La langue française

Apophase

Sommaire

  • Définitions du mot apophase
  • Étymologie de « apophase »
  • Phonétique de « apophase »
  • Évolution historique de l’usage du mot « apophase »
  • Citations contenant le mot « apophase »
  • Traductions du mot « apophase »

Définitions du mot « apophase »

Wiktionnaire

Nom commun

apophase \a.pɔ.faz\ féminin

  1. (Théologie) Négation de tout discours sur Dieu, considéré comme nul et non avenu puisque le sujet de ce discours est intraduisible en mots, voire en pensée.
    • De plus, le tempérament volcanique du philosophe roumain s’accommode péniblement de cette espèce d’apophase abstraite d’Eckhart, lui préférant celle « affective » de Jean de la Croix. — (Simona Modreanu, Le dieu paradoxal de Cioran, page 123, 2003, Rocher)
  2. (XIXe siècle) (Rhétorique) (Rare) Dénégation, réfutation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

APOPHASE (a-po-fa-z') s. f.
  • Terme de rhétorique. Dénégation, réfutation. Peu usité.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « apophase »

Ἀπόφασις, de ἀπὸ, exprimant l'action d'ôter, et φάσις, affirmation, de φημί (voy. FABLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin apophasis (« reniement, négation »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apophase »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apophase apɔfas

Évolution historique de l’usage du mot « apophase »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apophase »

  • 8Le discours s’achemine vers une nouvelle forme d’apophase : il défie l’expression rationnelle, en une série de paradoxes renvoyant les uns aux autres, autour du cœur dérobé du Mystère. Il voudrait rejoindre le « silence dont l’avènement hante le poème »8. Silence vivant, non mortifère. L’être est perçu comme lieu de révélation, dans la mesure où il est de « nature langagière » – mais porteur d’une « autre parole ». Le poète évoque ainsi « une sorte d’au-delà des vocables d’où ceux-ci tirent leur origine, commencent à parler avant la parole, à s’y disposer comme une étrange fleur qui n’éclorait qu’en gardant d’abord en elle et pour elle sa corolle, ses couleurs et son parfum » – ce n’est pas une rose symboliste, idéal surgissement rêvé, fiction du langage9. L’impuissance est dynamisante, mais elle ne conduit pas à la suggestion de ce qui n’est pas : elle donne le pressentiment de ce qui est. , Un poète contemporain du Mystère : Jean-Claude Renard (Acta Fabula)

Traductions du mot « apophase »

Langue Traduction
Anglais apophase
Espagnol apofase
Italien apophase
Allemand apophase
Chinois 末期
Arabe الطور
Portugais apófase
Russe apophase
Japonais アポフェーズ
Basque apophase
Corse apophase
Source : Google Translate API
Partager