La langue française

Antijudaïsme

Sommaire

  • Définitions du mot antijudaïsme
  • Étymologie de « antijudaïsme »
  • Phonétique de « antijudaïsme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antijudaïsme »
  • Citations contenant le mot « antijudaïsme »
  • Traductions du mot « antijudaïsme »
  • Synonymes de « antijudaïsme »

Définitions du mot « antijudaïsme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTIJUDAÏSME, subst. masc.

Opposition marquée à l'égard de la pensée ou de l'action des juifs; en partic. à l'égard de la religion juive (voir aussi antisémitisme) :
1. L'antisémitisme ou plutôt l'antijudaïsme date de loin, mais ses manifestations et ses motifs ont varié selon l'époque et le milieu. J. Weill, Le Judaïsme,1931, p. 50.
2. ... les conversions par contrainte ont été souvent suivies, à plus ou moins longue échéance, de retours au judaïsme. Dans les pays où l'antijudaïsme fait échec à l'égalité voulue par la loi, les plus pusillanimes ou les plus découragés croient parfois trouver le salut dans l'abjuration volontaire et désertent une religion qui expose encore à tant d'avanies et d'animosités brutales ou sournoises. J. Weill, Le Judaïsme,1931p. 53.
Rem. 1reattest., supra. Formé sur judaïsme*, préf. anti-*.

Wiktionnaire

Nom commun

antijudaïsme \ɑ̃.ti.ʒy.da.ism\ masculin (Généralement singulier)

  1. Position contre le peuple juif.
    • J’aimerais dire ici un mot de l’antijudaïsme chrétien qui s’est nourri pendant des siècles de cet argument fallacieux : les juifs sont responsables collectivement de la mort de Jésus, ce qui fait d'eux le « peuple déicide ». — (Frédéric Lenoir, Socrate, Jésus, Bouddha, Fayard, « Le livre de poche », 2009, p. 155)
    • Surtout, prenons garde aux mots que nous employons. L’antijudaïsme remonte à l’Antiquité. Il est le fait des polythéistes et des chrétiens regardant le judaïsme, ses doctrines, ses rites et ses adeptes, avec au mieux de l’incompréhension ou de l’ironie, au pire de l’hostilité ou même de la haine. L’antisémitisme, en revanche, est né au xixe siècle, avec les nationalismes, le capitalisme et l’émancipation des juifs. C’est incontestablement une forme de racisme. La distinction entre les deux ne signifie pas que le premier soit anodin, ni qu’il n'ait préparé le terrain au second. — (Jean-Marie Salamito, Monsieur Onfray au pays des mythes, Salvator, 2017, p. 64)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antijudaïsme »

 Dérivé de judaïsme avec le préfixe anti- et le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antijudaïsme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antijudaïsme ɑ̃tiʒydaism

Évolution historique de l’usage du mot « antijudaïsme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antijudaïsme »

