Appentis : définition de appentis


Appentis : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

APPENTIS, subst. masc.

A.− Petit toit à un seul égout appuyé à un mur, et généralement soutenu, du côté inférieur, par des poteaux ou piliers. Petit, vaste appentis :
1. Il plante quatre piquets, deux par deux et croisés, en forme d'x, à 3 mètres de distance de pied à pied sur la même ligne et à 1 m 50 au-dessus de terre. D'un couple de piquets à l'autre, une lourde perche de 4 mètres est jetée. Sur elle s'appuie la charpente. Oh! rudimentaire et limitée à une seule pente. Elle est formée de seize à dix-huit barres de 3 m 33, dont les plus longues, qui, fichées en terre par le gros bout, appuyées et distribuées ensuite le long de la pièce transversale à 20 centimètres d'écartement, s'élèvent à angle aigu, montent obliquement vers le firmament. Ce n'est encore que l'ossature. Il reste à couvrir. Les copeaux qui sautent au fil de l'outil servent de tuiles. Le « cerclé » commence par les accumuler au ras du sol, au pied des barres, afin de les empêcher de basculer, et puis, de jour en jour, il les pousse en couches successives jusqu'à l'extrémité de ces sortes de chevrons. Les couches sont étendues régulièrement, elles s'étagent sur une épaisseur de 25 à 30 centimètres. Et l'appentis est terminé. Il se dresse, ouvert de trois côtés. On comprend que l'orientation donnée à l'abri soit chose importante. Chez nous, où les ruées du vent et de la pluie débouchent de l'ouest, il fait face au levant. Pesquidoux, Chez nous,t. 2, 1923, p. 149.
Rem. Ex. isolé montrant un toit non appuyé à un mur mais soutenu aux quatre coins par des piliers :
2. ... la lanterne brillait à travers la brume et commençait d'éclairer, au-dessus et autour d'elle, une sorte de toit carré en palmes sèches, soutenu aux quatre coins par de gros bambous. Ce grossier appentis, autour duquel s'agitaient des ombres confuses, avançait avec lenteur vers la rive. A. Camus, L'Exil et le royaume,1957, p. 1656.
En appentis. Qui est pourvu d'un toit à un seul versant. Baraque en appentis :
3. La série prévoit trois prix de fers à vitrage correspondant aux combles vitrés : 1oen appentis c'est-à-dire à un seul versant ou pour marquises; 2oà deux versants; 3oà trois ou quatre croupes. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment,t. 3, 1928, p. 26.
B.− P. méton. Bâtiment ou partie d'un bâtiment pourvu d'un appentis :
4. Dans une maison de la grande rue de Sèvres, on traverse une grande cour, pleine de grands bois écorcés. Au-dessus d'un hangar, plein de bois dégrossis pour faire des moyeux de roues et qui donnent une odeur et un aspect de bûcheronnerie, est un tout petit appentis. On y monte par une échelle de meunier. On entre dans une toute petite pièce, où il y a des livres, un piano, une fenêtre aux persiennes à demi fermées par une ficelle. E. et J. de Goncourt, Journal,1863, p. 1262.
PRONONC. : [apɑ ̃ti]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 notent une demi-longueur pour [ɑ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) Fin xes. apendiz « chambre latérale, construite sur le prolongement d'une autre chambre » (Les Gloses fr. de Gerschom de Metz, éd. Brandin, p. 38); b) xies. apentiz « construction basse derrière ou à côté d'une maison » (Les Gloses fr. dans les commentaires talmudiques de Raschi, éd. Blondheim, 1937, p. 97); ca 1170 (Rois, éd. E. R. Curtius, 1911, p. 125 : De treis altres murs fud li temples avirunez, e apres chescun devers le temple ert uns apentiz cume encloistres sur columpnes levez); 2. 1694 p. ext. (Ac. : Appentis [...] Bastiment bas et petit qui est appuyé contre un plus haut). Dér. d'un part. passé archaïque apent (< lat. *appenditus) de appendre* étymol. 1; suff. -is*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 60.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Canada 1930. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − Fén. 1970. − Forest. 1946. − Jossier 1881. − Lar. mén. 1926. − Viollet 1875.

