La langue française

Antirétroviral

Sommaire

  • Définitions du mot antirétroviral
  • Étymologie de « antirétroviral »
  • Phonétique de « antirétroviral »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antirétroviral »
  • Citations contenant le mot « antirétroviral »
  • Traductions du mot « antirétroviral »

Définitions du mot « antirétroviral »

Wiktionnaire

Adjectif

antirétroviral \ɑ̃.ti.ʁe.tʁɔ.vi.ʁal\

  1. (Pharmacologie) Destiné à lutter contre le rétrovirus.
    • Les trithérapies antirétrovirales.

Nom commun

antirétroviral \ɑ̃.ti.ʁe.tʁɔ.vi.ʁal\ masculin

  1. (Médecine) Médicament destiné à lutter contre le rétrovirus.
    • Un antirétroviral (ARV) est utilisé pour le traitement des infections liées aux rétrovirus.
    • Une somme qui équivaut à peu près à celle investie par le gouvernement dans l’achat des médicaments, y compris des antirétroviraux, dans un pays où un quart de la population adulte est séropositif. — (Mikal Hem, Et si je devenais dictateur, traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, Gaïa, 2017, pages 109-110)
    • La seule solution est le repositionning, c’est-à-dire l’utilisation de médicaments déjà connus, soit la chloroquine, soit un antirétroviral. — (Jean-Loup Bonnamy, « Chloroquine : la leçon du cycliste Fausto Coppi », article paru le 23 mars 2020 sur www.lepoint.fr ; consulté le 29 mars 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antirétroviral »

 Composé de rétroviral et de anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antirétroviral »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antirétroviral ɑ̃tiretrɔviral

Évolution historique de l’usage du mot « antirétroviral »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antirétroviral »

  • Depuis juillet 2017, des génériques du Truvada®, un antirétroviral utilisé depuis une quinzaine d’année contre le VIH, sont disponibles en France. Il est désormais aussi utilisé en prévention dans le cadre de la prophylaxie préexposition (Prep). De quoi stimuler l’intérêt des génériqueurs. vih.org, Les antirétroviraux génériques | vih.org
  • Mme Rodriguez a été mise en contact avec Yani Valencia de la Lila Mujeres Organization qui fait partie du réseau MLCM+. Elle a obtenu un colis alimentaire pour toute la famille et entre actuellement en relation avec quelqu’un qui sera mesure de lui garantir l’accès à sa thérapie antirétrovirale. « J’ai failli m’évanouir quand on m’a apporté ces courses tellement j’étais heureuse. » , « Mon souci numéro 1, c’est d’obtenir mes antirétroviraux » : l’Amérique latine face au VIH et à la COVID-19 | ONUSIDA
  • 95% d’entre elles bénéficient d’un traitement antirétroviral. Le nombre de personnes nouvellement diagnostiquées prises en charge a sensiblement augmenté passant de 67 en 2017 à 78 en 2018. RCI, Semaine caribéenne du dépistage du VIH, les réseaux sociaux à contribution | RCI
  • En juin 2019, on recensait 24,5 millions de personnes suivant une thérapie antirétrovirale. Une interruption de leur traitement mettrait en danger des millions de personnes, aussi bien elles-mêmes que des tiers à cause de l’augmentation du risque de transmission du VIH. Une simulation récente portant uniquement sur l’Afrique subsaharienne est arrivée à la conclusion qu’une interruption de six mois de la thérapie antirétrovirale pourrait se traduire par 500 000 décès supplémentaires liés au sida. , Disponibilité et prix des antirétroviraux : impact de la COVID-19 et atténuation des risques | ONUSIDA
  • Actuellement, il n’existe pas de traitement spécifique contre les coronavirus et donc contre ce nouveau virus. Le Covid-19 appartient à la famille des bêta-coronavirus qui contient également le CoV du SRAS (2002-2003) et le CoV du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV, 2012). Les firmes du monde entier tentent d’identifier dans l’urgence des agents antiviraux efficaces pour lutter contre la maladie. Soit en reprenant des molécules actives contre d’autres virus —VHC, VIH, virus H1N1, CMV, virus d’Ebola, etc.—, soit en passant au crible des cultures virales de Covid-19, toutes les molécules dont ils disposent. C’est ainsi d’ailleurs que fut découvert l’AZT, premier médicament antirétroviral utilisé pour le traitement de l’infection par le VIH, mais aussi les inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse. Certaines recherches empruntent aussi une approche immunothérapeutique: anticorps monoclonaux ou immunoglobulines issues de malades guéris. Même la médecine traditionnelle est de la partie en ce qui concerne certains essais chinois. vih.org, Des molécules anti-VIH à l'étude contre l’épidémie de Covid-19 | vih.org
  • Au cours d’un traitement antirétroviral (TAR), le VIH se cache dans des réservoirs. L’existence de ces sanctuaires viraux explique pourquoi le TAR ne permet pas la guérison. Depuis des années, des équipes scientifiques s’efforcent de déterminer comment se créent et se maintiennent les réservoirs du VIH au cours du traitement. Grâce à un accès exceptionnel à des échantillons de sang et à des tissus de biopsies de rectum et de ganglions lymphatiques de personnes aux stades les plus précoces d’une infection par le VIH, une équipe internationale de chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), du programme de recherche de l’armée américaine sur le VIH (États-Unis) et du centre de recherche sur le sida de la Croix-Rouge thaïlandaise montre que les premiers réservoirs créés sont encore «sensibles» au cours de ces stades précoces et que leur taille peut être réduite d’environ 100 fois par le démarrage immédiat d’un traitement antirétroviral. , Réservoirs du VIH chez l’homme: un traitement antirétroviral immédiat les rend 100 fois plus petits | UdeMNouvelles
  • Parmi les éléments les plus intéressants à disposition de ces sociétés savantes, à la date de parution de cet éditorial, figurent l’enquête récente de l’UNAIDS auprès des PVVIH en Chine durant l’épidémie de COVID-19. Enquête qui rapporte notamment que le risque majeur ressenti par les PVVIH, compte-tenu du confinement, était la rupture de traitement antirétroviral! vih.org, Coronavirus et VIH: quelles implications de l’un sur l’autre ? | vih.org

Traductions du mot « antirétroviral »

Langue Traduction
Anglais antiretroviral
Espagnol antirretroviral
Italien antiretrovirale
Allemand antiretrovirale
Portugais anti- retroviral
Source : Google Translate API
Partager