La langue française

Antipoésie

Sommaire

  • Définitions du mot antipoésie
  • Phonétique de « antipoésie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antipoésie »
  • Citations contenant le mot « antipoésie »
  • Traductions du mot « antipoésie »
  • Synonymes de « antipoésie »

Définitions du mot « antipoésie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTI(-)POÉSIE,(ANTI POÉSIE, ANTI-POÉSIE) subst. fém.

LITT., néol., rare. Ce qui est exactement l'inverse de la poésie :
1. ... mes pages n'évoquent pas l'idée d'un charretier en colère; elles visent d'ailleurs uniquement M. Souday, journaliste, elles laissent de côté ce qui est proprement de sa personne. Après tout, il n'est ici qu'un symbole, une sorte de Béhémoth, l'anti-poésie en soi. Si ma bonne étoile ne me l'avait fait rencontrer vivant et pontifiant, il m'aurait fallu l'inventer. Bremond, La Poésie pure,av.-pr., 1926, p. 12.
2. Il serait curieux et fructueux d'établir une carte poétique de l'époque contemporaine, qui mentionnerait les lieux de poésie, les courants de poésie, − et aussi les courants et les lieux d'antipoésie ... Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 557.
Rem. 1reattest. 1926 (supra ex. 1); dér. de poésie*, préf. anti-*.

Phonétique du mot « antipoésie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antipoésie ɑ̃tipɔesi

Évolution historique de l’usage du mot « antipoésie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antipoésie »

  • Poète de l'absurde, à l'humour provocateur, l'"antipoète" chilien Nicanor Parra a désacralisé la poésie, privilégiant une écriture au plus près du langage parlé car "l'antipoésie cherche la poésie, pas l'éloquence. Le Point, Nicanor Parra, l'"antipoète" chilien - Le Point
  • Tout ce qui s’institutionnalise perd son sens originel. L’antipoésie dans les années 50 a secoué l’impasse où se trouvaient les avant-gardes. C’était une action complètement novatrice. Évidemment Parra a le sens de l’auto-dérision, il est conscient de sa débandade langagière, en rejetant le culte de l’anti-poésie et en prenant le lecteur comme le témoin permanent de sa propre remise en question. Il a compris très tôt la décomposition de son époque, de la politique, la fragilité des convictions. DIACRITIK, Felipe Tupper : « La poésie de Parra est habitée par une mort joyeuse dont la gymnastique nous prépare à cette échéance absurde »
  • Pour répondre à la question ardue de l’indéconstructible, j’estime, en effet, à titre personnel, que certaines tentatives de déconstruction formelle de la poésie pourraient mener directement à de la « non-poésie » ou à de l’ « antipoésie ». Je demeure assez classique sur ce point. Transformer la poésie en un agencement d’onomatopées reste assez similaire à une page blanche labellisée « poème ». Je ne saurai dessiner précisément la ligne qui sépare la poésie de son ailleurs. Je reste fasciné par des tentatives extrêmes de déconstruction formelle comme celles que l’on trouve chez E. E. Cummings, à titre d’exemple. Mais, en vérité, je ne puis que reconnaître mon ignorance abyssale, n’étant pas esthéticien de formation. Ce qui fait que ce genre de problématiques m’échappe entièrement. En revanche, pour tracer un parallèle avec la philosophie générale, la « non-philosophie » de Laruelle ou l’« antiphilosophie » de Lacan représentent deux modes de « sortie » réussies de la philosophie. Il s’agit de deux déconstructions abouties : la première, systématique, court-circuite le « principe de raison suffisante » et synthétise son champ à travers une fusion de la philosophie avec la science (la mécanique quantique, en particulier) ; la deuxième, moins radicale, dévalue la catégorie de vérité en lui substituant un autre terme (ab-sens). Pour revenir à la poésie, la déconstruction en question ne peut affecter que la forme de la langue. Mais cette convocation de langages externes à la poésie (mathématique, philosophie, mystique) n’opèrent-ils pas, déjà, une « non-poésie » qui serait de la « non-esthétique » laruellienne appliquée ? En tout cas, je reste profondément inconscient de la part « non-poétique » d’Éden, l’été. DIACRITIK, Mohamed Ben Mustapha: une écriture qui danse sur les ruines (Eden, l’été)

Traductions du mot « antipoésie »

Langue Traduction
Anglais antipoesis
Espagnol antipoesis
Italien antipoesis
Allemand antipoesis
Chinois 对质
Arabe مضاد
Portugais antipose
Russe antipoesis
Japonais 対症療法
Basque antipoesis
Corse antipoesi
Source : Google Translate API

Synonymes de « antipoésie »

Source : synonymes de antipoésie sur lebonsynonyme.fr
Partager