Appentis : définition du Wiktionnaire

Nom commun

appentis \a.pɑ̃.ti\ masculin

  1. (Charpenterie) Demi-comble, toit en manière d’auvent à un seul égout, appuyé contre une muraille et soutenu en avant par des piliers ou des poteaux.
    • L’assaillant trouvait un premier obstacle formé d’une barrière de bois couverte d’un appentis. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Le réduit est en appentis : on ne peut se tenir debout qu’à l’entrée. — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 121.)
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d’un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d’eau qui s’échappaient d’une chanlatte percée. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Pendant ce temps là, dans toute la région des Fens, la police frappait aux portes des maisons, fouillait les greniers et les appentis. — (Philip Pullman, Les Royaumes du nord, 1998)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Appentis : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPENTIS. n. m.
Demi-comble, toit en manière d'auvent à un seul égout, appuyé contre une muraille et soutenu en avant par des piliers ou des poteaux. Se mettre à l'abri de la pluie sous un appentis. Il faut faire là un appentis pour servir de remise.

Appentis : définition du Littré (1872-1877)

APPENTIS (a-pan-ti) s. m.
  • Demi-comble en auvent, à un seul égout, appuyé à une muraille et porté par des piliers. Il est dit que les prêtres logeaient dans des appentis de bois adossés à la muraille, Voltaire, Mœurs, Temples. Cet appentis couvert et vitré fut ordonné avec tant de hâte, que les fêtes et les dimanches ne furent pas exceptés de ce travail, Saint-Simon, 354, 171.

HISTORIQUE

XIIe s. E devers le temple ert [était] uns apentis cume encloistres sur columpnes levez, Rois, 250.

XVe s. [Les Anglais étaient venus jusqu'à St-Cloud] Adonc s'esmut le roi Philippe, et fit abattre tous les appentis de Paris, pour chevaucher plus aisement parmi Paris…, Froissart, I, I, 273. Et avecque ce, firent abattre plusieurs appentis d'aucunes maisons, afin que par les rues on pust plus à plain traire [tirer], Monstrelet, liv. I, ch. 25.

XVIe s. Il feit aussi edifier auprès, comme un appenty de son theatre, une autre maison, Amyot, Pomp. 57. Ceux qui d'assaillans estoient devenus assaillis, n'eurent en partage qu'un appenti, la porte duquel estoit brulée…, D'Aubigné, Hist. II, 431. Les maisons estoient des trouz en terre couvers de quelques appentis de paille ou de chaume, Du Bellay, M. 613.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Appentis : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

APPENTIS, s. m. terme d’Architecture, du Latin appendix, dépendance, qui n’a qu’un égoût, voyez Angard.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « appentis »

Étymologie de appentis - Littré

Bas-lat. appendicium ; de appendere, appendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de appentis - Wiktionnaire

Dérivé d’un participe passé archaïque (apent < latin *appenditus) de appendre qui donne, à la fin du dixième siècle apendiz avec le sens de « chambre latérale, construite sur le prolongement d’une autre chambre » (Les Gloses de Gerschom de Metz, éd. Brandin, p. 38).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appentis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appentis apɑ̃ti play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « appentis »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appentis »

  • Lundi 10 février 2020, un appentis a pris feu à Torcy-le-Petit, près de Dieppe (Seine-Maritime). , Un appentis prend feu à Torcy-le-Petit | Les Informations Dieppoises
  • Si la « Poupée qui fait non » a engendré en 1966 toute une tripotée d’appentis guitaristes, la chanson « Ame câline » fait croire à toute une génération qu’il suffit de suivre à la lettre la petite méthode rose ou le fascicule du piano pour les nuls pour devenir un virtuose yéyé  à la manière de Michel Polnareff. France Bleu, L’âme des Yéyés
  • Jeudi 25 juin 2020, vers 15h45, une patrouille de gendarmerie de Brezolles a été engagée par le centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG) d'Eure-et-Loir pour un feu d'un appentis, sur la commune de Beauche, susceptible de se propager à une forêt et à une habitation. Le colonel Georges Pierrini précise : "Un court-circuit sur un tracteur tondeuse pourrait être à l'origine du départ de feu." www.lechorepublicain.fr, Quand les gendarmes de Brezolles s'improvisent pompiers pour un incendie à Beauche - Beauche (28270)
  • Ce mercredi 24 juin à 16 h 20, les policiers ont aperçu deux hommes, capuches sur la tête aux abords de la maison d’arrêt de Vesoul. Ils ont profité du chantier en cours sur le mur d’enceinte de l’établissement, pour monter sur un appentis et lancer des objets en direction de la cour de promenade. , Faits-divers - Justice | Pris en flagrant délit de jet de colis à la maison d’arrêt de Vesoul
  • Le feu s’est déclaré dans un appentis à l’arrière du hangar désaffecté d’une ancienne entreprise fermée depuis plusieurs années. , Perros-Guirec. Un incendie s'étend à Cap Nautic : au moins 100 000€ de dégâts | Le Trégor

Traductions du mot « appentis »

Langue Traduction
Allemand schuppen
Source : Google Translate API

Synonymes de « appentis »

Source : synonymes de appentis sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires