacé par les joueurs de la Team Yavbou, comme se nomme l'équipe de France dont plusieurs internationaux ont porté les couleurs d'Asnières. leparisien.fr, Asnières en appelle aux dons - Le Parisien
  • « Disons queâ?¦ c'est neuf. Et un peu désert. » Stéphane a emménagé dans le quartier des Bords de Seine, à Asnières, voilà trois ans. Lors du dernier conseil municipal les élus asniérois ont entériné la fin de la ZAC Bords de Seine, ce secteur situé le long d'une partie du quai Aulagnier.Votée en décembre 2004 au conseil municipal, la ZAC a été officiellement créée le 22 avril suivant. La convention est signée entre l'aménageur la SAS du Quai Aulagnier et la ville dans la foulée, le 8 juillet. A l'époque le quartier est une vaste friche industrielle - les anciens terrains de la société Unilever - coincée entre la Seine, l'avenue des Grésillons et bordée par un pont SNCF : un îlot de plus de 25 ha.Au final, ce seront 70 000 m2 de logements, 59 000 de bureaux, une résidence étudiante de 230 chambres, des commerces de proximité etc. En quelques années, la mue est totale. Un mail et de nouvelles rues sont percés (Sarah Bernhardt, Eugénie Ebouéâ?¦), et en septembre 2009 une école ouvre ses portes pour accueillirâ?¦ 16 élèves. Ils seront le triple un an plus tard. Les équipements publics et les entreprises commencent aux aussi à affluer avec en juillet 2010 Alma Consulting, quelques mois avant l'inauguration de l'immeuble Front Office 92, un bâtiment high-tech, la nouvelle vitrine des quais de Seine.Dans le même temps, une partie des habitants de la barre des Gentianes, démolie dans les quartiers nord, a été relogée dans ce quartier. Une supérette, une boulangerie, quelques sandwicheries et l'inévitable restaurant japonais ouvrent à leur tour. Les bâtiments sont petits, élégants, il y a de la verdure, du calmeâ?¦ Trop, aux yeux de certains.« Je travaille dans le quartier parc d'affaires. J'ai emménagé dans le quartier il y a six mois. C'est pimpant, tranquille, il y a des espaces verts. Le seul inconvénient c'est son isolement : on est loin de tout et surtout du centre-ville », commente Matthieu, 24 ans. Un peu plus loin, Jeanne est déjà presque une ancienne du quartier. « Je suis arrivée en 2010, se souvient la retraitée. On nous parlait du renouveau d'Asnières mais ils y avaient relogé des gensâ?¦ â??difficiles' des Mourinoux. Comme si on avait déplacé un problème. C'était moins agréable que ce qu'on espérait mais la situation s'est améliorée. » « Moi j'attends toujours des commerces, grommelle Christine, installée depuis deux ans. En semaine, le midi pour ceux qui travaillent ici, ça va. Mais il n'y a ni pharmacie, ni marchand de journaux, pas de commerces de bouche etc. Le dimanche, c'est mortâ?¦ »Ce secteur n'est pourtant qu'une étape de l'aménagement des berges de Seine (voir encadré). « C'est un pari gagné, s'enthousiasme Manuel Aeschlimann, le maire (LR) d'Asnières. Le quartier est excentré et, au départ, les investisseurs n'y croyaient pas. Nous avons amélioré la sécurité avec davantage de patrouilles de police municipale et la vidéoprotection. Nous devons aussi insister sur le point noir, les liaisons avec le centre. »Deux autres zones en cours d'aménagement leparisien.fr, Asnières : quais de Seine, la première étape est bouclée - Le Parisien
  • « Nous aurions voulu conserver aussi le pavillon de la direction, mais il a été détruit trop vite, se souvient Jacques Lerouxel, président de l'Association des amis du château et du vieil Asnières et fervent défenseur du patrimoine asniérois. Mais nous sommes déjà très heureux que la grande halle, ou atelier voûté, ait pu être conservée dans le projet. Elle a été dessinée en 1925 pour Ford par Charles Knight, le célèbre architecte qui a aussi construit l'Hôpital américain de Neuilly. Citroën a racheté en 1949 et, jusqu'à la Citroën XM, c'est là qu'étaient fabriquées les fameuses suspensions hydropneumatiques et de nombreuses pièces hydrauliques. Contrairement au site Chausson de Creil (Oise), où tout a été rasé, c'est au moins un témoin de l'histoire automobile de notre ville qui a ainsi pu être préservé. » Bien avant la vente du site à Nexity, Jacques Lerouxel avait d'ailleurs écrit à PSA pour lui suggérer d'y installer un musée Citroën. Sans obtenir de réponse. leparisien.fr, L'ancienne halle Citroën sauvée de la démolition à Asnières - Le Parisien
  • La fin du communiqué peut prêter à sourire : « Ces derniers mois, la vie politique asniéroise a été très agitée. De très nombreux habitants, lassés des combinaisons d’appareil, attendent un projet pour Asnières qui tire la ville vers le haut. » Au moins sur ce point-là tous les candidats disent-ils la même chose! leparisien.fr, Municipales à Asnières : Josiane Fischer a trouvé un allié - Le Parisien
  • Ainsi le maire UMP d’Asnières, Manuel Aeschlimann, a écrit le 22 mai aux "parents d’élèves" de sa ville, suite à la délibération du conseil municipal de suspendre la réforme et de maintenir les horaires actuels. "Aucune étude scientifique sérieuse n’établit que cette réforme améliorerait la réussite éducative des enfants", écrit l’édile asniérois. lelab.europe1.fr, La lettre "copier-coller" des maires UMP aux parents d’élèves contre la réforme des rythmes scolaires
  • » Mercredi 19 mars: Des milliers de foyers asniérois reçoivent par voie de poste deux tracts très virulents. Cyrille Déchenoix annonce porter plainte à son tour dans la foulée. Le Figaro.fr, Asnières : règlement de comptes à coups de tracts cinglants
  • En attendant les plus chanceux des petits asniérois ont pu obtenir un autographe du champion du monde qui serait bien resté plus longtemps sur la pelouse. « C'était trop bien de le voir en vrai et de le toucher », sourit Amine, 11 ans. Les plus grands se sont eux déchainés au moment de l'arrivée d'une autre star, de la musique cette fois, avec la visite surprise du rappeur Gradur. leparisien.fr, Blaise Matuidi donne son nom au stade des Hauts d’Asnières - Le Parisien

Traductions du mot « asniérois »

Langue Traduction
Anglais asierois
Espagnol asierois
Italien asierois
Allemand asierois
Chinois asierois
Arabe asierois
Portugais asierois
Russe asierois
Japonais アシロワ
Basque asierois
Corse asierois
Source : Google Translate API
Partager