La langue française

Aplanisseur, aplanisseuse

Sommaire

  • Définitions du mot aplanisseur, aplanisseuse
  • Étymologie de « aplanisseur »
  • Phonétique de « aplanisseur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aplanisseur »
  • Citations contenant le mot « aplanisseur »
  • Traductions du mot « aplanisseur »

Définitions du mot « aplanisseur, aplanisseuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

APLANISSEUR, EUSE, subst.

A.− Personne qui aplanit.
1. TECHNOL. Aplanisseur de parquets. Ouvrier qui lisse la surface des parquets.
2. TEXT. Synon. de aplaigneur, aplaneur.
P. métaph. et au fig., néol. Personne qui aplanit les difficultés, prépare le terrain :
... souvent j'ai entendu parler de différens écrits sur l'origine des idées et même j'en ai lu; mais la vie agitée que j'ai menée pendant si long-temps, et peut-être aussi le manque d'un bon aplanisseur (ce mot, comme vous voyez, n'appartient point à la langue primitive) m'ont toujours empêché d'y voir clair. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 1, 1821, p. 144.
B.− Subst. fém., TRAV. PUBL. Aplanisseuse. Appareil muni de lames, utilisé pour aplanir les routes. Synon. aplanisseur (Plais.-Caill. 1958).
PRONONC. : [aplanisœ:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. I.− 1606 (Nicot : Applanisseur. Combien que ce nom soit commun à tous ceux qui applanissent toutes choses bossues, inegales, montueuses & rabbotueuses, si est-ce qu'il est approprié en particulier à celuy qui avec chardons tirent la bourre lanisse des draps apres qu'ils ont esté reboursez et receu la premiere tonture). II.− 1756 pol. « partisan d'une société égalitaire » (Voltaire, Essai sur les mœurs, éd. R. Pomeau, Garnier, t. 2, p. 672 : ils se nommèrent les aplanisseurs, nom qui signifiait qu'ils voulaient tout mettre au niveau, et ne reconnaître aucun maître au-dessus d'eux). Dér. du rad. du part. prés. de aplanir*; suff. -eur2*. Sens II calque de l'angl. leveller « id. » (Barb. Infl., p. 7; Mack. t. 1 1939, p. 185) attesté (pour désigner les membres d'un groupe révolutionnaire angl. influencé par la secte des indépendants) dep. 1644 (Needham, Case Commw., 77 ds NED t. 6).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Behrens Engl. 1927, p. 51. − Dub. Pol. 1962, p. 78, 128. − Frey 1925, p. 253. − Lutaud (O.). Translation, trad., tradition. Empr. lex. au premier radicalisme angl. Cah. Lexicol. 1968, t. 13, no2, p. 56. − Mét. 1955. − Plais.-Caill. 1958.

Wiktionnaire

Nom commun

aplanisseur \a.pla.ni.sœʁ\ masculin

  1. (Histoire de techniques - Tissage) Ouvrier qui aplanissait, qui façonnait les draps après la tonte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « aplanisseur »

 Dérivé de aplanir avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aplanisseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aplanisseur aplanisœr

Évolution historique de l’usage du mot « aplanisseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aplanisseur »

  • Séguin préférera, après avoir chassé sa gêne, placer entre les mains de l’éditeur ce manuscrit de jeunesse, réquisitoire contre les ennemis habituels de l’adolescent désenchanté qui mesure peu à peu, comme face à autant de promesses brisées, la fourberie d’un monde dominé par le silence poli, le prêt-à-penser aplanisseur de rêves et le conformisme d’une existence toute planifiée jusqu’à la mort, avant même d’être amorcée. Le mot rage explose pas moins de cinq fois en quelque soixante pages. Le Devoir, Marc Séguin et le besoin vital de la poésie | Le Devoir
  • Logique de l’humus : S’il y a un aspect vraiment instructif et stimulant à ce block buster militant, c’est qu’il fait découvrir ces techniques qui seront bientôt employées partout où des êtres sensés cultiveront le sol : celles qui prennent en compte la dynamique et les interrelations de cette fine couche saturée de vie invisible, sans laquelle rien ne pousse sans intrants, qu’ils soient chimiques ou labellisés Bio. L’agronomie commence à peine à découvrir la logique de l’humus. La biodynamie voudrait la civiliser en l’intégrant dans un ordre spirituel et social. Quant à l’agriculture « naturelle », inventée par Masanobu Fukuoka après qu’il ait déserté sa carrière d’agronome, et qu’en connaissance de la sagesse orientale on devrait plutôt traduire par quelque chose comme « non discriminante », elle s’y abandonne, et tout s’ensauvage : les légumes cultivés comme l’humain qui cultive, le tout dans une seule et même tension climacique qui, appliquée au monde aplanisseur, produirait non pas un repli harmonieux, mais une fureur guerrière sans nom, aux antipodes de la niaiserie politique du papy japonais. Des retraités de l’INRA qui l’ont expérimenté, à l’instar d’un Jean-Marie Lespinasse, sont en train de vulgariser ces techniques de cointelligence avec le vivant. La permaculture, détachée de ses fondateurs et de leurs modélisations étouffantes, pourrait être autre chose qu’un truc de puristes et de jardiniers. L’« université populaire de permaculture » malgré un intitulé prometteur, semble bien n’être qu’un amas gluant de « yoga », de « gestion de conflit » et d’ « harmonie ». Une fabrique supplémentaire de subjectivités flasques. , Solutions locales pour un désordre global, le film de Coline Serreau en DVD - [CDURABLE.info l'essentiel du développement durable]

Traductions du mot « aplanisseur »

Langue Traduction
Anglais flattener
Espagnol aplanador
Italien flattener
Allemand abflachung
Chinois 扁平化
Arabe تسطيح
Portugais achatador
Russe сглаживатель
Japonais フラットナー
Basque flattener
Corse appiccicà
Source : Google Translate API
Partager