La langue française

Antiféministe

Définitions du mot « antiféministe »

Wiktionnaire

Adjectif

antiféministe \ɑ̃.ti.fe.mi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Contre le mouvement féministe, opposé au féminisme.
    • Les talibans, par exemple, ont constamment fait appel à une politique antiféministe pour se rallier les populations tribales et rurales. — (« La terreur des femmes afghanes », L’Orient-Le Jour.com, 27 janvier 2012)
    • Leurs conclusions démontraient que le soi-disant backlash antiféministe diagnostiqué par les médias, à la suite de l’éditorial de Lise Bissonnette dans Le Devoir, n’était nullement appuyé par les reportages, quelques articles d’opinions et la majorité des lettres d’opinions de lecteurs et de lectrices. — (« Trente ans après l’affaire des Yvettes », Le Devoir.com, 13 mai 2010)

Nom commun

antiféministe \ɑ̃.ti.fe.mi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne contre le féminisme.
    • Seulement, s’il y a par exemple une antiféministe, comme Ménie Grégoire ou Geneviève Gennari, qui commence à dire que mes thèses sont démodées, périmées, etc., je trouve cela stupide et j’ai plutôt envie de rire. — (Francis Jeanson, Simone de Beauvoir ou l'Entreprise de vivre, 1966)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiféministe »

Dérivé de féministe avec le préfixe anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiféministe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiféministe ɑ̃tifemɛ̃ist

Évolution historique de l’usage du mot « antiféministe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiféministe »

  • Phyllis Schlafly dut ainsi soigner son image et elle se construisit un véritable personnage pour protéger sa réputation. Sa crédibilité en tant qu’égérie du mouvement antiféministe était ainsi ancrée dans une figure de femme modèle, suscitant l’admiration du contingent de femmes au foyer qui l’accompagnait. The Conversation, « Mrs. America », portrait d’une antiféministe redoutable et controversée
  • D’où notre bonheur en voyant débarquer cette inattendue “Mrs America”. Elle dresse le portrait de Phyllis Schlafly (1924-2016), avocate et activiste antiféministe américaine. Sarah Palin mais avec un cerveau. Dans les années 70, cette mère de six enfants de l’Illinois mena la lutte contre l'Equal Rights Amendment (ERA). Cette proposition de réforme constitutionnelle date de 1923. Visant l’égalité totale des droits entre les sexes, elle n'a jamais été ratifiée… et Schlafly n’y est pas pour rien. Marianne, "Mrs America" : le réjouissant biopic d’une antiféministe
  • Brillante, ambitieuse et fine stratège. Mais aussi viscéralement antiféministe. Par conviction comme par opportunité, l’Américaine Phyllis Schlafly (1924-2016) prit la tête d’un bataillon de femmes au foyer et mena une guerre contre l’Equal Rights Amendment qui promettait de consacrer l’égalité entre femmes et hommes dans la Constitution américaine. Diffusée en France par Canal+ Séries, la fiction américaine de Davhi Waller Mrs. America retrace de façon jubilatoire le parcours de cette femme hors-norme, républicaine et anticommuniste, spécialiste de la stratégie nucléaire américaine, qui savait pourtant bien ce qu’est un monde dominé par les hommes. Vient-elle parler dissuasion nucléaire dans un cénacle d’hommes qu’on lui demande de prendre plutôt des notes de la réunion. On la renvoie à un rôle de secrétaire? Fort bien, Phyllis Schlafly (géniale Cate Blanchett) sait s’adapter, en tant que femme exemplaire : c’est ce qu’on lui a inculqué toute sa vie. Elle restera donc dans son couloir – les affaires de femmes – mais y deviendra célèbre, puissante. Libération.fr, Phyllis Schlafly, l'antiféministe qui défendait les «desperate housewives» - Libération
  • Du côté féministe, il s’agit d’un crime misogyne et antiféministe, puisque le tueur ciblait des étudiantes en génie. Cet attentat s’inscrit aussi dans le continuum des violences contre les femmes. Enfin, quelques hommes proféministes en appellent à une autocritique. D’autres voix rendent responsables soit la violence à la télévision ou le protocole d’intervention de la police (ce protocole sera revu complètement par la suite, comme on l’a vu lors de la fusillade du collège Dawson, en 2006). The Conversation, Polytechnique, 30 ans plus tard : un premier attentat antiféministe, enfin nommé comme tel
  • On peut donc bel et bien identifier quelques éléments qui relèvent de  logiques antiféministes et du discours de la « crise de la masculinité ». Mais le contexte permet aussi de voir à quoi ressemble une vraie crise, qui arrive subitement, déstabilise le système, nous plonge dans un état de confusion et nécessite la mobilisation de ressources extraordinaires pour venir en aide aux victimes. En comparaison, la « crise de la masculinité » apparait comme un simple discours de panique  absurde, tout comme les crises nationalistes au sujet de la menace que représenteraient les musulmanes exprimant leur foi par leur vêtement.  France Culture, Francis Dupuis-Déri : "Il y a dans cette crise des éléments qui relèvent de logiques antiféministes"

Vidéos relatives au mot « antiféministe »

Traductions du mot « antiféministe »

Langue Traduction
Anglais anti-feminist
Espagnol antifeminista
Italien antifemminista
Source : Google Translate API

Antiféministe

Retour au sommaire ➦

Partager