La langue française

Antiphilosophie

Sommaire

  • Définitions du mot antiphilosophie
  • Étymologie de « antiphilosophie »
  • Phonétique de « antiphilosophie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antiphilosophie »
  • Citations contenant le mot « antiphilosophie »
  • Traductions du mot « antiphilosophie »

Définitions du mot « antiphilosophie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTIPHILOSOPHIE, subst. fém.

Littér. Démarche, attitude de l'esprit contraires à celles de la démarche philosophique :
Breton (dans le Second manifeste [1930]) écrivit : « Il est clair que le surréalisme n'est pas intéressé à tenir grand compte de tout ce qui se produit à côté de lui sous prétexte d'art, voire d'anti-art, de philosophie ou d'antiphilosophie, en un mot de tout ce qui n'a pas pour fin l'anéantissement de l'être en un brillant intérieur et aveugle, qui ne soit pas plus l'âme de la glace que celle du feu. » G. Bataille, L'Expérience intérieure,1943, p. 228.
Rem. 1reattest. ds Ac. Compl. 1842 avec le sens « opinion contraire à la philosophie »; dér. de philosophie*, préf. anti-*. Attest. ultérieures ds Besch. 1845 (comme néol.), ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e(s.v. antiphilosophique) et Guérin 1892 (sans mention styl. partic.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

antiphilosophie \ɑ̃.ti.fi.lɔ.zɔ.fi\ féminin

  1. (Philosophie) Doctrine des antiphilosophes.
    • Un pari risqué, mais qui dévoile ici son efficacité devant un Diogène transformé en agent immobilier pour évoquer le cynisme (dans son sens originel), un Heidegger déguisé en Mickey Mouse pour parler de l’être et de l’étant, un Nietzsche abattant une poule à coups de bâton de golf au nom de l’antiphilosophie ou un saint Thomas d'Aquin dévoilant sa foi sous sa raison en passant comme Marilyn Monroe sur une bouche d'aération. — (Descartes devant une étagère IKEA, Le Devoir.com, 12 novembre 2011)
    • En poussant la porte du séminaire qu’Alain Badiou a consacré à l’École normale supérieure à celui qui fut un « compagnon essentiel autant que malaisé », on plonge dans une pensée en actes. Avec Nietzsche et Wittgenstein, Lacan est érigé en figure de l’antiphilosophie : comme eux, il proclame la suprématie du sens sur la vérité. — (Philosophie magazine)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiphilosophie »

 Dérivé de antiphilosophe avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiphilosophie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiphilosophie ɑ̃tifilɔsɔfi

Évolution historique de l’usage du mot « antiphilosophie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiphilosophie »

  • Au sein du genre romanesque se dessine, à l’époque des Lumières, un expédient pieux aux frontières de la philosophie et de l’antiphilosophie. Les études réunies dans cet ouvrage proposent de s’interroger sur ce que les romans français des Lumières catholiques apportent aux débats qui marquent le XVIIIe siècle et à la transmission des idées, mais aussi de les réhabiliter dans la constellation littéraire de l’époque. , I. Tremblay (dir.), Les Lumières catholiques et le roman français
  • Spécialiste de littérature française du XVIIIe siècle, particulièrement de la pensée religieuse des Lumières. Sa thèse, publiée en 2006, portait sur un roman apologétique, Le Comte de Valmont de l’abbé Gérard. Ses travaux depuis lors se partagent en trois champs : dialogue entre philosophie et antiphilosophie ; Bible et littérature ; réseaux intellectuels en Europe. Il est actuellement engagé dans les programmes EDULUM (ANR-DFG), autour de Marie Leprince de Beaumont, et Ariane (CPER Lorraine), sur Charles de Villers. Il a récemment soutenu une habilitation à diriger des recherches sur « Lumières et religion ». Il est assistant-professeur à l’université du Luxembourg, et membre du conseil d’administration de la Société française d’étude du dix-huitième siècle. The Conversation, Nicolas Brucker – The Conversation
  • Pour répondre à la question ardue de l’indéconstructible, j’estime, en effet, à titre personnel, que certaines tentatives de déconstruction formelle de la poésie pourraient mener directement à de la « non-poésie » ou à de l’ « antipoésie ». Je demeure assez classique sur ce point. Transformer la poésie en un agencement d’onomatopées reste assez similaire à une page blanche labellisée « poème ». Je ne saurai dessiner précisément la ligne qui sépare la poésie de son ailleurs. Je reste fasciné par des tentatives extrêmes de déconstruction formelle comme celles que l’on trouve chez E. E. Cummings, à titre d’exemple. Mais, en vérité, je ne puis que reconnaître mon ignorance abyssale, n’étant pas esthéticien de formation. Ce qui fait que ce genre de problématiques m’échappe entièrement. En revanche, pour tracer un parallèle avec la philosophie générale, la « non-philosophie » de Laruelle ou l’« antiphilosophie » de Lacan représentent deux modes de « sortie » réussies de la philosophie. Il s’agit de deux déconstructions abouties : la première, systématique, court-circuite le « principe de raison suffisante » et synthétise son champ à travers une fusion de la philosophie avec la science (la mécanique quantique, en particulier) ; la deuxième, moins radicale, dévalue la catégorie de vérité en lui substituant un autre terme (ab-sens). Pour revenir à la poésie, la déconstruction en question ne peut affecter que la forme de la langue. Mais cette convocation de langages externes à la poésie (mathématique, philosophie, mystique) n’opèrent-ils pas, déjà, une « non-poésie » qui serait de la « non-esthétique » laruellienne appliquée ? En tout cas, je reste profondément inconscient de la part « non-poétique » d’Éden, l’été. DIACRITIK, Mohamed Ben Mustapha: une écriture qui danse sur les ruines (Eden, l’été)

Traductions du mot « antiphilosophie »

Langue Traduction
Anglais anti-philosophy
Source : Google Translate API
Partager