La langue française

Antiaméricanisme

Définitions du mot « antiaméricanisme »

Wiktionnaire

Nom commun

antiaméricanisme \ɑ̃.ti.a.me.ʁi.ka.nism\ masculin

  1. Position dédaigneuse, méfiante ou hostile vis-à-vis de la politique des États-Unis d’Amérique, de la société, de l’histoire, de la culture ou du peuple nord-américain.
    • Un antiaméricanisme primaire.
    • Elle donne l’image d’un monde musulman figé dans un antiaméricanisme irréductible. — (Alain Frachon,Quand Internet torpille la politique d’Obama, LeMonde.fr, 20 septembre 2012)
    • L’antiaméricanisme est une maladie française. Comme la grippe, elle se propage à l’automne, mais tous les quatre ans seulement, à l’occasion de l’élection présidentielle américaine. — (Franz-Olivier Giesbert, Les deux rêves américains, lepoint.fr, 25.10.2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiaméricanisme »

 Dérivé de américain avec le préfixe anti- et le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiaméricanisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiaméricanisme ɑ̃tjamerikanism

Évolution historique de l’usage du mot « antiaméricanisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiaméricanisme »

  • Le soubassement de cette comparaison est celui d’un antiaméricanisme qui, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux conflits du Vietnam et en Irak, tient parfois lieu d’idéologie française. Quand il est question de discréditer une institution publique, un homme politique, une œuvre culturelle, Le Figaro.fr, «Pourquoi la police française n’a rien à voir avec les polices américaines»
  • Le monde marche sur une sorte d'antiaméricanisme, qui blesse nos idées raffinées. De Ernest Renan
  • Un petit air d’antiaméricanisme flotte sur la France, qui ne doit rien à Donald Trump. Après McDonald’s pourvoyeur de « malbouffe », Amazon fossoyeur de l’emploi et Goldman Sachs porteur du capitalisme mondialisé, un nouveau géant a réveillé ce sentiment solidement ancré depuis deux siècles dans une partie de l’opinion : BlackRock. Il y a quelques mois seulement, le premier gestionnaire d’actifs au monde avec 6 600 milliards d’euros en portefeuille était inconnu du vulgum pecus ; il est devenu le Grand Satan, puisqu’il est entendu qu’il a été à la manœuvre dans la réforme des retraites. Le Monde.fr, « BlackRock a réveillé un sentiment très ancré en France : l’antiaméricanisme »
  • Les tacles réguliers contre Trump arrachent tout juste un sourire, vite chassés par un patriotisme (antichinois) qui semble servir de contre-feu pour que l’on ne vienne pas accuser les créateurs d’antiaméricanisme et par le fait que la série souffre de se prendre au sérieux. Bien plus modeste dans ses dispositifs, The Office captait des bouts de vies modestes, des rêves popu, tout en dressant un autel flamboyant à la gêne et au malaise. Sans jugement. Space Force n’est rien d’autre qu’une petite sitcom aux relents moralistes. Du côté des progressistes, certes, mais quelle tristesse. Libération.fr, «Space Force», la conquête à l’ouest - Culture / Next

Traductions du mot « antiaméricanisme »

Langue Traduction
Anglais anti-americanism
Espagnol antiamericanismo
Italien antiamericanismo
Allemand antiamerikanismus
Portugais antiamericanismo
Source : Google Translate API

Antiaméricanisme

Retour au sommaire ➦

Partager