La langue française

Archée

Définitions du mot « archée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARCHÉE1, subst. fém.

Vx. Portée d'un arc.
Rem. 1. Attesté ds les princ. dict. gén. du xixeet du xxes. 2. Le mot est fém. dans la majorité des dict. Ac. 1835 signale que ,,quelques-uns le font masculin``. Il est du masc. ds Besch. 1845 et ds Rob.
PRONONC. : [aʀ ʃe].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1177 archiee « portée d'un arc » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. Foerster, 3443 ds T.-L. : il n'ot pas une archiee alee, Quant il vit...); xves. archée « id. » (Froissart, II, III, 83 ds Littré). Empr. au lat. pop. *arcata, dér. de arcus(arc*) devenu archiee puis archée.
BBG. − Barb.-Cad. 1963. − Perraud 1963.

ARCHÉE2, subst.

ALCHIM., PHYSIOL. (anc.). Principe immatériel de la vie organique, différent de l'âme intelligente :
... l'idée de la spiritualité de la vie (...) domine sans conteste. Basile Valentin (1394) subordonne le fonctionnement de l'organisme à un « archée » auquel, plus tard, Paracelse (1493-1541) annexera des « esprits olympiques », et Van Helmont (1577-1644) des archées subalternes, ou blas, chargés du contrôle de chaque organe. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 136.
Rem. 1. La plupart des dict. attribuent au mot le genre fém. Cependant Nysten 1814-20, Besch. 1845, Littré-Robin 1865, DG donnent le mot comme masc. 2. C. Bernard (Principes de méd. exp., 1878, p. 132) emploie la forme archie : ,,... la vie et les maladies furent regardées comme des résultats de forces spéciales, d'entités, d'archies.`` 3. Ac. Compl. 1842 et Littré (ce dernier avec un ex.) attestent le subst. masc. l'archéisme, désignant la doctrine de Van Helmont (cf. supra ex.) sur l'archée.
PRONONC. − Archéisme. Seule transcription ds Littré : ar-ché-i-sm'.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1578 alchim. nom par lequel les alchimistes et les anciens physiologistes désignaient le feu central de la terre et le principe de vie (Vigenère, Tabl. de Philostrate, 1093 [1611] ds Quem. : C'est la chaleur naturelle enclose dans les entrailles de la terre, autrement Typhon à Orphee, et l'archee ou ouvrier de Paracelse); 2. 1704 philos. (Trév. : Archée. Quelques uns entendent par ce mot, un certain esprit universel repandu par tout, & qui est la cause de tous les effets de la nature. D'autres l'appellent l'ame du monde); d'où 1843 fig. « principe directeur » (Proudhon, De la Création de l'ordre dans l'humanité, p. 20 : Cette image du juste, du beau, du saint et du vrai [que Dieu a mise en nous, disent les philosophes], est la grande matrice de toutes nos idées morales, l'archée de nos devoirs et de nos droits). Empr. au lat. des alchimistes archeus (lui-même empr. au gr. α ̓ ρ χ α ι ̃ ο ς « qui est au principe, à l'origine »), 1577-1644 Van Helmont, Archaeus faber, 4 ds Lal.; cf. 1540-1605, Roch le Baillif ds Diction. Spagyrico ds Du Cange.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 13.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Franck 1875. − Goblot 1920. − Lal. 1968. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mots rares 1965. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870.

Wiktionnaire

Nom commun 1

archée \aʁ.ʃe\ féminin

  1. (Sport) Portée d’un arc.

