La langue française

Aroïdée, aracée

Sommaire

  • Définitions du mot aroïdée, aracée
  • Phonétique de « aroïdée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aroïdée »
  • Citations contenant le mot « aroïdée »
  • Traductions du mot « aroïdée »

Définitions du mot « aroïdée, aracée »

Trésor de la Langue Française informatisé

AROÏDÉE, ARACÉE, subst. fém.

BOT., vx.
Subst. fém. plur. Famille de plantes monocotylédones, dont le pied-de-veau ou arum est le type.
Au sing. et plur. Fleur(s) appartenant à cette famille :
Je retrouve cette étonnante aroïdée que j'admirais aux cascades du Djoué; composée d'une feuille unique; celle même, me semble-t-il, dont parle Costantin dans son livre sur la végétation tropicale. Gide, Le Retour du Tchad,1928, p. 999.
Rem. Aracées est attesté ds J. Verne, L'Île mystérieuse, 1874, p. 121 et enregistré par la plupart des dict. gén. du xixes. ainsi que ds Lar. encyclop.
PRONONC. : [aʀ ɔide].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1814-20 subst. masc. plur. aroïdés (Nysten : Aroïdés [...] Ordre premier de la classe des monocotylédones à étamines hypogynes); 2. 1838 adj. aroïdé (Ac. Compl. 1842); 3. 1838 subst. fém. plur. aroïdées (Ibid.). Empr. au lat. bot. aroideae, Jussieu, Genera plantarum, 1789, p. 23 formé sur le lat. arum (voir ce mot).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Bouillet 1859. − Littré-Robin 1865. − Privat-Foc. 1870.

Wiktionnaire

Nom commun

aroïdée \a.ʁɔ.i.de\ féminin

  1. (Botanique) Plante monocotylédone de type arum.
    • Les Aroïdées habitent généralement les lieux humides, marécageux, et les bois très-ombragés; elles sont presque toutes âcres, même vésicantes. On distingue dans cette famille le Gouet ou Pied-de-veau (Arum L.), le Calla et l’Acorus. — (J.-P. Lamouroux, Précis de Phytographie ou d'Histoire Naturelle des plantes, Paris, 1828, p. 333)
    • C’était l’Anthurium, une aroïdée récemment importée de Colombie en France. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)

Nom commun

aracée \a.ʁa.se\ féminin

  1. (Botanique) (Didactique) Toute plante appartenant à la famille des aracées.
    • Le makabo ou taro, est une aracée (Colocasia antiquorum) cultivée en grand pour ses tubercules. — (Université de Paris. Institut de droit comparé, René Maunier, Études de sociologie et d’ethnologie juridiques, 1935)

Nom commun

aracée \a.ʁa.se\ féminin

  1. (Botanique) (Didactique) Toute plante appartenant à la famille des aracées.
    • Le makabo ou taro, est une aracée (Colocasia antiquorum) cultivée en grand pour ses tubercules. — (Université de Paris. Institut de droit comparé, René Maunier, Études de sociologie et d’ethnologie juridiques, 1935)

Nom commun

aracée \a.ʁa.se\ féminin

  1. (Botanique) (Didactique) Toute plante appartenant à la famille des aracées.
    • Le makabo ou taro, est une aracée (Colocasia antiquorum) cultivée en grand pour ses tubercules. — (Université de Paris. Institut de droit comparé, René Maunier, Études de sociologie et d’ethnologie juridiques, 1935)

Nom commun

aracée \a.ʁa.se\ féminin

  1. (Botanique) (Didactique) Toute plante appartenant à la famille des aracées.
    • Le makabo ou taro, est une aracée (Colocasia antiquorum) cultivée en grand pour ses tubercules. — (Université de Paris. Institut de droit comparé, René Maunier, Études de sociologie et d’ethnologie juridiques, 1935)

Nom commun

aracée \a.ʁa.se\ féminin

  1. (Botanique) (Didactique) Toute plante appartenant à la famille des aracées.
    • Le makabo ou taro, est une aracée (Colocasia antiquorum) cultivée en grand pour ses tubercules. — (Université de Paris. Institut de droit comparé, René Maunier, Études de sociologie et d’ethnologie juridiques, 1935)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aroïdée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aroïdée arɔide

Évolution historique de l’usage du mot « aroïdée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aroïdée »

  • L’une d’elles est sa collection d’aracées. Cette espèce est plus connue par ses représentants que sont les anthuriums, les philodendrons ou les arums. Principe de base pour les reconnaître : une fleur composée d’une spathe colorée (une sorte de grand pétale) et d’un spadice, tige où se trouve le pollen. Il y a d’autres trucs pour reconnaître une aracée – mais là, mieux vaut être un spécialiste. , Région | La jardinière explore la jungle
  • Cette fleur-là ne sentirait pas la rose ? Pour vous en assurer, approchez votre nez afin d'humer cette aracée méditerranéenne qui ne fleurit que l'espace d'un matin… et sent franchement mauvais ! Le jardin Henri-Gaussen du Museum de Toulouse dévoile pour la première fois une serpentaire, cette plante proche d'une espèce tropicale qui répand un puissant parfum. On la repère près du bassin où elle s'épanouit depuis mercredi. D'un rouge bordeaux, de son nom latin dracunculus vulgaris, cette efflorescence de petites fleurs mesure environ 40 centimètres de haut. Elle se démarque par une odeur nauséabonde caractéristique et par son système de pollinisation singulier. Un véritable piège à mouches. Les insectes sont attirés par sa longue robe feuille pourpre qui évoque « de la chair en putréfaction » selon le botaniste Dominique Mazau, responsable du jardin, « une fois leur devoir accomplit, les mouches sont libérées quand les fleurs fanent ». Même si elle est visiblement à ses aises dans le jardin du Muséum, la serpentaire se préfère sous le soleil de Corse ou en Crète où elle vit habituellement en plants de 10 ou 15 pieds. Lorsque le Muséum de Toulouse a été réhabilité, la belle aracée, proche de l'arum titan et du gouet de nos forêts, a été replantée dans un endroit plus propice à son développement. Cela fait maintenant trois ans que cette plante extraordinaire se préparait à éclore et à répandre son effluve. Le moment est venu ce dimanche d'aller voir cette fleur éphémère qui ne tardera pas à se refermer. ladepeche.fr, Cette fleur éphémère sent vraiment mauvais - ladepeche.fr
  • Il y a là Lauren Raz, botaniste de l’Université nationale de Bogota, qui se fascine pour les ignames (famille des dioscoreacées) et leurs feuilles en forme de cœur, Julio Betancur, de la même université, passionné de bromélias et d’héliconias, Alejandro Zuluaga, curateur de l’herbier de l’Université del Valle dont la spécialité est les anthuriums et autres aracées et Vanessa Invernon du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, spécialiste de la flore méditerranéenne qui fait sa première immersion en forêt tropicale. Le Temps, Chasse au trésor dans la jungle colombienne - Le Temps

Traductions du mot « aroïdée »

Langue Traduction
Anglais aroid
Espagnol aroid
Italien aroid
Allemand aroid
Chinois 环状
Arabe آرويد
Portugais aróide
Russe ароидных
Japonais アロイド
Basque aroid
Corse aroid
Source : Google Translate API
Partager