La langue française

Arithmomanie

Sommaire

  • Définitions du mot arithmomanie
  • Étymologie de « arithmomanie »
  • Phonétique de « arithmomanie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « arithmomanie »
  • Citations contenant le mot « arithmomanie »
  • Traductions du mot « arithmomanie »

Définitions du mot arithmomanie

Wiktionnaire

Nom commun

arithmomanie \a.ʁit.mɔ.ma.ni\ féminin

  1. (Psychiatrie) Manie du calcul ; aliénation mentale qui porte l'esprit à ne s'occuper que de calculer.
    • Une étrange arithmomanie me tourmentait : mes yeux brûlés s’effaraient à lire d'inextricables équations, qui leur apparaissaient flamboyantes sur d’imaginaires tableaux noirs ; et, de tête, machinalement, j’extrayais des racines carrées effroyables. — (Abel Hermant, Confession d'un enfant d’hier, lettre IV)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « arithmomanie »

Du radical d’arithmétique et manie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arithmomanie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arithmomanie aritmɔmani

Évolution historique de l’usage du mot « arithmomanie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arithmomanie »

  • Le problème, c’est que le psychiatre est attendu et ils apprendront par l’entremise de la secrétaire que le docteur sera en retard. « Son avion est retenu à Boston et les six patients sont tous coincés dans la même salle d’attente, annonce le metteur en scène. Parmi le groupe, une souffre de palilalie, ce qui signifie qu’elle répète deux fois tout ce qu’elle dit. » Un autre souffre du TOC de vérification, l’obligeant à tout vérifier plusieurs fois, tandis qu’un autre d’arithmomanie, ce qui conduit à une importante fascination pour les chiffres, l’obligeant à compter continuellement. Quant aux autres, l’un souffrira du syndrome de Gilles de la Tourette, alors qu’un autre sera atteint de nosophobie, vivant avec la peur des microbes et d’attraper une maladie. Le dernier sera obsédé par la symétrie. Tout doit absolument être droit. Le Journal de Montréal, Être aux prises avec un TOC | Le Journal de Montréal
  • Un autre patient, victime d'un accident cérébral, a, lui, commencé à avoir une arithmomanie, c'est-à-dire qu'il ne pouvait pas s'empêcher de compter. Il marchait dans la rue, il comptait les pavés, les fenêtres, ou alors il faisait des calculs avec des plaques d'immatriculation. Ce sont des choses qui ne sont pas si exceptionnelles et relativement connues.   LExpress.fr, "Le cas du patient italien qui ne s'exprime qu'en français n'a rien du miracle" - L'Express
  • Vincent Borel renoue avec sa veine musicale pour écrire le portrait de l’obsessionnel Anton Bruckner, auteur de onze symphonies et précurseur de la modernité viennoise. Solitaire, méprisé, peu sociable, le Viennois n’a pas l’envergure flamboyante d’un Wagner. Mais un peu d’attention révèle chez lui des traits de caractère surprenants : son arithmomanie, qui lui faisait compter les feuilles, les étoiles et les fenêtres, ou son intérêt pour les affaires judiciaires, les ossements et les cimetières. Vincent Borel met en lumière, à la faveur de quelques épisodes significatifs de son parcours, le profil d’un homme passablement « toqué ». Artiste proche des génies psychiatriques de l’art naïf, resté d’un romantisme adolescent, Bruckner avoua à la fin de sa vie qu’il mourait puceau. Ses agendas lacunaires et les témoignages le concernant montrent comment, sans cesse, il demandait la main de femmes trop jeunes pour lui, programmant ainsi son échec. Élevé dans le catholicisme autoritaire du monastère de Saint-Florian, il y fut nourri d’un rigorisme absolu. Selon ses dernières volontés, il repose d’ailleurs sous l’orgue de l'abbaye. Ces quelques pistes font entendre la genèse d’une musique complexe, puissante, composée par un interprète exceptionnellement doué, et qui sonne aujourd’hui incroyablement moderne. Il a fasciné ses élèves, dont Hugo Wolf et Gustav Mahler.  Sa figure interroge l’insuccès : ce pour quoi l’on échoue et pourquoi, cependant, seul contre tous, on persévère. La virginité de Bruckner, ses « tocs », la réécriture permanente de ses oeuvres, mais aussi son lyrisme éperdu, font de cet être opaque et décalé un objet romanesque singulier et particulièrement fascinant.  France Musique, « La Vigne écarlate » de Vincent Borel - Sélection Prix France Musique des Muses 2019
  • Il y aura également Vincent, atteint d’arithmomanie, un chauffeur de taxi qui compte continuellement et Blanche qui souffre de la phobie des microbes et qui doit constamment se laver les mains, Bob, obsédé par la ­symétrie et qui est incapable de ­marcher sur les lignes du plancher. Le Journal de Montréal, Tenter de guérir d'un toc | Le Journal de Montréal
  • Cela étant, l’amusement sera autant, voire davantage au rendez-vous pour l’auditoire qui découvrira cette salle d’attente où une demi-douzaine de personnes vivant avec un TOC patientent pour un éminent psychiatre, espérant toutes que le Dr Stern les aidera à se débarrasser de leurs manies respectives. Il y a Fred (Jean-Pierre Chartrand), atteint du syndrome de Gilles de la Tourette et hurlant des vulgarités sans crier gare, Vincent (Marcel Leboeuf), pris d’arithmomanie et incapable de s’empêcher de tout compter, Blanche (Tammy Verge), la nosophobe aspergeant tout de Purell, Marie (Diane Lavallée), qui, avec son TOC de vérification, ne cesse de se demander si elle a oublié quelque chose, Lili (Noémie O’Farrell), qui ne peut s’empêcher de tout dire deux fois à cause de la palilalie, et Bob (Martin Laroche), obsédé de symétrie et incapable de marcher sur une ligne. La Tribune, Toc toc : Agréablement fou | Arts | La Tribune - Sherbrooke
  • Une chaise de bistrot banale devient l’un des symboles de Maria Salaün dans sa quête du pardon. Six morceaux de bois et huit vis qui, pour cette jeune fille atteinte d’arithmomanie (compulsion à compter), vont s’ajouter à sa malédiction du chiffre 5 (mais 14 fait 5 si quand on additionne l’unité et la dizaine…). Unidivers.fr, Chez Fabienne Juhel La chaise numéro 14 devient le symbole du pardon

Traductions du mot « arithmomanie »

Langue Traduction
Anglais arithmomania
Espagnol aritmomanía
Italien aritmomania
Allemand arithmomanie
Chinois 嗅觉异常
Arabe arithmomania
Portugais aritmomania
Russe арифмомания
Japonais ありふれた
Basque arithmomania
Corse aritmomania
Source : Google Translate API
Partager