La langue française

Aronien

Définitions du mot « aronien »

Wiktionnaire

Adjectif

aronien

  1. (Philosophie) Relatif à Raymond Aron ou à son œuvre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « aronien »

Du nom de famille du philosophe et penseur politique français Raymond Aron.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aronien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aronien arɔ̃jɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « aronien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aronien »

  • Si on peut identifier des liens entre certains débats de notre époque et ceux de l'époque d’Aron, il en reste que la révolution numérique a favorisé de nouveaux canaux de transmission et de nouveaux médiums de communication. Instantanéité, spontanéité, synthétisation en 280 caractères obligatoire sur Twitter… Comment se positionnerait Raymond Aron à l’ère du numérique et des réseaux sociaux ? Pour Nicolas Baverez, cette révolution numérique globale a « un impact direct sur la montée des passions collectives et sur la manière dont elles débordent aujourd’hui les démocraties. ». Pour les invités, de par son « sens de la formule », et le « rapport direct » qu’il a toujours eu avec les étudiants, Raymond Aron aurait été « très bon sur Twitter ». Entre démocrate et libéral, pour Cynthia Salloum, politiste aronienne, il se rend compte très vite que « la démocratie n’a pas suffisamment de garde-fous pour les prévenir de manière stable en tant que régime ». Mais elle concédera également que l’homme était lui aussi un passionné, capable parfois de réagir à chaud. Ces nouveaux facteurs auraient-ils donc pu constituer une limite au recul d’Aron, lui qui, lors d’une interview pour la RTS en juin 1968, admet sa position peu objective à l’issue des évènements de mai ? Public Senat, Pourquoi la pensée aronienne nous éclaire encore | Public Senat
  • Philosophe par goût, sociologue par appétence, économiste par envie de comprendre, celui qui a fait connaître Tocqueville au grand public n’a pas eu d’école à proprement parler dans son sillage, mais plutôt des héritiers, François Furet, Claude Lefort, André Glucksmann, Annie Kriegel pour les morts, Jean-Claude Casanova, homme de cabinet ministériel de droite et homme d’influence, ou Pierre Manent, philosophe et garde-barrière vigilant de la pensée aronienne sur son versant conservateur, pour les vivants. Libération.fr, Raymond Aron avait raison, hélas ! - Libération
  • Pour comprendre à quoi tient cette actualité aronienne, le mieux est encore de se plonger dans ses écrits. C’est ce que permet l’Abécédaire de Raymond Aron (aux éditions de l’Observatoire) qui, de la lettre A à W, propose une sélection de textes, extraits de ses entretiens sur France Inter, France Culture ou que l’on trouve dans l’ouvrage, Le spectateur engagé (1981), ou extraits de ses livres, tels son Introduction à la philosophie de l’histoire (1938), L’Opium des intellectuels (1955), Liberté et égalité (1978), sans oublier ses Mémoires (1983).  France Culture, Le retour de hype de Raymond Aron
  • La lecture de I. Stewart se distingue d’autres interprétations de la pensée aronienne en ce que l’auteur, fidèle à une certaine pratique d’histoire intellectuelle, accorde une importance de premier plan aux engagements pratiques d’Aron et aux relations entretenues avec ses contemporains. Son analyse se concentre sur les figures avec lesquelles Aron fut en contact — Bouglé, Brunschwicg, Alain —, et sur les discussions théoriques avec ses contemporains — Pareto, Rauschning — de même qu’avec ceux qu’il a contribué à former. C’est cette même approche qui le conduit à mettre l’accent sur l’importance des positions socialistes de jeunesse d’Aron dans la constitution de son libéralisme de maturité (p. 48), un élément que, selon l’auteur, plusieurs lecteurs auraient négligé. En somme, si I. Stewart est en désaccord avec les interprétations « conventionnelles » quant aux sources du libéralisme d’Aron, il se trouve toutefois en accord avec la majorité des interprètes pour reconnaître le rôle central du penseur français dans cette tradition. , Raymond Aron, libéral malgré lui - La Vie des idées
