La langue française

Appoggiature

Définitions du mot « appoggiature »

Trésor de la Langue Française informatisé

APPOG(G)IATURE,(APPOGIATURE, APPOGGIATURE) subst. fém.

MUSIQUE
Petite note d'agrément hors mesure, étrangère à l'accord avec lequel elle est entendue et sur laquelle prend appui la note principale qu'elle met en valeur. Appogiature brève, appogiature longue (Rob., Quillet 1965). Synon. vieillis petite note, note perlée ou port de voix :
1. Cette forme [le Choral orné], dans laquelle Bach atteint la plus sublime émotion (...) est assez difficile à traiter aujourd'hui. On risque, soit de « pasticher » servilement le style de Bach, soit d'introduire dans une trame harmonique moderne des trilles, des mordants, des grupetti ou des appogiatures dont l'esprit est essentiellement du xviiiesiècle, et qui donnent à l'ensemble un aspect disparate. M. Dupré, Traité d'improvisation à l'orgue,1925, p. 52.
2. ... l'esprit a beau faire, l'impatience s'en empare, le motif est répété avec trop de hâte et d'insistance; l'anxiété y rentre, d'abord par les petites appoggiatures à la base, puis par la couleur harmonique assombrie, dont il est, de mesure en mesure, imprégné. R. Rolland, Beethoven,t. 1, 1928, p. 131.
SYNT. Appogiature double, triple, quadruple. ,,Si elle porte sur plusieurs notes, chacune trouvant sa résolution au son ou demi-son voisin``. (Candé 1961); − préparée. ,,Précédée d'une note située au même degré qu'elle.`` (Bach.-Dez 1882); − inférieure. Placée en-dessous de la note réelle de l'accord; − supérieure. Placée au-dessus de la note réelle de l'accord.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [apɔ ʒjaty:ʀ] ou [apɔdʒjaty:ʀ]. Barbeau-Rodhe 1930 admet facultativement la gémination de [p]; de même Fouché Prononc. 1959, p. 318. Mart. Comment prononce 1913 note ,,Dans les mots italiens non francisés, le g simple ou double se prononce dj devant i.`` Mais le mot est pour lui francisé. 2. Forme graph. − Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr. écrivent appoggiature; Lar. 19e, Pt Lar. 1906 notent les 2 graph. appoggiature ou appogiature; Littré, Guérin 1892, DG, Rob. ne notent qu'appogiature. Mart. Comment prononce 1913 écrit apogiature.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1791 appoggiatura (Encyclop. Méth.; Musique, t. 1 Appoggiatura. Sorte d'agrément que nous nommons en italien, depuis que nous cherchons à le faire à la manière italienne); 1829 appogiature (Boiste : Appoggiature [...] agrément dans le chant; note de goût qui se place sur une seconde au dessus de la finale pour terminer plus gracieusement). Ital. appoggiatura « id. » dont appogiature est la francisation. L'ital. appoggiatura est attesté dep. 1720 (B. Marcello, Il teatro alla moda [1reéd. 1720], 49); il dérive de appoggiare « appuyer » du lat. vulg. *appǒdiāre (appuyer*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Candé 1961. − Mots rares 1965. − Rougnon 1935, p. 19, 134.

Wiktionnaire

Nom commun

appoggiature \a.pɔ.ʒja.tyʁ\ féminin

  1. (Musique) Action d’appuyer sur une note.
    • Une appoggiature longue, brève, double, barrée, supérieure ou inférieure.
    • Appoggiature mélodique, ornement mélodique servant à retarder par une note supérieure ou inférieure, la note suivante, appelée note principale, sur laquelle on veut insister. On appelait cet agrément petite note, note perlée ou port de voix.
    • Appoggiature harmonique, note ajoutée à un accord avec souvent un effet volontaire de dissonance.
    • Il importe donc, pour l’interprétation de leurs œuvres, de faire connaître comment ils comprenaient l’emploi et l’exécution de l’appoggiature, du grupetto et du trille. — (Amédée Méreaux, Les clavecinistes de 1637 à 1790: Histoire du Clavecin - Portraits et biographies de célèbres clavecinistes, 1867)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

APPOGGIATURE (a-ppo-dgia-tou-r') s. f.
  • Terme de musique. Petite note sur laquelle on appuie avant d'attaquer la note principale.

    Notes plus ou moins nombreuses qui n'appartiennent point à l'harmonie et qui se trouvent aux temps forts des mesures ou aux parties fortes des temps.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « appoggiature »

(Date à préciser) De l’italien appoggiatura, dérivé de appoggiato (« appuyé ») avec le suffixe -ura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. appoggiatura, d'appoggiare, appuyer (voy. APPUYER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « appoggiature »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appoggiature apɔgʒjatyr

Évolution historique de l’usage du mot « appoggiature »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appoggiature »

  • Bienvenue dans l'article d'aujourd'hui, où nous poursuivons notre exploration des décalages dans le domaine harmonique. La dernière fois, nous avions vu les retards, explorons aujourd'hui son contraire, l'anticipation, et sa petite cousine, l'appoggiature. Audiofanzine, L'anticipation et l'appoggiature, notions de solfège pour comprendre l'harmonie musicale - Audiofanzine
  • Le dernier titre du chanteur The Weeknd "Call out my name" s'appuie sur une belle note de couleur (une neuvième), qui s'apparente à un effet mélodique classique bien connu: l'appoggiature. rts.ch, Quand la basse est tellement grave qu'elle passe à la Trap - rts.ch - Musiques

Traductions du mot « appoggiature »

Langue Traduction
Anglais appoggiature
Espagnol appoggiature
Italien appoggiature
Allemand appoggiatur
Chinois 预言
Arabe أبوجياتشر
Portugais apogiatura
Russe appoggiature
Japonais appoggiature
Basque appoggiature
Corse appoggiature
Source : Google Translate API

Appoggiature

Retour au sommaire ➦

Partager