La langue française

Araba

Définitions du mot « araba »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARABA, subst.

TRANSP. Sorte de voiture légère utilisée essentiellement dans les pays du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord pour transporter les personnes (surtout les femmes) et les bagages :
1. Je viens de faire un marché avec des Turcs de Stamboul et du faubourg d'Eyoub, possesseurs de ces voitures qui portent les femmes dans les rues de Constantinople; ils me louent cinq arabas, attelés chacun de quatre chevaux, ... Lamartine, Voyage en Orient,t. 2, 1835, p. 441.
2. ... nous quittâmes Royaumeix (...) suivis d'une araba qui charriait nos paquetages (...) on allait pouvoir (...) se coucher presque comme des civils les nuits où on ne serait pas sur le « bled ». Vialar, La Mort est un commencement,Les Morts vivants, 1947, p. 171.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du xixeet du xxes.; le genre du mot est mal défini, bien que le masc. l'emporte sur le fém. ds les dict. : seul, Rob. atteste le féminin.
PRONONC. − Seule transcription ds Land. 1834 : a-ra-ba.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1835 (Lamartine, Voyage en Orient, t. 2, p. 433 : Des chevaux de selle superbement enharnachés, et des arabas, voitures de Constantinople, attelés de bœufs, sont épars sur la prairie). Mot turc passé en ar. class. avec le même sens.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Esn. 1966.

Wiktionnaire

Nom commun

araba \a.ʁa.ba\ masculin

  1. Ancienne voiture couverte tirée par des bœufs, utilisée en Turquie et dans l'empire ottoman.
    • Assis dans l’araba mal capitonnée d’un cocher apoplectique, nous fîmes un pieux pèlerinage à la nécropole d’Eyoub, funèbre jeu de dominos, aux doubles-blancs innombrables fichés dans la terre sèche. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 127)
    • Partis de Mehediya le 21, avec un convoi d'un millier de chameaux, plusieurs centaines d’arabas et du bétail, […], nous atteignons Mouley Idris en cinq étapes […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 253)
    • Saïd conduisait le plus souvent l’araba. Quand on lui confiait une fourragère, j’aimais à m’asseoir à côté de lui. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 239.)

Nom commun

araba \à.rà.ba\

  1. Le mercredi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ARABA (Géog. anc. & mod.) ville de Perse, dans le Sigistan, entre la ville de ce nom & le Cendahar. On pense communément que c’est l’ancienne ville d’Ariaspe, capitale de la Drangiane, à moins que ce ne soit Gobinam, ville de la même province, au midi de celle de Sigistan.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « araba »

Du turc araba même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l'arabe الأربعاء, al-’arbaʕā’ (« mercredi (le quatrième jour) »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « araba »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
araba araba

Évolution historique de l’usage du mot « araba »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « araba »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « araba »

Langue Traduction
Anglais araba
Espagnol araba
Italien araba
Allemand araba
Chinois 阿拉巴
Arabe عرابة
Portugais araba
Russe араба
Japonais アラバ
Basque araba
Corse araba
Source : Google Translate API

Araba

Retour au sommaire ➦

Partager