La langue française

Antihumain

Sommaire

  • Définitions du mot antihumain
  • Étymologie de « antihumain »
  • Phonétique de « antihumain »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antihumain »
  • Citations contenant le mot « antihumain »
  • Traductions du mot « antihumain »

Définitions du mot « antihumain »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTI(-)HUMAIN, AINE,(ANTI HUMAIN, ANTI-HUMAIN) adj. et subst.

A.− Emploi adj. Qui est contraire aux exigences fondamentales de la nature humaine.
1. [Se rapporte à un inanimé abstr.] Qui s'oppose aux caractères spécifiques de l'être humain; en partic. à sa plasticité ou à sa souplesse. Synon. raide, rigide :
1. Voyez, par exemple, les deux Amours [d'Hégésippe Moreau] ... Ce n'est pas le sentiment, le sujet que je blâme; bien que fort commun, il est d'une nature profonde et poétique. Mais il est traité d'une manière anti-humaine. Les deux amours alternent, comme des bergers de Virgile, avec une symétrie mathématique désolante. Baudelaire, L'Art romantique,1867, p. 565.
2. La subordination de la politique à la morale, à la véritable morale, − précisément parce qu'elle est morale elle-même, − est une subordination humaine, pratique et praticable, et non pas inhumaine ou antihumaine, impraticable et géométrique. Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 233.
2. Qui est contraire au besoin de justice ou de liberté de l'homme vivant en société; p. ext. qui, à la limite, porte atteinte à l'existence de la société humaine.
a) [Se rapporte à une pers. ou à l'un de ses attributs] :
3. ... j'avoue qu'après cette causerie du pont des Saints-Pères, cette déclamation antisociale et antihumaine dont il m'avait régalée, je me sentis tomber du ciel en terre, et que, haussant les épaules à mon réveil, je repris ma résolution de m'en aller chercher des fleurs et des papillons en Égypte ou en Perse. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 336.
4. Le parlement était en vacances, un lumbago retenait Gladstone au lit, sa hache inutile reposait dans sa cour, il se mit à composer un pamphlet. La violence du langage en était remarquable : « orgie barbare et satanique ... les Turcs, spécimens anti-humains de l'humanité... » Maurois, La Vie de Disraëli,1927, p. 286.
b) [Se rapporte à un pouvoir ou à un état de l'homme] :
5. ... l'esclavage est quelque chose d'antihumain que l'on n'accepte qu'à la condition de rêver toujours la liberté. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 63.
6. ... cette unité de l'homme cherchée hors du Christ devient à la fin, dans sa phase de réalisation positive, le prétexte d'une violence absolue imposée à l'homme et d'un despotisme antihumain. Maritain, Primauté du spirituel,1927, p. 139.
P. anal. [En parlant d'une terre, d'un pays] Hostile ou fatale à la vie ou à la présence de l'homme. Synon. inhospitalier, aride :
7. ... dans ce monde anti-humain [le Sinaï], pas un fruit, pas un grain de blé, pas une goutte d'eau. E Renan, Hist. du peuple d'Israël,t. 1, 1887-92, p. 184.
B.− Emploi subst., rare. Ce qui s'oppose à l'humain :
8. ... elle s'égarait dans ce rêve dur du ciel, dans ce paradis formidable, ce hiératisme barbare, cette beauté cherchée dans l'anti-humain, ce style de l'inexorable qu'ont ces figures, cet effroi du Christ pareil à un terrible empereur de la souffrance... E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 259.
Rem. 1. Dans l'ex. 8, anti-humain est empl. pour suggérer un type de divin où Dieu est défini, dans une vision manichéenne de l'univers, comme un souverain barbare opposé à la douceur de l'homme civilisé (cf. la série synon. formidable, barbare, inexorable, effroi, terrible). 2. À la différence d'inhumain, qui souligne princ. les excès du comportement humain, anti-humain se rapporte plutôt à la méconnaissance des lois ou exigences fondamentales de la nature humaine. 3. L'ex. 5 donne la première attest. du mot dont la compos. est claire; dér. de humain* et préf. anti-*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 14.
BBG. − Dub. Pol. 1962, p. 71, 147.

ANTI(-)HUMAIN, AINE,(ANTI HUMAIN, ANTI-HUMAIN) adj. et subst.