  • Agrégé de philosophie et engagé dans l’Amitié judéo-chrétienne, Loïc de Kérimel consacre une large part de ses réflexions à l’antijudaïsme chrétien qui s’inscrit comme le rejet des origines. Paradoxalement, alors que l’Église naissante reprend la structure lévitique, la religion juive se trouve « désacralisée et désacerdotalisée » après la destruction du Temple, en l’an 70. L’eucharistie devient le sommet avec « le détournement sacrificiel et sacerdotal du dernier repas de Jésus. » La Croix, Les racines millénaires du cléricalisme
  • Il y a 60 ans, le pape Jean 23 ordonnait la révision de la prière universelle du Vendredi saint dont l’oraison « oremus et pro perfidis Judaeis », littéralement « prions aussi pour les juifs perfides » en latin, étaient considérés comme insultante pour les juifs. Cette surpression fut un acte symbolique dans l’histoire des relations judéo-chrétienne, bien avant l’ouverture du concile Vatican II, mais qui est un marqueur du changement opéré par l’Eglise de Rome concernant les juifs. Il met un terme ainsi, il faut le reconnaitre, à cet antijudaïsme chrétien qui a prospéré pendant des siècles dans la chrétienté. Mais comment est-il possible que le christianisme, fondé sur la vie et l’enseignement d’un juif, a pu être responsable de ce que l’historien Jules Isaac a appelé « l’enseignement du mépris » vis-à-vis des juifs ? , Eglise et antijudaïsme: de « peuple déicide » à « frères aînés », un long cheminement
  • Le Conseil national de l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF), qui se tient dimanche 20 janvier, s’interroge sur une persistance d’un antijudaïsme chrétien. La Croix, Existe-t-il encore un antijudaïsme chrétien ?
  • Cet antijudaïsme trouve un souffle nouveau lorsque le christianisme s’impose dans l’empire romain au IVe siècle. Peu à peu, les juifs perdent les avantages qu’ils avaient précédemment acquis. Jugés responsables de la condamnation à mort de Jésus, ils sont considérés au Moyen Âge comme des déicides (ceux qui ont tué Dieu). , Les juifs en Europe - L'antijudaïsme médiéval, de 610 à 1492 - Herodote.net
  • « Antijudaïsme » désigne une haine théologique et religieuse que les juifs ont rencontrée de manière sporadique dans l’Antiquité, qui précède donc le christianisme, mais qui est devenue, hélas, une dimension de la culture dans la chrétienté, surtout à partir des croisades. Le mot « antisémitisme » est né au XIXe siècle et signifie une haine raciste revendiquée au nom d’une idéologie scientiste par des croyants comme par des athées. Dans l’antijudaïsme des siècles de chrétienté, l’antisémitisme est préparé et déjà souvent présent. Témoignage Chrétien, De l’antijudaïsme à l’antisémitisme - Témoignage Chrétien
  • Il ne faut donc pas lire cet ouvrage comme un énième manuel de résistance à la haine, mais plutôt comme une somme intellectuelle profonde. En évoquant les accusations de crime rituel, Taguieff fait un récit érudit des grandes phases de l’histoire de l’antisémitisme. Il décrit ainsi successivement l’antijudaïsme théologique du Moyen Âge, l’invention de la figure du «Juif invisible, inquiétant ou dangereux», la judéophobie antichrétienne des Lumières, la vague antitalmudique de la fin du XIXe siècle, l’obsession nazie pourle «molochisme juif» ou encore l’islamisation de l’antisémitisme. Les exemples illustrant sa réflexion sont savamment choisis et les sources historiques mobilisées très nombreuses. Le Figaro.fr, L’histoire du discours antijuif vue par Pierre-André Taguieff
  • À lui seul, cet antijudaïsme latent –que beaucoup d’historiens et historiennes distinguent de l’antisémitisme moderne et de ses considérations «raciales» étrangères au Moyen Âge– ne suffit pas à expliquer les flambées de violence contre les juifs: il faut une étincelle. Parfois, la galvanisation du sentiment religieux joue un rôle déterminant. C’est le cas en 1096, alors que la croisade est prêchée dans tout l’Occident et que de nombreux chrétiens s’arment pour partir en Terre Sainte. Enthousiastes, les préparatifs sont parfois précipités. Dans les villes de Rhénanie, ils s’accompagnent d’une vague de pogroms, notamment contre les communautés juives de Worms, Mayence et Cologne. Les évêques et l’empereur Henri IV font ce qu’ils peuvent pour protéger les victimes et calmer les esprits. Slate.fr, Aux racines de l'antisémitisme actuel, l'antijudaïsme du Moyen Âge | Slate.fr
  • Il a déclaré : « Plus de synagogues juives ont été détruites à l’époque de l’actuelle République tchèque pendant la période communiste que sous les nazis. C’était à cause de leur approche particulière de la religion. L’antijudaïsme était la politique officielle, et tous les comités juifs étaient supervisés et gérés par la police secrète. Être juif était négatif à tout point de vue – mais il en était de même pour l’église chrétienne ». IsraelValley, La rénovation de Prague révèle des pierres tombales juives utilisées comme pavés. - IsraelValley

Traductions du mot « antijudaïsme »

Langue Traduction
Anglais anti-judaism
Espagnol antijudaísmo
Italien antisemitismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « antijudaïsme »

Source : synonymes de antijudaïsme sur lebonsynonyme.fr
Partager