La langue française

Anti-historique

Définitions du mot « anti-historique »

Trésor de la Langue Française informatisé

anti-historique , adj.;(des) conjectures anté- ou anti-historiques (Cousin, Hist. de la philos. du XVIIIes.,1829, p. 118);ma nature anti-historique (Gide, Journal,1934, p. 1218)

Phonétique du mot « anti-historique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anti-historique ɑ̃tiistɔrik

Citations contenant le mot « anti-historique »

  • Lorsqu’elle a écrit « Eichmann à Jérusalem » (1963), Hannah Arendt a utilisé une méthode d’analyse que nous pouvons qualifier d’anti-historique : elle refusait de comprendre le présent avec des analogies tirées du passé ; elle rejetait les catégories philosophiques utilisées, et usées, pour donner un sens à quelque chose d’entièrement nouveau. Le livre était un prélude à un questionnement qui ne la quitta plus jusqu’à sa mort : Comment juger le présent ? Ses réflexions l’amenèrent à souscrire à l’affirmation de Tocqueville selon laquelle, en temps de crise, l’esprit « marche dans les ténèbres ». (1) La crise du coronavirus est sans précédent à bien des égards, mais nous pouvons déjà tirer quelques leçons simples depuis les « ténèbres ». L'Obs, Depuis les ténèbres, qu’avons-nous appris ?, par Eva Illouz

Traductions du mot « anti-historique »

Langue Traduction
Anglais anti-historical
Espagnol antihistórico
Italien anti-storico
Allemand anti-historisch
Chinois 反历史的
Arabe معاداة التاريخ
Portugais anti-histórico
Russe антиисторический
Japonais 反歴史的
Basque anti-historikoa
Corse anti-storicu
Source : Google Translate API

Anti-historique

Retour au sommaire ➦

Partager