A.− Emploi adj. Qui est contraire aux exigences fondamentales de la nature humaine.
1. [Se rapporte à un inanimé abstr.] Qui s'oppose aux caractères spécifiques de l'être humain; en partic. à sa plasticité ou à sa souplesse. Synon. raide, rigide :
1. Voyez, par exemple, les deux Amours [d'Hégésippe Moreau] ... Ce n'est pas le sentiment, le sujet que je blâme; bien que fort commun, il est d'une nature profonde et poétique. Mais il est traité d'une manière anti-humaine. Les deux amours alternent, comme des bergers de Virgile, avec une symétrie mathématique désolante. Baudelaire, L'Art romantique,1867, p. 565.
2. La subordination de la politique à la morale, à la véritable morale, − précisément parce qu'elle est morale elle-même, − est une subordination humaine, pratique et praticable, et non pas inhumaine ou antihumaine, impraticable et géométrique. Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 233.
2. Qui est contraire au besoin de justice ou de liberté de l'homme vivant en société; p. ext. qui, à la limite, porte atteinte à l'existence de la société humaine.
a) [Se rapporte à une pers. ou à l'un de ses attributs] :
3. ... j'avoue qu'après cette causerie du pont des Saints-Pères, cette déclamation antisociale et antihumaine dont il m'avait régalée, je me sentis tomber du ciel en terre, et que, haussant les épaules à mon réveil, je repris ma résolution de m'en aller chercher des fleurs et des papillons en Égypte ou en Perse. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 336.
4. Le parlement était en vacances, un lumbago retenait Gladstone au lit, sa hache inutile reposait dans sa cour, il se mit à composer un pamphlet. La violence du langage en était remarquable : « orgie barbare et satanique ... les Turcs, spécimens anti-humains de l'humanité... » Maurois, La Vie de Disraëli,1927, p. 286.
b) [Se rapporte à un pouvoir ou à un état de l'homme] :
5. ... l'esclavage est quelque chose d'antihumain que l'on n'accepte qu'à la condition de rêver toujours la liberté. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 63.
6. ... cette unité de l'homme cherchée hors du Christ devient à la fin, dans sa phase de réalisation positive, le prétexte d'une violence absolue imposée à l'homme et d'un despotisme antihumain. Maritain, Primauté du spirituel,1927, p. 139.
P. anal. [En parlant d'une terre, d'un pays] Hostile ou fatale à la vie ou à la présence de l'homme. Synon. inhospitalier, aride :
7. ... dans ce monde anti-humain [le Sinaï], pas un fruit, pas un grain de blé, pas une goutte d'eau. E Renan, Hist. du peuple d'Israël,t. 1, 1887-92, p. 184.
B.− Emploi subst., rare. Ce qui s'oppose à l'humain :
8. ... elle s'égarait dans ce rêve dur du ciel, dans ce paradis formidable, ce hiératisme barbare, cette beauté cherchée dans l'anti-humain, ce style de l'inexorable qu'ont ces figures, cet effroi du Christ pareil à un terrible empereur de la souffrance... E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 259.
Rem. 1. Dans l'ex. 8, anti-humain est empl. pour suggérer un type de divin où Dieu est défini, dans une vision manichéenne de l'univers, comme un souverain barbare opposé à la douceur de l'homme civilisé (cf. la série synon. formidable, barbare, inexorable, effroi, terrible). 2. À la différence d'inhumain, qui souligne princ. les excès du comportement humain, anti-humain se rapporte plutôt à la méconnaissance des lois ou exigences fondamentales de la nature humaine. 3. L'ex. 5 donne la première attest. du mot dont la compos. est claire; dér. de humain* et préf. anti-*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 14.
BBG. − Dub. Pol. 1962, p. 71, 147.

Wiktionnaire

Adjectif

antihumain \ɑ̃.ti.y.mɛ̃\ masculin

  1. Contraire aux lois, aux exigences fondamentales de la nature humaine.
    • Ainsi, tout essai d’autorité absolue, quel qu’il soit, est mauvais, antihumain, antisocial, contraire à Dieu même. — (Association internationale pour le progrès des sciences sociales, Annales de l’Association internationale pour le progrès des sciences sociales, 1866)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antihumain »

 composé de anti et de humain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antihumain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antihumain ɑ̃tiymɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « antihumain »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antihumain »

  • Il était temps, avec le Joker antihumain qui manipulait la population. ladepeche.fr, LREM perd la majorité absolue à l'Assemblée après la création d'un 9e groupe parlementaire - ladepeche.fr

Traductions du mot « antihumain »

Langue Traduction
Anglais antihuman
Source : Google Translate API
Partager