La langue française

Anthroponymie

Sommaire

  • Définitions du mot anthroponymie
  • Étymologie de « anthroponymie »
  • Phonétique de « anthroponymie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anthroponymie »
  • Citations contenant le mot « anthroponymie »
  • Traductions du mot « anthroponymie »

Définitions du mot « anthroponymie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTHROPONYMIE, subst. fém.

LING. Branche de l'onomastique* ayant pour objet l'étude des noms de personnes.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xxes. depuis Lar. 20e.
PRONONC. : [ɑ ̃tʀ ɔpɔnimi].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1938 (d'apr. Rob. Suppl.). Empr. au port. antroponomia « id. », mot créé par Leite de Vasconcellos en 1887 (Revista Lusitana, t. 1, p. 45 d'apr. Mach. t. 1) à partir du gr. α ́ ν θ ρ ω π ο ς « homme » et ο ́ ν υ μ α « nom ».
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

anthroponymie \ɑ̃.tʁɔ.pɔ.ni.mi\ féminin

  1. (Linguistique) (Anthropologie) Science qui étudie les noms de personnes.
    • Mais ceci n’exclut pas l’anthroponymie spatialisée (exemples célèbres : François d’Assise, Thomas d’Aquin, Léonard de Vinci, etc.) et surtout ne remet pas en question le processus de déparentalisation, car les pratiques successorales ne doivent pas être confondues avec des pratiques parentales […] — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Or les derniers siècles du Moyen Âge présentent deux intérêts majeurs: l’anthroponymie telle que nous l’observons à l’époque moderne est en train de se construire et l’usage des papiers d’identité s’élabore petit à petit, suite aux élargissements des échanges commerciaux longue distance. — (Carole Faucher, Décliner son identité à Paris du XIIIe au XVe siècle, 2008)
    • L’aphérèse est la chute de la lettre ou de la consonne initiale d’un mot. En anthroponymie, elle se montre au niveau de Abeuzen qui devient Beuzen, Abiven qui se réduit en Biven, Nicolas à Colas. — (Albert Deshayes, Les Noms de famille bretons, dans Revue française de Généalogie, N° spécial 'Noms de familles, 2e sem. 2010, note p. 47)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « anthroponymie »

(1938) Dérivé de anthroponyme avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anthroponymie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anthroponymie ɑ̃trɔpɔ̃imi

Évolution historique de l’usage du mot « anthroponymie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anthroponymie »

  • Autant le dire tout de suite, les thèmes sont exigeants : Paris sous Philippe-le-Bel, l’anthroponymie russe entre Moyen Âge et époque moderne, les premières lois imprimées... Mais ils sont également contemporains avec des conférences consacrées à l’intelligence artificielle et à ses outils, ou aux humanités numériques. Archimag, Archivistes, révisez vos classiques pendant le confinement ! | Archimag
  • Si les études anthroponymiques sont moins nombreuses pour la vallée de la Loire qu’elles ne le sont pour d’autres régions françaises – ou parle volontiers d’anthroponymie picarde, bretonne, occitane, basque, normande, etc., mais rarement d’anthroponymie ligérienne – ce n’est pas par manque de sources. En effet, pour étudier les noms de personnes, les documents ne manquent pas, y compris pour la période médiévale : les documents comptables de Saint-Martin de Tours, datés de l’époque mérovingienne, ont attiré il y a plus de 40 ans l’attention de Marie-Thérèse Morlet ; le livre des serfs de Marmoutier, dont les actes sont essentiellement datés du XIe siècle, ou le cartulaire de l’Abbaye de Noyers (XIe-XVe s.) ont eux aussi fait l’objet d’investigations anthroponymiques. Quant aux périodes plus récentes, on sait la documentation abondante. , XIXe colloque d'onomastique (Tours)
  • Non, Emmanuel Macron n’a pas été élu par accident. Les résultats électoraux des dernières législatives ont révélé la nouvelle fragmentation de la France. Le politologue Jérôme Fourquet le démontre magistralement dans "L’Archipel français"*. Il s’appuie notamment sur l’anthroponymie, l’étude des prénoms donnés aux enfants, un marqueur culturel spectaculaire. usinenouvelle.com/, [Edito] La nouvelle France - Editorial
  • Il précise qu’il ne faut pas la confondre avec la patronymie ou anthroponymie qui s’intéresse plutôt aux noms des personnes qui sont liés à des origines régionales, métiers, sobriquets ou patronymes. " Anthroponymie et toponymie sont nécessairement liées car le nom d’un lieu est souvent lié à un patronyme et vice-versa ", précise-t-il. lindependant.fr, La toponymie expliquée à Gruissan - lindependant.fr
  • La Société française d’onomastique (SFO) a pour but de « favoriser l’avancement de la science dans le domaine de la toponymie et de l’anthroponymie, de coordonner les travaux des spécialistes de ces disciplines et d’établir un fichier central des noms de lieux et de personnes de la France. » Depuis 1983, pour mener à bien sa mission, elle publie tous les ans  une revue qui a pour titre la Nouvelle Revue d’Onomastique. , Des noms propres en littérature
  • Les légumes n’ont guère la cote en anthroponymie. Il est vrai qu’un certain nombre d’entre eux ont été introduits après la formation des patronymes. Longtemps base de l’alimentation, les « racines » ou raves (Rüben) se retrouvent probablement dans des noms comme Rübsamen et Rebsamen, voire Rieber. Les Reps, maraîchers strasbourgeois sous l’Ancien Régime, sont liés au colza, plante qui tient autant du chou que de la rave. Rub et Rübel - Conrad Ruebli est cité à Beblenheim en 1579 – sont plutôt, restons prudents, des diminutifs de Ruprecht, Robert. , Généalogie | Ces patronymes alsaciens qui évoquent le monde végétal
  • Les moineaux si familiers n’ont pourtant guère laissé de traces en anthroponymie alsacienne : des Spatz nichent seulement à Bindernheim et Hilsenheim depuis 1700. Dans tous ces noms, Il n’est guère possible de voir des sobriquets railleurs. , Culture - Loisirs | Variation sur les noms d’oiseaux : du côté de chez Schwan
  • Le livre expose également les résultats d'une anthroponymie. L'auteur a utilisé la base de données de l'Insee recensant l'ensemble des prénoms donnés en France depuis 1900 ainsi que diverses listes électorales. « Nous avons mobilisé cette gigantesque base (...) afin de mettre en évidence différents phénomènes comme la montée en puissance d'un individualisme de masse, l'affranchissement idéologique et culturel des catégories populaires et le regain identitaire », écrit le politologue. La forte hausse de la part des nouveau-nés en 2016 en France portant un prénom arabo-musulman (18 %) risque d'être la plus commentée. Ce chiffre n'est pas isolé. Des hausses similaires sont à noter à propos des prénoms hébraïques et régionaux. Le Point, EXCLUSIF. La France, le grand bouleversement - Le Point

Traductions du mot « anthroponymie »

Langue Traduction
Anglais anthroponymy
Espagnol antroponimia
Source : Google Translate API
Partager