La langue française

Antiracisme

Sommaire

  • Définitions du mot antiracisme
  • Étymologie de « antiracisme »
  • Phonétique de « antiracisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antiracisme »
  • Citations contenant le mot « antiracisme »
  • Traductions du mot « antiracisme »

Définitions du mot « antiracisme »

Wiktionnaire

Nom commun

antiracisme \ɑ̃.ti.ʁa.sism\ masculin

  1. Opposition philosophique au racisme et à ses diverses manifestations.
    • Je mentirais si je dissimulais cette perpétuelle défensive, le sentiment de percevoir, avant même qu’il ne soit né, l’hostilité ou la condescendance de ceux avec qui vous êtes apparemment au mieux ou qui vont clamer par exemple leur antiracisme pur et dur. — (Claude Olievenstein, L’Homme parano, page 34, 1992, Odile Jacob)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiracisme »

(Siècle à préciser) Composé de anti- et racisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiracisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiracisme ɑ̃tirasism

Évolution historique de l’usage du mot « antiracisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiracisme »

  • Les mobilisations de ces derniers jours révèlent la percée d’une nébuleuse militante qu’on appelle la mouvance décoloniale. Encore méconnue du grand public, celle-ci poursuit, sous prétexte d’antiracisme, un agenda politique séparatiste. Le Figaro.fr, Indigénisme, décolonialisme… Les idées folles du nouvel antiracisme
  • Les mobilisations contre le racisme en France font apparaître des clivages entre plusieurs visions du militantisme. Un certain antiracisme universaliste hérité des luttes des années 80 est remis en cause par une logique plus identitaire et politique. Mais les choses sont-elles si simples ? France Culture, L'antiracisme : un combat nécessairement politique ?
  • Le temps n'étant plus aux idées simples, pour être efficace dans l'antiracisme, il n'est pas interdit d'être intelligent. De Guy Bedos / Inconsolable et gai
  • Dieu a tout créé. Dieu a créé le racisme. Mais Dieu a aussi créé l'antiracisme. Avec tout le respect que je lui dois, Dieu est un sacré fouteur de merde. De Philippe Geluck / Le chat à Malibu
  • Depuis une vingtaine d’années, un nouveau lexique s’est imposé dans le monde de l’antiracisme. « Privilège blanc », « personne racisée », « pensée décoloniale », « racisme d’Etat » : ces termes couramment employés par les collectifs militants de l’antiracisme « politique » nés dans les quartiers populaires à partir des années 2000 ne cessent d’engendrer d’ardentes controverses. Au nom de l’universalisme républicain, nombre d’intellectuels dénoncent cette « racialisation » et cette « essentialisation » du débat public. Le Monde.fr, « Racisé », « racisme d’Etat », « décolonial », « privilège blanc » : les mots neufs de l’antiracisme
  • Si l’affaire Floyd a joué le rôle d’étincelle dans le nouveau débat français sur l’antiracisme, la vigueur des collectifs, qui, dans le sillage d’Assa Traoré, remettent en cause l’approche essentiellement morale et juridique des principales organisations antiracistes – la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et SOS Racisme – et mettent en avant la notion de « race », suspecte depuis 1945, ne saurait surprendre. « Le fait d’avoir longtemps tourné autour de la question de la couleur des gens, sans jamais la nommer vraiment, produit cette réaction, estime l’écrivaine Tania de Montaigne, qui participait, jeudi 18 juin, à un débat organisé par le Musée de l’histoire de l’immigration et refuse l’assignation à une catégorie « noire ». On m’a définie successivement comme “de couleur”, puis “black”, puis “musulmane”, puis “membre de la diversité”. Cet effacement de la réalité donnait l’illusion qu’être français suppose d’être blanc et catholique. Bien sûr, le mot “noir” est piégeux, car il nous englue. Mais il y a bien une question de couleur : qu’est-ce qu’un contrôle au faciès sinon une référence à un nuancier qui valide ou non le fait qu’on peut me demander ma pièce d’identité cinq fois par jour ? » Le Monde.fr, L’antiracisme en France face à la montée des identités
  • Emmanuel Debono : L’antiracisme, en tant que pensée, est un phénomène assez ancien qui est apparu bien avant le XXe siècle. L’antiracisme militant, c’est-à-dire lorsque des gens décident de s’agréger et de mener une action pour combattre le préjugé de « race », remonte aux années 1920-1930, dans le sillage de l’affaire Dreyfus, avec la création de la LICA [Ligue internationale contre l’antisémitisme], l’ancêtre de la Licra [Ligue contre le racisme et l’antisémitisme]. L’autre grande organisation historique, fondée en 1949, c’est le MRAP [Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples]. Dans l’avant-guerre et dans l’après-guerre, le militantisme antiraciste est structuré par la lutte contre le nazisme et le fascisme. Le Monde.fr, L’antiracisme en France, de l’idéal « universaliste » aux luttes « catégorielles »
  • Dans ce storytelling manichéen, la vieille garde des associations (la Lica devenue Licra, MRAP, SOS Racisme) est hors-jeu et son antiracisme universaliste –lutter en même temps contre toutes les haines collectives en intégrant tout le monde– est supplanté par un nouvel antiracisme dit «décolonial», «indigéniste» ou «catégoriel», dont la grille de lecture serait «racialisante». Slate.fr, Pour un universalisme antiraciste | Slate.fr
  • Le racisme occupe encore beaucoup d’esprits au sein de nos sociétés occidentales, avec parfois des conséquences dramatiques. La mort de Georges Floyd nous rappelle le goût amer de cette réalité. Malheureusement, la nécessaire discussion sur l'antiracisme s'est vue polluée par l'importation d'une certaine rhétorique : celle du "privilège blanc” et de la non-mixité. Marianne, Pour se maintenir dans le débat, l’antiracisme universaliste doit reconnaître ses erreurs | Marianne

Traductions du mot « antiracisme »

Langue Traduction
Anglais anti-racism
Espagnol antirracismo
Italien antirazzismo
Allemand antirassismus
Portugais racismo
Source : Google Translate API
Partager