  • Il n'y a pas de «système aronien», car l'homme se méfiait justement des systèmes qui enferment le réel. Rien n'est plus dangereux que de faire plier la réalité, les faits eux-mêmes, pour les enserrer dans un cadre de pensée préétabli, et auquel on s'interdit d'échapper: cela s'appelle l'idéologie. «L'idéologie te mène à te soumettre à n'importe quelle bêtise!», concède, 50 ans après 68, Cohn-Bendit à Aron. Le Figaro.fr, «Raymond Aron est plus actuel que jamais !»
  • Marqué à gauche avant-guerre, pacifiste et soutien du Front populaire, les positions aroniennes ont évolué au contact de la discipline économique. Il évoque ce passage dans un entretien en 1981 : « Avant la guerre, j’étais socialiste, puis, en commençant à m’intéresser à l’économie et à avoir une conscience en économie politique, mes positions politiques ont logiquement évolué aussi »2. Sa rencontre avec Lionel Robbins et F. A. von Hayek au sein du Reform Club – qui deviendra en 1947 la société du Mont Pèlerin – pendant la seconde guerre lui a fait prendre un chemin qui l’éloignera définitivement d’une gauche française largement dominée par le marxisme. Contrepoints, Aron, libéral hétérodoxe | Contrepoints
  • Sa démystification des gourous de 68 valut à Boudon le silence des mass médias français. À Paris intra-muros, capitale des modes intellectuelles, il souffrait également d’un certain isolement académique. Certes, il avait fondé le Diplôme d’études approfondies de Sciences Sociales et Philosophie de la Connaissance, ainsi que le Groupe d’étude des méthodes de l’analyse sociologique de l’Université Paris IV-Sorbonne. Mais le seul fait d’être boudonien devint un handicap pour l’obtention d’un poste universitaire, à l’égal du stigmate de l’aronien. « Boudon ? Il est fasciste », soutenait mordicus Pierre Bourdieu. Contrepoints, Hommage à Raymond Boudon | Contrepoints
  • Patrick Buisson défend aujourd’hui la pertinence du clivage opposant libéraux et anti-libéraux, clivage qui traverse tous les partis existants. Cela lui fait dire que « seule une candidature opérant la jonction entre les classes populaires et la classe moyenne inférieure serait susceptible de l’emporter face à Macron ». L’idée d’unir la « France de Johnny » et la « France de la Manif pour tous » a-t-elle fait long feu ? Il me semble qu’on se débarrasse un peu rapidement de la philosophie libérale, qu’on la caricature trop facilement. Personnellement, je demeure fondamentalement aronien – l’œuvre d’Aron se place sous le signe du libéralisme mais n’est étrangère ni au patriotisme le plus exigeant, ni à une méditation sur le caractère tragique de l’histoire. Cela ne nous dispense pas de critiquer les excès du libéralisme, surtout lorsqu’il veut faire cavalier seul, en se délivrant du cadre civilisationnel qui lui donnait sens, des mœurs qui le modéraient et du politique qui le transcendait. Cela dit, Patrick Buisson n’a pas tort : il importe, assurément, de fédérer les catégories sociales enracinées, qui ne souhaitent pas se perdre dans une mondialisation qui pousse à l’indétermination généralisée. On ne fait pas de politique seul contre tous. Il faut savoir, le temps venu, s’allier. La bourgeoisie conservatrice, et plus particulièrement, la bourgeoisie de province, a plus en commun qu’on ne le croit avec la France populaire. Les deux, on l’oublie facilement, parlent de la France à la manière d’une réalité historique substantielle et non seulement comme une surface plane appelée à s’adapter à notre époque mondialisée. D’autant qu’il faut redouter la réduction de la politique à la lutte des classes. Les hommes ne se réduisent pas à leurs intérêts, non plus qu’à leurs intérêts matériels. C’est lorsqu’elle met en scène l’affrontement civilisé entre visions du monde concurrentes que la politique retrouve sa noblesse. Valeurs actuelles, Zemmour en politique ? “Il est plus que courageux, mais le système chercherait à l'anéantir” | Valeurs actuelles

Traductions du mot « aronien »

Langue Traduction
Anglais aronian
Espagnol aronian
Italien aronian
Allemand aronian
Chinois 阿罗尼
Arabe أروني
Portugais aroniano
Russe аронян
Japonais アロニアン
Basque aronian
Corse aronianu
Source : Google Translate API

Aronien

Retour au sommaire ➦

Partager