La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « antirefouleur »

Antirefouleur

Définitions de « antirefouleur »

Wiktionnaire

Adjectif - français

antirefouleur \ɑ̃.ti.ʁə.fu.lœʁ\ masculin

  1. (Construction) Qui stoppe le refoulement de la fumée dans un conduit.

Nom commun - français

antirefouleur \ɑ̃.ti.ʁə.fu.lœʁ\ masculin

  1. (Construction) Pièce permettant d’éviter le refoulement de la fumée dans un conduit.
    • En cas de raccordement en toiture, il est nécessaire de mettre en place un antirefouleur pour stopper un retour d’air froid en cuisine. — (Instructions d’installation 7640/15, novy.be)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antirefouleur »

 Dérivé de refouleur, avec le préfixe anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antirefouleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antirefouleur ɑ̃tirœfulœr

Évolution historique de l’usage du mot « antirefouleur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antirefouleur »

  • En effet, comme le rappelle le Synasav (syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique), l’arrêté du 22 mars 2017, modifiant l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants, interdit les chaudières B1, même conformes à la directive, en raccordement individuel de moins de 10 m de hauteur depuis le 1er janvier 2018, quel que soit le type de conduit : maçonné, VMC gaz, etc. Donc, pour remplacer une chaudière de type B1 sur un conduit individuel, deux solutions existent. Premièrement, tuber les conduits existants pour éviter le risque de condensation des produits de combustion et installer des chaudières à condensation non-étanches (de type B) dans des configurations d’évacuation des conduits de combustion B22, B23, B22p et B23p. Si c’est du chinois, c’est normal. Ces désignations sont rarement utilisées. Les configurations B22 et B23 prévoient le raccordement de chaudières non-étanches de type B, avec prise d’air comburant dans le local où est installée la chaudière, sans coupe-tirage antirefouleur, mais avec un ventilateur en amont (B22) ou en aval (B23) de la chambre de combustion et une évacuation des produits de combustion vers l’extérieur par un conduit simple paroi en dépression. Les configurations B22p et B23p possèdent un conduit d’évacuation en pression. lemoniteur.fr, Les chaudières B1 classiques sortent du marché : quelles alternatives ?

Antirefouleur

Retour au sommaire ➦

Partager