La langue française

Antisionisme

Définitions du mot « antisionisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Antisionisme, subst. masc.L'antisémitisme est l'expression consacrée pour désigner exclusivement la haine des juifs à travers les siècles. Les années 60 ont forgé un autre mot pour désigner une forme déguisée de cette haine gratuite: l'antisionisme (L'Arche, oct. 1986, p. 66, col. 1).

Wiktionnaire

Nom commun

antisionisme \ɑ̃.ti.sjɔ.nism\ masculin

  1. Opposition au sionisme.
  2. (Par extension) Hostilité à la création, puis au maintien de l’État d’Israël en tant qu’État juif.
    • Comme nous essaierons de le démontrer, l’antisionisme dans sa forme extrême n'est que le dernier avatar d'un antijudaïsme révolutionnaire ou social qui, du Moyen Âge à l'âge de la modernité, désigne le Juif comme principal responsable de tous les maux du monde. — (Joël Kotek & ‎Dan Kotek, Au nom de l'antisionisme: l'image des Juifs et d'Israël dans la caricature depuis le seconde intifada, Éditions Complexe, 2003, 2005, p.129)
    • Lewis donna un écho considérable aux allégations de l'étude “scrupuleusement objective” de Wild, qui se trouvèrent ainsi reprises par un grand nombre d'écrits arguant de l'étroite affinité entre antisionismes, arabe ou musulman, et antisémitisme nazi - pour mieux dénigrer les premiers. — (Gilbert Achcar, Les Arabes et la Shoah, Éditions Actes Sud/Sindbad, 2013, chap.3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antisionisme »

Composé du préfixe anti- et de sionisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antisionisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antisionisme ɑ̃tisjɔ̃ism

Évolution historique de l’usage du mot « antisionisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antisionisme »

  • L’Assemblée nationale a voté une résolution affirmant que l’antisionisme peut être une forme d’antisémitisme. L’initiative divise au sein même de la majorité. La Croix, Antisionisme, un sujet politique inflammable
  • Pour ce faire, le député de Paris propose à ses collègues d’adopter la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA). Quelques jours après l’agression de M. Finkielkraut, Emmanuel Macron s’y était dit favorable, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ». Le Monde.fr, Antisémitisme et antisionisme : l’Assemblée nationale face à la controverse
  • De surcroît, les conséquences d’une telle loi sur notre droit seraient graves : elle y réintroduirait un délit d’opinion. Si les sionistes pouvaient interdire l’antisionisme, pourquoi les communistes ne prétendraient-ils pas en faire autant avec l’anticommunisme, les gaullistes avec l’antigaullisme, les libéraux avec l’altermondialisme ? Imagine-t-on Francis Kalifat, le président du CRIF, faire tous les soirs le tour des rédactions pour censurer les propos qu’il jugerait antisémites, comme les censeurs le faisaient pendant la guerre d’Algérie ? Marianne, Pourquoi assimiler l'antisionisme à l'antisémitisme est inepte et dangereux | Marianne
  • Selon le chercheur Shany Mor, s’il existe dans l’histoire juive un refus de l’Etat national au nom de la religion ou de l’internationalisme, l’antisionisme qui s’est développé depuis la création d’Israël remet en cause son existence même en jouant sur les ressorts traditionnels de l’antisémitisme, souligne-t-il dans une tribune au « Monde ». Le Monde.fr, « Une forme d’antisionisme relève moins d’une idéologie que d’une vision du monde plaçant Israël au cœur du mal »
  • « Sur la question du BDS et du boycott d’Israël, à Paris, j’ai condamné fermement dès que j’ai été maire tous ces appels-là. J’ai tenu contre vents et marrées un ‘Tel Aviv plage’ à Paris sous la pression et sous les insultes de celles et ceux qui faisaient l’amalgame entre antisémitisme et antisionisme », a-t-elle expliqué. The Times of Israël, Anne Hidalgo revient sur son engagement contre l’antisémitisme | The Times of Israël
  • Les parlementaires examineront, le 3 décembre, une résolution reprenant une définition de l’antisémitisme pouvant englober certaines formes d’antisionisme. La Croix, L’antisionisme est-il un antisémitisme ? Les députés devront trancher
  • Donc, sionisme et judaïsme ne se confondent pas, de même antisionisme et antisémitisme. Mais en théorie seulement. Concrètement sur le plan des faits, nous constatons que l’antisionisme est un avatar moderne de l’antisémitisme. C’est la formule qui permet de s’adonner à l’antisémitisme le plus éculé, sans encourir l’opprobre de ressusciter tout un passé de haine et de génocide. Et même, s’il existe des antisionistes, de bonne foi, qui sincèrement, ne croient pas être antisémites en contestant à Israël le droit d’exister, comment ne pas voir qu’insensiblement, par une association d’idées inéluctable, à force de dénigrer Israël, ils finissent par confondre dans leur détestation l’État juif et l’homme juif ? Licra - Antiraciste depuis 1927, 1 jour, 1 texte. Numéro 71 / André Monteil, « Antisémitisme et antisionisme », Le Droit de Vivre, novembre 1980 | Licra - Antiraciste depuis 1927

Images d'illustration du mot « antisionisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « antisionisme »

Langue Traduction
Anglais anti-zionism
Espagnol antisionismo
Italien antisionismo
Allemand antizionismus
Portugais anti-sionismo
Source : Google Translate API

Antisionisme

Retour au sommaire ➦

Partager