La langue française

Apomorphine

Sommaire

  • Définitions du mot apomorphine
  • Étymologie de « apomorphine »
  • Phonétique de « apomorphine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « apomorphine »
  • Citations contenant le mot « apomorphine »
  • Traductions du mot « apomorphine »

Définitions du mot apomorphine

Trésor de la Langue Française informatisé

apomorphine , subst. fém.« Produit de la déshydratation de la morphine » (Cf. A. et G. Bouchardat, Nouv. formulaire magistral, 1894, p. 210; cf. aussi Littré-Robin 1865)

Wiktionnaire

Nom commun

apomorphine \a.po.mɔʁ.fin\ féminin

  1. (Pharmacologie) (Médecine) Produit obtenu par déshydratation de la morphine et utilisé en médecine dans plusieurs domaines comme la maladie de Parkinson, le sevrage de l'alcool etc.
    • L'usage de l'apomorphine en perfusion sous-cutanée continue (pompe à apomorphine) peut également être envisagé en milieu spécialisé chez les patients impossibles à équilibrer par les autres moyens thérapeutiques. — (Nicolas Danziger, Sonia Alamowitch, Neurologie, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « apomorphine »

(Date à préciser) Dérivé de morphine avec le préfixe apo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apomorphine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apomorphine apomɔrfin

Évolution historique de l’usage du mot « apomorphine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apomorphine »

  • Mais ce voyage a accéléré la toxicomanie de Burroughs qui, en 1956, décide de partir de faire soigner dans un établissement de Londres. Le docteur John Dent, franc-tireur médical – et secrétaire de la société britannique pour l'étude de la toxicomanie – décide de le traiter. Avec de l'apomorphine, un dérivé non-narcotique de la morphine. Cette solution avait été appliquée par le bon docteur Dent, pour le traitement des alcooliques, dès 1918. Ses premières conclusions sur cette solution avaient d'ailleurs été publiées en 1931 dans le British Journal of Inebriety. , L'apomorphine qui a soigné Burroughs, un traitement contre Alzheimer
  • L’équipe de Steven Laureys reçoit un million pour approfondir ses recherches sur l’apomorphine. Plusieurs patients ont rétabli une communication avec leurs proches. Le Soir Plus, Comment un médicament aide à sortir des profondeurs du coma - Le Soir Plus
  • L'entreprise compte l'associer à des molécules génériques en visant des situations d'urgence, voire d'urgence vitale : choc allergique (avec de l'adrénaline), overdose (+naxolone), crise d’épilepsie (+midazolam), migraine aiguë et algie de la face (sumatriptan), paralysie temporaire dans la maladie de Parkinson (apomorphine), insuffisance surrénale aigüe (hydrocortisone) ou encore crise d'asthme sévère (terbutaline). BFM Bourse, Crossject : Quand un article dans la presse locale fait flamber en Bourse la medtech Crossject - BFM Bourse
  • [ii] Programme commun d'évaluation des médicaments de l'ACMTS - Rapport clinique - Chlorhydrate d'apomorphine (Movapo). Disponible au : https://www.cadth.ca/sites/default/files/cdr/clinical/SR0527_Movapo_CL_Report.pdf (en anglais seulement). Consulté le 18 avril 2019. , Movapo(MD) (chlorhydrate d'apomorphine), pour le traitement de la maladie de Parkinson de stade avancé, est maintenant remboursé dans la plupart des provinces canadiennes
  • Mais tous les patients ne sont pas éligibles à cette neurochirurgie réservée aux moins de 70 ans, et certains ne veulent pas de ce dispositif invasif. Jusqu’à présent, la seule alternative était une pompe à apomorphine sous-cutanée, semblable à une pompe à insuline, diffusant en continu une substance proche de la dopamine. Cependant, ce dispositif n’est pas toujours bien supporté, en raison d’effets secondaires lourds (nodules sous-cutanés, hallucinations, addiction). , Santé | Parkinson : le choix des traitements s’étoffe au stade des complications
  • Même prudence chez le Pr Marc Vérin, chef du service de neurologie au CHU de Rennes. «Ces travaux sont intéressants et très innovants, mais il faudrait une nouvelle étude pour écarter l'éventualité d'un effet placebo», prévient-il. Il rappelle par ailleurs que l'on dispose désormais de moyens efficaces pour réduire durablement les troubles moteurs, avec la stimulation cérébrale profonde et les pompes à apomorphine, une molécule proche de la dopamine. «Ce qui pose de plus en plus problème en revanche, ce sont d'autres symptômes de la maladie (déclin cognitif, démence, hallucinations), liés à la dégradation de différents types de neurones. Or, pour ceux-là, nous n'avons pas de traitement». La thérapie génique ProSavin devrait faire l'objet de nouveaux essais cliniques à partir de la fin de l'année, d'abord avec la version améliorée du vecteur, puis face à un placebo. , Parkinson : résultats prometteurs pour la thérapie génique

Traductions du mot « apomorphine »

Langue Traduction
Anglais apomorphine
Espagnol apomorfina
Italien apomorfina
Allemand apomorphin
Chinois 阿扑吗啡
Arabe أبومورفين
Portugais apomorfina
Russe апоморфин
Japonais アポモルヒネ
Basque apomorphine
Corse apomorfina
Source : Google Translate API
Partager