La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « anti-américain »

Anti-américain

Variantes Singulier Pluriel
Masculin anti-américain anti-américains
Féminin anti-américaine anti-américaines

Définitions de « anti-américain »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTI(-)AMÉRICAIN, AINE,(ANTI AMÉRICAIN, ANTI-AMÉRICAIN) adj.

Hostile au gouvernement et/ou à la politique des États-Unis :
David Greenglass (...) était le beau-frère d'Ethel Rosenberg (...). Son témoignage fut le principal chef d'accusation contre ce couple dont la condamnation à mort en 1951 et l'exécution en 1953 pour espionnage en faveur de l'Union Soviétique soulevèrent une grande émotion dans le monde entier et furent largement exploitées par la propagande antiaméricaine. B. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 86.
Orth. − Lar. encyclop. Suppl. 1968 écrit le mot avec un trait d'union.
ÉTYMOL. ET HIST. − a) 1776 adj. « qui est hostile aux Américains (contexte anglais pendant la Guerre d'Indépendance) » (Aff. de l'Angleterre [II, no6, p. 24] ds Proschwitz 1956, p. 211 : Voici quelques uns des raisonnements du parti anti-Américain sur la commission du vaisseau le « Dickenson »); 1776, 13 déc. subst. les anti-américains, même cont. (Cour. de l'Europe, I, p. 100, Id., Ibid. : ce qui suit doit donner une idée tout-à-fait différente de ce que les anti-Américains avoient avancé sur le peu de courage de leurs troupes); b) 1856 « id. (en général) » (Baudelaire, Corr. gén., 1, 382 [Conard] ds Quem. : Quant au reste c'est presque une pensée antiaméricaine). Dér. de américain*; préf. anti-*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Proschwitz 1962, p. 92.

ANTI(-)AMÉRICAIN, AINE,(ANTI AMÉRICAIN, ANTI-AMÉRICAIN) adj.

Hostile au gouvernement et/ou à la politique des États-Unis :
David Greenglass (...) était le beau-frère d'Ethel Rosenberg (...). Son témoignage fut le principal chef d'accusation contre ce couple dont la condamnation à mort en 1951 et l'exécution en 1953 pour espionnage en faveur de l'Union Soviétique soulevèrent une grande émotion dans le monde entier et furent largement exploitées par la propagande antiaméricaine. B. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 86.
Orth. − Lar. encyclop. Suppl. 1968 écrit le mot avec un trait d'union.
ÉTYMOL. ET HIST. − a) 1776 adj. « qui est hostile aux Américains (contexte anglais pendant la Guerre d'Indépendance) » (Aff. de l'Angleterre [II, no6, p. 24] ds Proschwitz 1956, p. 211 : Voici quelques uns des raisonnements du parti anti-Américain sur la commission du vaisseau le « Dickenson »); 1776, 13 déc. subst. les anti-américains, même cont. (Cour. de l'Europe, I, p. 100, Id., Ibid. : ce qui suit doit donner une idée tout-à-fait différente de ce que les anti-Américains avoient avancé sur le peu de courage de leurs troupes); b) 1856 « id. (en général) » (Baudelaire, Corr. gén., 1, 382 [Conard] ds Quem. : Quant au reste c'est presque une pensée antiaméricaine). Dér. de américain*; préf. anti-*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Proschwitz 1962, p. 92.

Wiktionnaire

Nom commun - français

anti-américain \ɑ̃.ti.a.me.ʁi.kɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : anti-américaine)

  1. Partisan de l'anti-américanisme.
    • Si être contre les guerres décidées unilatéralement par un seul état, et si cet état, est celui des USA fait de moi un anti-américain, alors oui, je suis anti-américain, comme je pourrai être anti-français, dans les mêmes circonstances. — (Pierre-André Bazéma, Gauches... l’espoir trahi!, Éditions Publibook, 2007)
    • Il y aura toujours un anti-alsacien, un anti-allemand, un anti-suisse ou un anti-américain à qui je déplairai. — (Odile Gozillon-Fronsacq, Cinéma et Alsace : stratégies cinématographiques, 1896-1939, Association française de recherche sur l’histoire du cinéma, 2003)

Adjectif - français

anti-américain (orthographe traditionnelle)

  1. Qui à rapport à l'anti-américanisme.
    • Les minorités anti-américaines dans le parti se rebiffent, développant en marge un discours gauchisé pour les uns ou nationalistes pour d'autres. — (Jennifer Fuks, L’anti-américanisme au sein de la gauche socialiste française : de la libération aux années 2000, Éditions L’Harmattan, 2010)
    • Je ne suis pas un anti-américain primaire, mais tertiaire : mon anti-anti-américanisme ne veut pas dire que je suis trois fois anti-américain, mais adversaire de ceux qui s’offusque des positions anti-américaines de l’intellectuel européen (de ses arguments écologiques par exemple dont je ne me prive pas d’user). — (Michel Deguy, Michel, Lettre à Paul Auster Les temps modernes, n° 629, éditeur Gallimard, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anti-américain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anti-américain ɑ̃tjamerikɛ̃

Citations contenant le mot « anti-américain »

  • Ses parents, qui ont vécu l'indépendance du Ghana dans les années 50, lui ont donné un nom traditionnel pour honorer leur propre culture ; modifier ce nom a été ressenti comme une trahison. Le fait de voir quelqu'un comme Harris être fier de son nom et refuser d'être catalogué comme anti-américain à cause de ce nom a été un exemple précieux. BBC News Afrique, Pourquoi il est important de bien prononcer un nom - BBC News Afrique
  • Le premier anniversaire de l'assassinat par les États-Unis du général iranien Qassem Soleimani et de son lieutenant irakien a notamment été marqué dimanche par des manifestations anti-américaines à Bagdad qui ont réuni des milliers de partisans des paramilitaires irakiens pro-Iran. LEFIGARO, Face à la menace iranienne, les États-Unis maintiennent un porte-avions dans le golfe persique

Traductions du mot « anti-américain »

Langue Traduction
Anglais anti american
Espagnol anti americano
Italien anti americano
Allemand antiamerikanisch
Chinois 反美
Arabe ضد أمريكا
Portugais anti americano
Russe антиамериканский
Japonais 反アメリカ人
Basque antiamerikarra
Corse antiamericanu
Source : Google Translate API

Anti-américain

Retour au sommaire ➦

Partager