Nom commun 2

archée \aʁ.ke\ féminin

  1. (Alchimie) Principe de la vie, d’après les anciens physiologistes. Nom que Paracelse donne à l'esprit vital qui, selon lui, préside à la nutrition et à la conservation des êtres vivants. Jean-Baptiste Van Helmont appelle archée le principe actif dans les corps. Stahl a modifié à son tour la doctrine de Van Helmont, en attribuant à l'âme le rôle d’archée (voir animisme).
    • C’est fatiguant, évidemment, c’est absorbant, le temps manque peut-être pour pommader l’âme, mais on ne peut pas tout avoir, le corps en bouillie, la conscience à vif et l’archée comme au temps de l’innocence, avant la chute, sans filet, oui, c’est un fait, le temps manque, pour l’éternité. — (Samuel Beckett, Mercier et Camier, 1946. p. 189.)

Nom commun 3

archée \aʁ.ke\ masculin féminin

  1. Microorganisme appartenant au troisième grand domaine du vivant outre les bactéries et eucaryotes (longueur cellule 5 μm).
    • [...] les statines sont également actives sur les archées, ce qui risque d'être déterminant tant pour la santé humaine que pour celle de la planète. En effet, certaines archées, groupe microbien différent des bactéries, produisent du méthane à partir de l'hydrogène. .— (Didier Raoult, « Un remède pour le climat ? », Le Point, n° 2301, 13 octobre 2016, page 20)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARCHÉE. n. f.
Portée d'un arc.

Littré (1872-1877)

ARCHÉE (ar-chée) s. f.
  • 1 Terme de physiologie ancienne. Principe immatériel différent de l'âme intelligente et qu'on supposait présider à tous les phénomènes de la vie matérielle.
  • 2 Terme d'alchimie. Nom que les philosophes hermétiques donnent au feu qu'ils placent au centre de la terre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARCHÉE, s. m. (Physiologie.) ce mot signifie ancien dans sa propre étymologie. Basile Valentin & autres Chimistes abuserent de ce mot qu’ils convertirent en den natur-knaben, appellant ainsi le principe qui détermine chaque végétation en son espece. Paracelse admit l’archée, & Van-Helmont voulut exprimer par-là un être qui ne fût ni l’esprit pensant, ni un corps grossier & vulgaire ; mais quelque être moyen qui dirigeât toutes les fonctions du corps sain, guérît les maladies, dans lesquelles il erre, ou même entre quelquefois en délire, &c. Ce qui a engagé ces Philosophes à se forger ces hypotheses, c’est qu’ils ont vû que le corps humain étoit construit avec un art si merveilleux, & suivant les lois d’une méchanique si déliée, qu’ils ont crû en conséquence qu’un aussi grand nombre de fonctions, si subtilement enchaînées entr’elles, ne pouvoient jamais se faire sans le secours de quelque intelligence qui présidât à tout : mais ils ne voulurent point accorder ce ministere à l’ame, parce qu’il leur sembloit qu’il s’ensuivoit de-là que nous eussions dû savoir ce qui se passe au-dedans de nous-mêmes, & pouvoir commander à toutes nos fonctions, sans excepter celles qu’on nomme vitales. Cette opinion ne mérite pas d’être réfutée ; je ne crois pas que Van-Helmont ait été assez insensé pour croire vrai tout ce qu’il a écrit sur son archée ; & lorsqu’il dit que l’archée a faim ou soif, digere, choisit, expulse, &c. il n’a sans doute voulu dire autre chose, sinon que c’est une puissance inconnue qui fait tout cela dans l’homme ; car qu’importe qu’on avoue ignorer la cause de quelqu’action, ou qu’on la mette dans un être imaginé dont on ne connoît ni l’existence, ni la nature, ni les affections, ni la façon d’agir ? Mais pour nous, nous connoissons plusieurs causes méchaniques des fonctions du corps : nous savons qu’elles dépendent toutes d’une infinité de causes physiques connues, tellement rassemblées en un tout, qu’elles forment la vie & la santé, la conservent & la rétablissent. Comment. Boerh. Voyez Vie & Santé. (L)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « archée »

