La langue française

Antiprohibitionniste

Sommaire

  • Définitions du mot antiprohibitionniste
  • Étymologie de « antiprohibitionniste »
  • Phonétique de « antiprohibitionniste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antiprohibitionniste »
  • Citations contenant le mot « antiprohibitionniste »
  • Traductions du mot « antiprohibitionniste »

Définitions du mot « antiprohibitionniste »

Wiktionnaire

Adjectif

antiprohibitionniste \ɑ̃.ti.pʁɔ.i.bi.sjɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Hostile à la prohibition.
    • Certes, un mouvement antiprohibitionniste prône une légatisation des drogues douces, mais aucun gouvernement nʼa encore osé mettre la formule à lʼépreuve. — (Marc Gentilini, Le Sida en Corse, 1997)

Nom commun

antiprohibitionniste \ɑ̃.ti.pʁɔ.i.bi.sjɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne hostile à la prohibition.
    • Il est vrai de dire que ces statistiques ayant été présentées par un antiprohibitionniste, M.Fish, les « secs » pourraient prétendre à leur tour quʼelles nʼont pas un caractère de généralité suffisant pour être péremptoires. — (Mertcure de France, Mercure de France: Volume 150, 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiprohibitionniste »

(Siècle à préciser) Composé de anti- et prohibitionniste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiprohibitionniste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiprohibitionniste ɑ̃tiprɔibitjɔnist

Évolution historique de l’usage du mot « antiprohibitionniste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiprohibitionniste »

  • Ils sont en pétard. Des "antiprohibitionnistes" vont manifester dans le monde entier, ce samedi 4 mai, à l’occasion de la “Marche mondiale du cannabis”, ou "Cannaparade". , Edition Lyon - Villeurbanne | A Lyon, une grande marche pour le cannabis ce samedi
  • Une autre étude, signée du Dr Trautmann portant sur l’auto-support dans la toxicomanie (dont nous avons pu retrouver de nombreuses citations, mais pas le texte intégral), fait le distinguo entre deux types d’auto-support : les groupes d’entraide, du type Narcotiques Anonymes qui s’inscrivent dans le modèle de l’abstinence et proposent des réunions de groupes à vocation thérapeutique ; et les groupes d’intérêt du type ASUD (Auto-Support des Usagers de Drogues) qui s’inscrivent dans le modèle de l’antiprohibitionniste, de la réduction des risques et de la citoyenneté des usagers. Vaping Post, L'auto-support, un système efficace : l'exemple d'Info Vape | Vaping Post
  • Elle-même milite dans les mouvements antiprohibitionnistes nationaux et internationaux depuis des décennies, une option rationnellement fondée. Elle a beaucoup publié sur le sujet. Elle a fait paraître Les coûts cachés de la prohibition en 2006. Elle vient tout juste de publier Les drogues. Enjeux actuels et réflexions nouvelles sur leur régulation (Bayard Canada). L’ouvrage présente les transformations des politiques nationales et internationales en matière de contrôle des drogues, mais aussi les nouvelles manières envisageables de réguler notre rapport à la consommation de certains produits toujours illicites. Le Devoir, Le Canada doit-il s’engager sur la voie de la légalisation de toutes les drogues? | Le Devoir
  • Les salles de consommation de drogues à moindre risque, aussi baptisées "salles de shoot" (dans un raccourci réducteur), existent depuis plus de 20 ans en Europe. Ce sont des locaux mis à disposition des toxicomanes, qui ne peuvent ou ne veulent plus décrocher de leurs produits, pour s’injecter ou inhaler leur drogue dans les meilleures conditions sanitaires possibles. On en compte déjà plus de 80, dont 25 en Allemagne, 45 aux Pays-Bas et 2 au Grand-Duché de Luxembourg. Ces salles ont fait leurs preuves en matière de réduction des risques; des études sont parues à ce sujet dans plusieurs publications médicales et scientifiques. En verra-t-on s’ouvrir bientôt en Belgique ? La question était au centre d’une journée d’étude organisée jeudi par la Liaison antiprohibitionniste, en collaboration avec la division Prévention drogues de la ville de Charleroi et "Le Comptoir". , Des salles de consommation pour toxicomanes en Belgique? - La Libre

Traductions du mot « antiprohibitionniste »

Langue Traduction
Anglais anti-prohibitionist
Espagnol antiprohibicionista
Italien antiproibizionista
Source : Google Translate API
Partager