La langue française

Archiprêtré

Sommaire

  • Définitions du mot archiprêtré
  • Étymologie de « archiprêtré »
  • Phonétique de « archiprêtré »
  • Évolution historique de l’usage du mot « archiprêtré »
  • Traductions du mot « archiprêtré »

Définitions du mot « archiprêtré »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARCHIPRÊTRE, subst. masc.

RELIG. CATHOL. Titre honorifique pouvant être conféré au prêtre desservant certaines cures principales; en partic., curé d'une cathédrale quand elle est en même temps église paroissiale :
On jugea bientôt qu'il n'avait pas des manières d'évêque, et c'était vrai. Il prenait seul des résolutions qui avant lui auraient été délibérées par le vénérable chapitre de la cathédrale ou par le conseil épiscopal composé de MM. les vicaires généraux, le chancelier, l'archiprêtre de la cathédrale et le supérieur du grand séminaire. Billy, Introïbo,1939, p. 52.
Rem. Ce sens est le seul sens vivant au moins dep. le xviies.; cf. étymol.
PRONONC. : [aʀ ʃipʀ ε:tʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1255, juill. relig. arcepreste « curé ou prêtre auquel l'évêque déléguait une sorte de surveillance sur les autres prêtres » (S. Sauv., A. Mos. ds Gdf. Compl. : Arcepreste); 1278 archiprestre (Cart. de Ste Gloss. de Metz, B.N. 1. 10024, fo 99 ro, ibid. : Nos archiprestre); 1680 archiprétre (Rich.); 2. av. 1704 « dénomination honorifique conférée à certains prêtres » (Fleury ds Trév. 1704). Empr. au lat. chrét. archipresbyter (empr. au gr. α ̓ ρ χ ι π ρ ε σ ϐ υ ́ τ ε ρ ο ς « premier des prêtres ») Not. Tir. 55, 32 ds TLL s.v., 463, 29; cf. ives., St Jérôme, Ep., 125, 15 ds Blaise.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 43.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Foi t. 1 1968. − Lep. 1948. − Marcel 1938. − Mét. 1955. − Rigaud (A.). La Vraie Cour des mir. Vie Lang. 1969. p. 396.

ARCHIPRÊTRÉ, subst. masc.

Territoire soumis à la juridiction de l'archiprêtre. Cet archevêché est d'une grande étendue (Ac.1694-1932).
Rem. 1. Certains dict. donnent aussi, à la suite de Trév. 1704 le sens « dignité d'archiprêtre » et, à la suite de Besch. 1845 le sens « demeure de l'archiprêtre ». 2. Archipresbytéral, subst. masc., « dignité d'archiprêtre », attesté dep. Rich. 1710 est signalé ds les dict. sans exemples.
PRONONC. − Dernière transcription ds DG : àr-chi-prè-tré. Archipresbytérat. Dernière transcription ds Littré : ar-chi-prè-sbi-té-ra.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xvies. relig. archiprestré « circonscription territoriale comprenant plusieurs paroisses, dont la surveillance est confiée à un archiprêtre » (Chron. de J. Tarde, 196 ds Gdf. Compl. : Et puys tous [les chanoines] conjointement creent un d'entre eux pour estre vicaire general de l'archiprestré) − 1718, Ac.; 2. 1704 archiprêtré (Trév. : Archiprêtré. C'est la dignité, la charge, le benefice de l'Archiprêtre. Il a conféré l'Archiprêtré de Gignac vacant par mort). Dér. de archiprêtre*; suff. *.
BBG. − Dainv. 1964. − Foi t. 1 1968.

archiprêtre* -

archiprêtre* -

Wiktionnaire

Nom commun

archiprêtré \aʁ.ʃi.pʁɛ.tʁe\ masculin

  1. Étendue de la juridiction d’un archiprêtre dans un certain territoire.
    • Son diocèse comprenait 852 paroisses et annexes sous 20 archiprêtré : […]. — (F.-A. Varnet, Géographie du département du Rhône, Lyon : chez tous les libraires (impr. Protat frères à Mâcon),, s.d. (entre 1894 & 1897), page 16)
    • M. l’Abbé Joseph KOZLOWSKI, du diocèse de Poznam (Pologne), est nommé archiprêtre de l’archiprêtré du Val de Metz et curé à Ars-sur-Moselle. Il sera le curé modérateur de la communauté de paroisses « Notre Dame de l’Aqueduc ». — (Message de Monseigneur Pierre Raffin, Évêque de Metz, le 1er juin 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARCHIPRÊTRÉ. n. m.
Étendue de la juridiction d'un archiprêtre dans un certain territoire. Cet archiprêtré est d'une grande étendue. Les cartes de ce diocèse sont faites par archiprêtrés.

Littré (1872-1877)

ARCHIPRÊTRÉ (ar-chi-prê-tré) s. m.
  • Juridiction d'un archiprêtre.

REMARQUE

On a dit anciennement archipreveré, de prevoire, cas régime de prestre (voy. PRÊTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « archiprêtré »

 Dérivé de archiprêtre avec le suffixe .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « archiprêtré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
archiprêtré arʃiprɛtre

Évolution historique de l’usage du mot « archiprêtré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « archiprêtré »

Langue Traduction
Italien arcipretura
Source : Google Translate API
Partager