Mot inventé par Basile Valentin, adopté par Paracelse et Vanhelmont, et venant de ἄρχειν, commander (voy. ARCHONTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) Mot dérivé de arc avec le suffixe -ée → voir arche et archer.
(Nom 2) (1578) Du grec ancien ἀρχή, arkhế (« principe, début »).
(Nom 3) Forme francisée de Archaea, qui est une forme raccourcie de archaebacteria.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « archée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
archée arʃe

Évolution historique de l’usage du mot « archée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « archée »

  • Metallosphaera sedula, une archée métallophile, colonise les météorites plus rapidement que les roches terrestres. Sciences et Avenir, Ce microbe peut digérer les matériaux extraterrestres - Sciences et Avenir
  • Après 12 ans d'efforts, des scientifiques japonais ont réussi à observer pour la première fois en laboratoire des archées d'Asgaard, ces cellules dont on pense qu'elles ont engendré les nôtres il y a 2 milliards d'années. Sciences et Avenir, Des cellules à tentacules auraient engendré les nôtres - Sciences et Avenir
  • Certaines archées, des organismes unicellulaires sans noyau, possèderaient un cytosquelette d’actine. Or on pensait que ce caractère était propre aux eucaryotes, les organismes « à noyau ». Pourlascience.fr, Les archées d’Asgård toujours plus proches des eucaryotes | Pour la Science
  • Le microbiote de la peau est plus riche que ce que l'on croyait : en plus d'accueillir des bactéries, il contient d'autres organismes unicellulaires méconnus, les archées. Sciences et Avenir, Les archées, ces micro-organismes insoupçonnés dans notre peau - Sciences et Avenir
  • Les premières traces de vie sur Terre datent d’au moins 3,5 milliards d’années. Une vie longtemps limitée à des organismes simples, archées et bactéries qui, à la différence des eucaryotes, n’ont pas de vrai noyau. Certains biologistes font remonter les eucaryotes, organismes complexes pluricellulaires qui regroupent les règnes des animaux – dont l’homme –, des plantes et des champignons, à 1,8 milliard d’années. Mais leur origine reste débattue. La Croix, Reconstitution de notre « ancêtre » cellulaire 
  • La coutellerie Savignac, installée dans le centre-ville de Foix depuis le XVIIIe siècle est une entreprise incontournable en Ariège. Elle propose une large gamme de couteaux français et internationaux pour divers usages (loisir, chasse, ou cuisine). Mais aussi une sélection d’objets régionaux (couteaux, pierre à aiguiser Ariégeoise, peigne en corne de façon locale…) ainsi qu’un large éventail d’accessoires propres à l’usage ménager. Le couteau le plus populaire est l’Ariégeois. "Il est unique de par son histoire, car c’était le couteau des bergers, mais aussi grâce à sa forme archée mise en valeur par le bois de frêne local", déclare Olivier Montariol, patron de la coutellerie. www.couteau-savignac.com/fr/. ladepeche.fr, Des cadeaux ariégeois sous le sapin - ladepeche.fr
  • Longtemps considérées comme des bactéries, les archées, des micro-organismes unicellulaires dépourvus de noyau, sont aujourd’hui, en biologie distinguées des bactéries. Cette étude du Berkeley Lab, menée dans le cadre du Synchrotron Infrared Structural Biology (BSISB) Program, sur le microbiome de la peau humaine identifie une association entre l’abondance d'archées et l'âge. Des travaux présentés dans les Scientific Reports qui non seulement révèlent la forte présence de ces archées, en plus de bactéries bien sûr, dans le microbiome cutané et qui jouent un rôle clé dans la santé de la peau humaine. santé log, MICROBIOME de la PEAU : Les archées, ces agents secrets de la santé cutanée | santé log

Traductions du mot « archée »

Langue Traduction
Anglais archaea
Espagnol arqueas
Italien archaea
Allemand archaea
Chinois 古细菌
Arabe العتيقة
Portugais archaea
Russe археи
Japonais 古細菌
Basque archaea
Corse archaea
Source : Google Translate API

Archée

Retour au sommaire ➦

Partager