La langue française

Antipositivisme

Phonétique du mot « antipositivisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antipositivisme ɑ̃tipɔsitivism

Évolution historique de l’usage du mot « antipositivisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antipositivisme »

  • À cet antipositivisme affiché, vient en manière de contrefort, un autre poème, Le Mauvais vitrier, qui tente de décrire, cette fois, une anomalie de comportement : en fin de compte quelque chose qui échappe à la raison et aux élucubrations de la logique. La démarche du poème aboutit à mettre en exergue l’inconnu, le gouffre qu’il y a en chaque homme - et par là les propres limites du domaine de la logique. Il est tout à fait remarquable de constater le voisinage des champs lexicaux qui convergent vers le point central de la spéculation et le méconnaissable (« inconnu, mystérieux... ») qui font confiner le poème à la métaphysique, et opérer ironiquement un retour de l’état positif à l’état conjectural, pour reprendre la terminologie de Comte ; « soif insatiable de tout ce qui est au-delà ! » (4). Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, « Le Mauvais Vitrier », « Le Joujou du Pauvre », un exemple de dérive esthétisante de la pensée chez Baudelaire (3) - C’en est trope - Infos La Réunion
  • 6Excès d’enthousiasme ? Ce tableau brillamment illustré, et témoignant d’un travail impressionnant de lectures croisées – par exemple à propos des liens entre peinture et écriture, ou des développements de Reclus et de Thoreau sur le végétarisme –, conduit l’auteur à considérer que les trois hommes de lettres parlent en quelque sorte d’une même voix. Certes, son travail relève la particularité de chaque texte – la question de la langue d’écriture, les projets individuels ou encore les contextes spécifiques à leur diffusion et à leur réception – mais B. Guest généralise la période étudiée au siècle du positivisme triomphant et voit en Humboldt, Thoreau et Reclus la même personnalité d’opposition qui s’exprime tour à tour contre l’esclavagisme, le colonialisme, le capitalisme, le despotisme, le racisme, les violences faites aux hommes comme à l’environnement, ou encore la division et la désensibilisation des savoirs. La « pensée cosmiciste » qu’il décrit semble ainsi une catégorie bien commode, lui permettant d’englober une multitude de discours dissidents (et parfois contradictoires) tels que le révolutionnarisme, le libertarisme, l’anticapitalisme, l’antimodernisme, l’antipositivisme, et même le millénarisme. Il parvient toutefois à rassembler ces courants discordants sous l’étiquette d’une « science romantique » (p. 23) redéfinie comme un vaste mouvement de pensée philosophique et non uniquement esthétique (p. 72)4. , Littérature & écologie. Lire le XIXe siècle pour repenser le monde contemporain (Acta Fabula)

Traductions du mot « antipositivisme »

Langue Traduction
Anglais antipositivism
Espagnol antipositivismo
Italien antipositivism
Allemand antipositivismus
Chinois 反实证主义
Arabe مضاد الوضعية
Portugais antipositivismo
Russe antipositivism
Japonais 反実証主義
Basque antipositivism
Corse antipositivismu
Source : Google Translate API

Antipositivisme

Retour au sommaire ➦

Partager