La langue française

Antinazisme

Sommaire

  • Définitions du mot antinazisme
  • Étymologie de « antinazisme »
  • Phonétique de « antinazisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antinazisme »
  • Citations contenant le mot « antinazisme »
  • Images d'illustration du mot « antinazisme »
  • Traductions du mot « antinazisme »

Définitions du mot « antinazisme »

Wiktionnaire

Nom commun

antinazisme \ɑ̃.ti.na.zism\ masculin

  1. Mouvement de résistance au nazisme.
    • Il parlait de la Turquie, de l’antinazisme turc, de l’intérêt que les Turcs avaient à se ranger du côté des Anglais et des Russes. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 39)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antinazisme »

 Dérivé de nazisme avec le préfixe anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antinazisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antinazisme ɑ̃tɛ̃azism

Évolution historique de l’usage du mot « antinazisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antinazisme »

  • Ils savent aussi que je pointe la responsabilité de l'idéologie d'un pseudo - «antinazisme» devenu fou qui alimente compulsivement cette névrose médiatique. Le Figaro.fr, Goldnadel : « La polémique sur Pétain révèle un pseudo ‘antinazisme' devenu fou »
  • Certains ont effectivement collaboré avec l’occupant, espérant profiter des circonstances pour obtenir des nouvelles autorités ce que la République française avait refusé aux Bretons, en particulier la reconnaissance de leur langue et de leur culture. Loin de cette chimère, de nombreux militants bretons ont eux participé en revanche à toutes les formes de résistance. D’une façon plus large, nombre de résistants étaient animés d’une forte conscience bretonne et l’ont démontré par la suite, du colonel Rémy à Charles Tillon en passant par Jacques de Bollardière et beaucoup d’autres, plus anonymes. En enquêtant pendant 8 ans sur des centaines de cas, en accumulant les témoignages de résistants, aujourd’hui très âgés ou disparus, l’auteur présente un kaléidoscope, qui, peu à peu, révèle une autre Bretagne militante, celle de l’antinazisme, incroyablement plurielle et attachante. 7seizh.info, Résistance et Conscience Bretonne 1940-1945- l'hermine contre la croix gammée - 7seizh.info
  • Article après article, avec un bonheur incertain, je m’essaie de faire comprendre à mes contemporains que nous vivons un temps médiatique névrotique et même schizophrénique. J’essaie aussi d’expliquer que cette névrose profonde provient d’un antiracisme dévoyé, lui-même issu d’un antinazisme devenu fou. Le Figaro.fr, Goldnadel: «Faux prétexte et stigmatisation imaginaire»
  • « Quand vous avez une dent pourrie qui vous fait mal, vous pouvez soit la faire arracher, soit la remplir d’or…. dans le cas de D’Annunzio, j’ai choisi la deuxième solution ».  Mensonge, puisque les deux subterfuges furent employés pour réduire la carie. Et le plombage s’avéra définitif : d’Annunzio a bel et bien été assassiné en 1938, empoisonné par son infirmière, Emy Heufler, missionnée à cette fin à la demande du Duce : l’antinazisme affiché de l’écrivain constituait un obstacle de taille pour l’axe Rome-Berlin. Un axe auquel adhéra Mussolini, désencombré du poète trop célèbre ayant mis à nu la vassalité du Duce. Opinion Internationale, La folie d'Annunzio. Chronique d’une nouvelle époque par Jean-Philippe de Garate - Opinion Internationale
  • La conception arendtienne de l’histoire arase l’antimarxisme nazi comme l’antinazisme communiste, rend mal compte de ces communistes qui «étrenneront les camps de concentration nazis, (…) qui seront la cheville ouvrière de fronts populaires à vocation antifasciste». Faut-il tenir pour «identitairement complices» ces deux puissances engagées dans une «gigantesque lutte à mort» (ibid.)? demande Sève. Le Courrier, D’une équation hasardeuse - Le Courrier
  • La colle n’a pas fini de sécher que les nazis, furieux, arrachent déjà les affiches de John Heartfield – alias Helmut Herzfeld – des murs de Berlin. Dès les années 1920, le jeune caricaturiste croque férocement Hitler et ses sbires, qu’il représente comme les auxiliaires du grand capital, dans des photomontages qui le rendent célèbre. Pour cet iconoclaste né en 1891, figure incontournable du Berlin rouge et artistique, l’antinazisme constitue une évidence. Pacifiste, adhérent de la première heure au KPD, le parti communiste allemand, John Heartfield publie ses photomontages en couverture d’une revue haïe par les nazis, l’Arbeiter Illustrierte Zeitung, proche du KPD, qui tire jusqu’à 500 000 exemplaires. Geo.fr, Ces Allemands qui s'opposèrent au nazisme (1920-1933) - Geo.fr
  • Elisabeth Sifton et son mari Fritz Stern, tous deux historiens américains, lui ayant fui l'Allemagne en 1938, âgé de douze ans, ont choisi de consacrer un livre à deux héros de l'antinazisme, liés de plus par des liens familiaux: le très puissant théologien et pasteur Dietrich Bonhoeffer et son beau-frère, l'avocat Hans von Dohnanyi. Le HuffPost, Dietrich Bonhoeffer et Hans von Dohnanyi: deux hommes qui ont dit non à Hitler! | Le HuffPost
  • Wols s’appelait Alfred Otto Wolfgang Schulze. Il naît à Berlin dans une famille bourgeoise et cultivée, apprend la photographie, se passionne pour l’ethnographie et, en 1933, quitte définitivement l’Allemagne nazie. Sa vie d’apatride est si misérable à Paris qu’il se réfugie un temps à Majorque, où il s’essaie au dessin et l’aquarelle. De retour à Paris, il survit grâce à ses images de l’Exposition universelle de 1937. Il est alors proche des surréalistes. Interné dès 1939 parce qu’allemand, en dépit de son antinazisme absolu, il échoue ensuite à rejoindre les Etats-Unis, se cache dans la Drôme et survit à l’Occupation. La première exposition de ses œuvres, en 1945, lui vaut une célébrité immédiate. Le Monde.fr, Six expositions à visiter depuis son canapé
  • Ainsi, Benjamin Nétanyahou, ces derniers mois, aura multiplié les contacts avec une droite européenne que l’idéologie de l’antinazisme devenu fou, largement capitalisée électoralement par la gauche morale «antiraciste», avait peinte en brun. Qu’importe, transgressant son surmoi et les réticences d’une partie de l’établissement de la diaspora qui ne se caractérise pas par l’anticonformisme, le premier ministre israélien a serré la main d’un premier ministre autrichien allié à la droite dure. Ce qui n’est pas si facile psychologiquement dans un pays parlant allemand. Le Figaro.fr, Victoire de Nétanyahou: «Le politiquement correct est désormais impuissant face au populisme»
  • L’antisémitisme occupe une place singulière dans la constellation d’extrême droite actuelle. Une histoire qui puise ses racines dans le renoncement à l’antinazisme et à l’antivichysme dans les années 50. Libération.fr, Le nazisme, l'Iran et le philosophe - Libération

Images d'illustration du mot « antinazisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « antinazisme »

Langue Traduction
Anglais anti-nazism
Espagnol antinazismo
Italien anti-nazismo
Allemand antinazismus
Chinois 反纳粹主义
Arabe معاداة النازية
Portugais anti-nazismo
Russe анти-нацизм
Japonais 反ナチズム
Basque anti-nazismoaren
Corse anti-nazisimu
Source : Google Translate API
Partager