La langue française

Antirépublicain

Définitions du mot « antirépublicain »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTI(-)RÉPUBLICAIN, AINE,(ANTI RÉPUBLICAIN, ANTI-RÉPUBLICAIN) adj. et subst.

POLITIQUE
I.− Adj. Qui est opposé ou contraire à la république, aux républicains, ou à l'esprit républicain :
1. Il [Christophe] parlait au représentant d'un journal conservateur, qui lui prêta sur-le-champ des déclarations antirépublicaines. R. Rolland, Jean-Christophe,Les Amies, 1910, p. 1097.
2. À ma profonde consternation, l'œuvre en poussant a pris un caractère réactionnaire et antirépublicain sur lequel il n'y a plus à se méprendre, ... Claudel, Correspondance[avec A. Gide], 1899-1926, p. 121.
En constr. impers. :
3. Il est antirépublicain, dit le président, de porter des armes dans une réunion d'hommes libres. Et il ordonna de déposer aussitôt les fusils et les piques dans la ci-devant sacristie. A. France, Les Dieux ont Soif,1912, p. 114.
Rem. 1. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle. 2. 1reattest. 1793 (Bull. des amis de la vérité, no9 ds Frey, p. 140 : pantomimes antirépublicaines); dér. de républicain*, préf. anti-*.
II.− Emploi subst. Personne qui est opposée à la république, aux idées républicaines ou à leurs partisans :
4. Chose curieuse que les deux plus grands génies de ce temps, Balzac et Gavarni, aient été des anti-égalitaires et des anti-républicains, les souteneurs de formes différentes du passé. E. et J. de Goncourt, Journal,1859, p. 643.
Rem. 1. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Guérin 1892. 2. Certains dict. mentionnent le subst. dér. antirépublicanisme ,,doctrine ou attitude antirépublicaine`` (cf. Lar. 19e, Quillet 1965).
PRONONC. ET ORTH. : [ɑ ̃tiʀepyblikε ̃], fém. [-kεn]. Passy 1914 transcrit une durée mi-longue pour la 1resyllabe du mot. Les dict. gén. écrivent le mot sans trait d'union (cf. cependant ex. 4).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Dub. Pol. 1962, p. 109, 147, 149.

ANTI(-)RÉPUBLICAIN, AINE,(ANTI RÉPUBLICAIN, ANTI-RÉPUBLICAIN) adj. et subst.

POLITIQUE
I.− Adj. Qui est opposé ou contraire à la république, aux républicains, ou à l'esprit républicain :
1. Il [Christophe] parlait au représentant d'un journal conservateur, qui lui prêta sur-le-champ des déclarations antirépublicaines. R. Rolland, Jean-Christophe,Les Amies, 1910, p. 1097.
2. À ma profonde consternation, l'œuvre en poussant a pris un caractère réactionnaire et antirépublicain sur lequel il n'y a plus à se méprendre, ... Claudel, Correspondance[avec A. Gide], 1899-1926, p. 121.
En constr. impers. :
3. Il est antirépublicain, dit le président, de porter des armes dans une réunion d'hommes libres. Et il ordonna de déposer aussitôt les fusils et les piques dans la ci-devant sacristie. A. France, Les Dieux ont Soif,1912, p. 114.
Rem. 1. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle. 2. 1reattest. 1793 (Bull. des amis de la vérité, no9 ds Frey, p. 140 : pantomimes antirépublicaines); dér. de républicain*, préf. anti-*.
II.− Emploi subst. Personne qui est opposée à la république, aux idées républicaines ou à leurs partisans :
4. Chose curieuse que les deux plus grands génies de ce temps, Balzac et Gavarni, aient été des anti-égalitaires et des anti-républicains, les souteneurs de formes différentes du passé. E. et J. de Goncourt, Journal,1859, p. 643.
Rem. 1. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Guérin 1892. 2. Certains dict. mentionnent le subst. dér. antirépublicanisme ,,doctrine ou attitude antirépublicaine`` (cf. Lar. 19e, Quillet 1965).
PRONONC. ET ORTH. : [ɑ ̃tiʀepyblikε ̃], fém. [-kεn]. Passy 1914 transcrit une durée mi-longue pour la 1resyllabe du mot. Les dict. gén. écrivent le mot sans trait d'union (cf. cependant ex. 4).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Dub. Pol. 1962, p. 109, 147, 149.

Wiktionnaire

Adjectif

antirépublicain \ɑ̃.ti.ʁe.py.bli.kɛ̃\

  1. Ennemi de la république; qui est contraire, hostile à la république.
    • …marquent un pas de plus dans l’outrance verbale et une dérive antirépublicaine qui abîme la France et ses valeurs par des lois d'exception aussi iniques que vraisemblablement anticonstitutionnelles", estime Martine Aubry. — (Aubry dénonce "la dérive antirépublicaine" de la majorité, nouvelObs.fr, 1 août 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ANTIRÉPUBLICAIN (an-ti-ré-pu-bli-kin, kè-n') adj.
  • Ennemi de la république ; qui est contraire, hostile à la république.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « antirépublicain »

 Dérivé de républicain avec le préfixe anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antirépublicain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antirépublicain ɑ̃tirepyblikɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « antirépublicain »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antirépublicain »

  • Ne faire preuve d'aucune complaisance pour les comportements antirépublicains, d'où qu'ils viennent, et œuvrer à reconstituer une véritable communauté nationale sur une promesse d'émancipation de tous. Marianne, Manifestations anti-racistes : Paris n'est pas Minneapolis | Marianne
  • Le Président Ouattara et le gouvernement n’ont pas de leçons d’hommage républicain à recevoir de ce commandant Fofana, dont le discours est un discours de rupture et de rébellion. Son discours antirépublicain et la preuve des penchants putschistes et insurrectionnels de Guillaume Soro-Chris Yapi. Connectionivoirienne.net, Commandant Fofana de Soro Chris Yapi: Un appel antirépublicain à l’insurrection militaire à jeter... - Connectionivoirienne.net
  • Le travail des juges ne peut souffrir d’aucune critique de partialité. Pareillement, il doit être écrit que leur environnement hiérarchique, fonctionnel, médiatique et politique devient antirépublicain dès lors qu’il amène à créer un régime particulier. Sur Fillon s’est construit un récit tel qu’il est passé du stade de politicien taxé de manières peu reluisantes, voire accablantes, à celui de candidat condamnable, dès lors indigne d’être élu. , Faits-divers - Justice | Le jugement de Fillon
  • Sur l'immigration, il n'y aura pas de référendum. La politique conduisant à africaniser et surtout à islamiser la France continuera, vous n'aurez pas voix au chapitre. Ainsi les "élites" en ont - elles décidé, et tous ceux qui ne sont pas d'accord seront comme d'habitude considérés comme des beaufs, des réacs, des xénophobes, des fascistes, des racistes, des nazis. Le RN, parti sans crédibilité, parti d'échec (qu'il passe, ou non, le plafond de verre), est en place pour mieux permettre à ses adversaires (les socialistes puis LREM) de mener leur politique clientéliste, communautariste, multiculturaliste, antilaïque, anticitoyenne, antirépublicaine, antinationale, antifrançaise. Les électeurs du RN soutiennent donc de fait cette politique, puisqu'ils n'ont pas eu l'intelligence de soutenir certaines personnes comme Fillon ou Bellamy. Le Figaro.fr, Faut-il soumettre à un référendum les propositions de la Convention citoyenne pour le climat ?

Traductions du mot « antirépublicain »

Langue Traduction
Anglais anti-republican
Source : Google Translate API

Antirépublicain

Retour au sommaire ➦

Partager