La langue française

Antiraciste

Sommaire

  • Définitions du mot antiraciste
  • Étymologie de « antiraciste »
  • Phonétique de « antiraciste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antiraciste »
  • Citations contenant le mot « antiraciste »
  • Traductions du mot « antiraciste »
  • Synonymes de « antiraciste »

Définitions du mot « antiraciste »

Wiktionnaire

Adjectif

antiraciste \ɑ̃.ti.ʁa.sist\ masculin et féminin identiques

  1. Opposé au racisme.
    • La lutte antiraciste.
    • il faut renforcer les lois antiracistes.
    • La statue d’un soldat confédéré a été abattue, lundi, par des manifestants en Caroline du Nord suite au décès d’une manifestante antiraciste à Charlottesville. — (Gilles Paris, « États-Unis : faut-il conserver les monuments à la gloire de l’Amérique sécessionniste ? », Le Monde.fr, 16 aout 2017)

Nom commun

antiraciste \ɑ̃.ti.ʁa.sist\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui s’oppose au racisme, qui fait partie du mouvement antiraciste.
    • Le contexte dans lequel les antiracistes situent leur action a une grande importance. — (Andrea Rea, Immigration et racisme en Europe, 1998)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiraciste »

 Composé de raciste et de anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiraciste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiraciste ɑ̃tirasist

Évolution historique de l’usage du mot « antiraciste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiraciste »

  • Face à cette nouvelle embuscade des autorités contre le mouvement antiraciste, le collectif Vérité pour Adama a, en tout cas, tenu à rapporter les propos d’Assa Traoré à l’issue de la manifestation : « Nous sommes tous chrétiens, juifs, musulmans. Nous sommes tous français. Les racistes n’ont aucune place dans notre combat ! » L'Humanité, Des ragots policiers contre le mouvement antiraciste | L'Humanité
  • Si l’affaire Floyd a joué le rôle d’étincelle dans le nouveau débat français sur l’antiracisme, la vigueur des collectifs, qui, dans le sillage d’Assa Traoré, remettent en cause l’approche essentiellement morale et juridique des principales organisations antiracistes – la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et SOS Racisme – et mettent en avant la notion de « race », suspecte depuis 1945, ne saurait surprendre. « Le fait d’avoir longtemps tourné autour de la question de la couleur des gens, sans jamais la nommer vraiment, produit cette réaction, estime l’écrivaine Tania de Montaigne, qui participait, jeudi 18 juin, à un débat organisé par le Musée de l’histoire de l’immigration et refuse l’assignation à une catégorie « noire ». On m’a définie successivement comme “de couleur”, puis “black”, puis “musulmane”, puis “membre de la diversité”. Cet effacement de la réalité donnait l’illusion qu’être français suppose d’être blanc et catholique. Bien sûr, le mot “noir” est piégeux, car il nous englue. Mais il y a bien une question de couleur : qu’est-ce qu’un contrôle au faciès sinon une référence à un nuancier qui valide ou non le fait qu’on peut me demander ma pièce d’identité cinq fois par jour ? » Le Monde.fr, L’antiracisme en France face à la montée des identités
  • Le vocabulaire politique de ces nouveaux militants renvoie à une évolution de la conception du racisme. Les mouvements antiracistes « traditionnels », qu’il s’agisse de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) ou de SOS Racisme, défendent une « conception individuelle et morale du racisme », rappellent les chercheurs Fabrice Dhume, Xavier Dunezat, Camille Gourdeau et Aude Rabaud dans Du racisme d’Etat en France ? (Le Bord de l’eau, 200 p., 20 euros) : il serait le fait d’« acteurs déviants, isolés, adhérant à la doctrine raciste et/ou portés par une idéologie violente ». Pour les combattre, il faudrait donc sanctionner leurs débordements et changer leurs mentalités. Le Monde.fr, « Racisé », « racisme d’Etat », « décolonial », « privilège blanc » : les mots neufs de l’antiracisme
  • L’historien Emmanuel Debono revient sur les divergences entre les mouvements antiracistes, mises en lumière par les récentes mobilisations. Le Monde.fr, L’antiracisme en France, de l’idéal « universaliste » aux luttes « catégorielles »
  • Pourtant, en début d'après-midi, le rassemblement commence dans une ambiance bon enfant. Il est à peine 13h15, les premiers manifestants arrivent. Aux abords de la place, les cars de policiers et de gendarmes sont nombreux, mais ils ne bloquent encore que la circulation. A l'entrée du boulevard Saint-Martin, Jean-Luc Mélenchon donne une conférence de presse, entouré de Danièle Obono et d'Eric Coquerel. Le leader de la France insoumise danse sur un fil : "On a le droit de rêver d'une société sans police, c'est un beau rêve, mais ce n'est qu'un rêve. Il faut une police, pensée, organisée, obéissante à l'Etat républicain et aussi désarmée que possible". Il écarte les débats qui fâchent sur la lutte antiraciste en revendiquant d'avoir été là dès les premières fois auprès de la famille d'Adama Traoré, au nom de "la douleur de l'être perdu et pas de tout le reste autour". Un peu plus loin sur la place, les pancartes en carton commencent à se rassembler, des grandes banderoles sont tendues entre les arbres, porteuses des noms de victimes de violence policière.   LExpress.fr, REPORTAGE. A Paris, la manifestation antiraciste transformée en sit-in - L'Express
  • Plusieurs types de discours et stratégies antiracistes évoluent actuellement en parallèle aux États-Unis. D'un côté, des activistes et des politiques qui protestent contre les violences policières, les inégalités raciales et un système juridique souvent injuste. De l'autre, une sorte de panique qui encourage les gens à voir la moindre micro-agression comme un drame méritant d'être puni par un licenciement ou via du harcèlement en ligne. Slate.fr, Aux États-Unis, le nouvel antiracisme vire à la paranoïa | Slate.fr
  • "Le silence blanc, c'est de la violence" s'est imposé comme l'un des slogans phare des mouvements antiracistes (ici une manifestation à Londres), suite à la mort de George Floyd. LExpress.fr, Andrew Sullivan : "Il y a une grande part de racisme dans ce mouvement antiraciste" - L'Express
  • C’est une vieille querelle qui revient sur le devant de la scène. A la faveur des rassemblements contre le racisme et les violences policières qui se multiplient en France, les divisions du mouvement antiraciste éclatent de nouveau. Une fracture aussi bien politique que générationnelle et idéologique. Depuis la mort de George Floyd, cet Afro-Américain de 46 ans asphyxié sous le genou d’un policier blanc, c’est le comité Adama qui a été en France le plus prompt à mobiliser sur l’émotion planétaire. L'Obs, Comité Adama vs SOS Racisme : la querelle des antiracistes

Traductions du mot « antiraciste »

Langue Traduction
Anglais anti-racist
Espagnol antirracista
Italien antirazzista
Allemand antirassistische
Portugais anti-racista
Source : Google Translate API

Synonymes de « antiraciste »

Source : synonymes de antiraciste sur lebonsynonyme.fr
Partager