La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « applaudir des deux mains »

Applaudir des deux mains

Définitions de « applaudir des deux mains »

Wiktionnaire

Locution verbale - français

applaudir des deux mains \a.plo.diʁ de dø mɛ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de applaudir)

  1. (Figuré) Apprécier chaudement, sincèrement.
    • Walter fit mine d’applaudir des deux mains, avec un sourire satisfait. — (Laurent Bénégui, La Paresse de Dieu, 1998)
    • A l’inverse, les défenseurs de la faune sauvage ont applaudi des deux mains la décision prise de Genève. — (Le Monde avec AFP, Pour vendre son ivoire, l’Afrique australe prête à tourner le dos au monde, Le Monde. Mis en ligne le 2 septembre 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « applaudir des deux mains »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
applaudir des deux mains aplodir de dø mɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « applaudir des deux mains »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « applaudir des deux mains »

  • Qui n’est pas capable d’applaudir des deux mains à l’effondrement de son bien n’est pas totalement mûr pour le vagabondage. De Sylvain Tesson / Petit traité sur l’immensité du monde
  • Depuis quelque temps déjà les amandiers ont fleuri. Pêchers et abricotiers prennent le relais. Les asperges sauvages nous régalent. Pour un peu on percevrait la fragrance des premières morilles. Narcisses et jonquilles égayent les massifs. Les oiseaux chantent de bonne heure. Les chardonnays s’éveillent et manifestent le retour des beaux jours en gonflant leurs bourgeons. Ici ou là la libido s’emballe. Bref ! C’est le printemps. Le calendrier le situe au 20 mars, sacré aussi journée internationale du bonheur. Il n’y a pas de hasard. C’est également le moment de saluer le travail minutieux, inspiré, discret et attentionné des municipaux des espaces verts. Eux aussi nous donnent du bonheur. Sans compter. Nous leur devons d’avoir une ville agréable et fleurie : trois fleurs sur les panneaux, peu de villes en ont autant. Ils n’attendent pas le printemps pour s’y coller. En hiver ils préparent les massifs, les semis et les plants. Quand il gèle à pierre fendre, ils sont au boulot. Tout comme l’été, où pour s’éviter la canicule ils sont à la tâche très tôt, quand d’autres dorment encore à poings fermés, puis se réveillent en râlant, tels de bons gaulois réfractaires. Inlassablement et par tous les temps, ils taillent, aménagent, plantent, arrosent, désherbent (à la main et sans phytos) pour le simple plaisir de nos yeux. À ce titre il faut leur tirer un grand coup de chapeau, les applaudir des deux mains. ladepeche.fr, Sourions, c’est le printemps - ladepeche.fr
  • Avec ses grosses godasses, Patogas met parfois les pieds dans le plat. Il adore ça ! Il revient aujourd’hui sur les variations sensibles des identités genrées dans le quotidien ordinaire et carnavalesque. Il dégaine sa charmante désinvolture sur la journée des grands-mères le 1er dimanche de mars qui a au moins l’avantage de faire travailler les fleuristes, et la journée des droits de la femme marquée (presque) partout dans le monde le 8 mars, qui elle n’a pas vraiment de grande utilité. Ni l’une, ni l’autre ne le concernant, il dit applaudir des deux mains sur ces journées hommages. En tapant des pieds même. Ce qui plaît à Patogas c’est bien que Limoux ait été précurseur en matière de droits reconnus aux femmes. Dès 1978, une bande de Carnaval uniquement composée de femmes, Las Femnas, étaient consacrées, avant de voir arriver Las Piotas ainsi dénommées dans un aveu surprenant, les Poupinettas, et plus récemment les Estellas, exclusivement féminines. Parallèlement à cette révolution, les femmes ont intégré toutes les autres bandes au même titre que les hommes, emboîtant le pas à l’évolution sociétale. Et sans rechigner ces messieurs ont accepté la chose. À une exception notable l’Arcadie ! Dotés du feu sacré cette année, les Arcadiens chics et dits académiques, restent entre mâles masqués, ne voulant céder à aucune tentation mixte du genre. Ainsi la discrimination au pays des fecos est aujourd’hui un souvenir lointain. Par contre, Patogas aurait bien une requête de blanc hétérosexuel, catégorie senior, en vue d’améliorer une certaine égalité des sexes ! La création d’une journée ou d’une bande dédiée aux grands-pères. lindependant.fr, Limoux : la bande des grands-pères ! - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « applaudir des deux mains »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Applaudir des deux mains

Retour au sommaire ➦

Partager