La langue française

Antirhétorique

Sommaire

  • Phonétique de « antirhétorique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antirhétorique »
  • Citations contenant le mot « antirhétorique »
  • Images d'illustration du mot « antirhétorique »
  • Traductions du mot « antirhétorique »

Phonétique du mot « antirhétorique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antirhétorique ɑ̃tiretɔrik

Évolution historique de l’usage du mot « antirhétorique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antirhétorique »

  • Si l’exposition « Harsh Beauty » est indéniablement une réussite sur le plan esthétique, elle n’en demeure pas moins profondément signifiante et engagée au niveau politique. Véritable pamphlet visuel, elle est l’antirhétorique de tous les régimes militaires, dénonçant l’absurdité des États qui agitent une région moyen-orientale prise dans une interminable spirale de conflits depuis de longues décennies. Serwan Baran fait de ses toiles le miroir de la défaite, des ratés et des humiliations. Il met sous le nez de tous les dirigeants belliqueux et narcissiques de la région le résultat de l’échec de leurs politiques, qui n’ont conduit qu’à plus de misère et de morts. Ceux-là même qui continuent à alimenter une quelconque forme de glorification militaire, Baran leur présente une sculpture en résine (l’exposition en comporte une autre en bronze) sous forme d’un cercueil habité d’un cadavre couvert de médailles, ironie qui semble reprendre cette célèbre phrase de Neville Chamberlain, Premier ministre britannique de 1937 à 1940 : « Dans une guerre, quel que soit le camp qui puisse se déclarer vainqueur, il n’y a pas de gagnants, il n’y a que des perdants. » L'Orient-Le Jour, Voyage halluciné dans l’enfer de la guerre moderne - L'Orient-Le Jour
  • "Né en 1901 comme André Malraux, Jacques Perret est arrivé à l'âge où l'on fait ses comptes. C'est ce bilan qui le conduit à se poser non seulement comme l'antigaulliste militant qu'il est depuis dix ans, mais, plus spécifiquement, comme l'anti-Malraux : antimarxiste, antiofficiel, antirhétorique. On peut ne pas choisir entre ces deux extrêmes. On peut même se laisser toucher par les deux. Mais il est difficile de ne pas constater que l'anarchisme bon enfant et la nostalgie des croisades conduisent Jacques Perret à quelques positions insoutenables. Outre les couplets sur le neuf qui est toujours laid, la démocratie qui est toujours brenneuse et l'admirable misère millénaire des habitants de l'île de Sein, il est écrit noir sur blanc dans La Compagnie des eaux, que 'la conquête de l'espace, on s'y intéresserait davantage si elle devait soulager le globe de son excédent d'abrutis, de visionnaires, de cafards et d'énergumènes qui le font basculer' ; écrit encore que 'si les pays sous-développés n'ont pas voulu se donner la moitié du quart de la peine que prenaient encore nos pères pour gagner leur bout de lard avant d'accéder à la promotion des peuples repus, ça les regarde' ; écrit toujours que 'la non-violence est la bonne conscience des lâches'. Le charmant caporal épinglé n'est pas comme le bon vin : il s'aigrit en vieillissant." (Etienne Lalou)  LExpress.fr, 1969 dans le rétro : L'Express du 4 août, numéro 943 - L'Express
  • Ce traité peut être qualifié d’antirhétorique, car, au lieu de persuader par la parole, il enseigne à influencer l’autre si bien, avant tout avis, qu’il soit ensuite porté de lui-même à suivre tous nos avis. Il nous donne les conditions à mettre en oeuvre en amont, entre l’autre et soi, pour qu’ensuite la moindre parole que l’on émet soit si bienvenue que l’autre l’admet aussitôt, s’y fiant d’emblée, et sans aucune envie d’en débattre. Alors que pour persuader par la parole, il faut combattre, argumenter, l’approche du traité Gui Gu zi conduit à ce que l’autre ne se défie plus, et à ce que la partie soit gagnée sans combattre. Contrepoints, Persuader ou manipuler ? Les secrets d’un ancien traité chinois | Contrepoints
  • 14On pourrait sans doute préciser davantage les différents aspects de cette poétique présentative : cela impliquerait par exemple une étude précise des brouillages syntaxiques et des actes linguistiques de référence, la prise en considération, dans les textes mêmes, des représentations autoréflexives du poème comme objet, etc. Il serait également possible de comprendre différemment le retour à une prose ponctuée à la fin des années 1920 en cela qu’il constitue peut-être un des premiers signes d’un essoufflement de la première poétique de Reverdy, la révélation des impasses d’une poésie discontinuiste et antirhétorique. , Fragments d’un Reverdy (Acta Fabula)
  • 2Le style des articles d’Étienne-Alain Hubert reprend mimétiquement celui des œuvres dont il parle : le langage est simple, dépourvu de toute lourdeur rhétorique, concentré qu’il est sur la richesse et la densité de ce qui est défini à plusieurs reprises de « réalité poétique ». En effet, on pourrait citer un passage de Reverdy qui réfléchit sur l’essence de la littérature, pour retrouver une démarche qui est propre aussi à Hubert : « Je crois que la profondeur poétique exige des mots simples (éléments) familiers à l’auteur parce qu’ils sont sa vie verbale indivisible de sa vie propre […] ; les mots sont à tout le monde » (p. 42). Et le style antirhétorique de Reverdy se présente avec la même cohérence et la même volonté à distance d’une trentaine d’années, preuve évidente que la démarche herméneutique d’Hubert est fondée sur la clarté et sur l’honnêteté vis-à-vis de son lecteur. Ainsi, le contenu ne se fonde jamais seulement sur des adages théoriques, car l’auteur réserve toujours un espace important aux citations érudites et enthousiastes des textes littéraires et critiques analysés ; les textes sont abordés non seulement comme des objets de dissection scientifique, mais aussi et surtout comme des sujets toujours vivants, capables de parler avec éloquence au lecteur contemporain. Les articles de Reverdy, les poèmes d’Apollinaire, les manifestes de Breton deviennent subséquemment des lieux de fascination et de réflexion, des corps à aimer dans la spéculation du détail. , « Il y aura toujours une pelle au vent dans les sables du rêve » ; ou l’image par-dessus tout (Acta Fabula)

Images d'illustration du mot « antirhétorique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « antirhétorique »

Langue Traduction
Anglais anti-rhetorical
Espagnol anti-retórico
Italien anti-retorica
Allemand anti-rhetorisch
Chinois 反修辞
Arabe ضد البلاغة
Portugais anti-retórico
Russe анти-риторический
Japonais 反修辞的
Basque anti-erretorikoak
Corse anti-retorica
Source : Google Translate API
Partager