La langue française

Antéposition

Définitions du mot « antéposition »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTÉPOSITION, subst. fém.

A.− LING. Action d'antéposer; résultat de cette action. L'antéposition de l'adjectif. Anton. postposition :
Maspéro distingue la règle d'antéposition qui marque un rapport de déterminant à déterminé, et la règle de postposition qui marque un rapport de direction. Philos., Relig., 1957, p. 3804.
B.− DIDACT. Méthode d'enseignement consistant à présenter les exemples avant d'exposer les règles (cf. Guérin 1892, Lar. encyclop.).
C.− Antéposition de l'utérus. ,,Déplacement en totalité de l'utérus qui se trouve porté en avant.`` (Garnier-Del. 1958).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1853. (La Châtre : Antéposition. Se dit de la place donnée aux exemples avant les règles. L'antéposition des exemples). Dér. de position*; préf. anté-*. Cf. angl. anteposition « action de mettre devant » attesté dep. 1753 (Chambers, Cycl. suppl. ds NED, s.v. : Anteposition ... as when in Latin the adjective is put before the substantive).
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Rey-Cottez 1970, t. 38, p. 352. − Spr. 1967.

antéposition « le fait de poser en avant, d'être antéposé » (cf. Philos., Relig., 1957, p. 3804)

Wiktionnaire

Nom commun

antéposition \ɑ̃.te.pɔ.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. (Grammaire) Placement d’un mot devant un autre auquel il se rapporte grammaticalement.
    • Ce qui mérite quelques précisions, ce sont les modalités selon lesquelles se réalise cette antéposition. — (Roger Bruno Rabenilaina, Morpho-syntaxe du malgache, 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antéposition »

 Dérivé de position avec le préfixe anté-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antéposition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antéposition ɑ̃tepɔsisjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « antéposition »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antéposition »

  • Le colloque « Déviance linguistique : fonctions des constructions syntaxiques marquées dans les langues romanes et le finnois », qui se tiendra à l’Université de Helsinki les 10 et 11 juin 2019, a pour objet la syntaxe déviante de la norme, c’est-à-dire toutes les structures syntaxiques qui divergent de la phrase « canonique » avec ordre ‘Sujet Verbe Objet’ des constituants majeurs. Dans le groupe des structures syntaxiques marquées, on trouve notamment les constructions avec antéposition et postposition d’un argument du verbe, dislocation à gauche et à droite, et les constructions clivées et pseudo-clivées. Ces constructions, qui existent aussi bien dans les langues romanes qu’en finnois (quoique presque exclusivement à l’oral dans ce dernier), sont considérées par la norme grammaticale comme marquées, par opposition aux phrases avec l’ordre SVO,  pris pour basique, canonique, non marqué. , « Déviance linguistique » : fonctions des constructions syntaxiques marquées dans les langues romanes et le finnois (Helsinki)
  • Nous sommes de plus en plus souvent interpelé par des expressions comme «cette prodigieuse liste», «les principaux titres» là où nous attendrions «cette liste prodigieuse», «les titres principaux». Sans doute est-ce l'influence de l'anglais qui favorise l'antéposition de l'adjectif, même quand il est plus long que le nom. Le Figaro.fr, Quelle différence y a-t-il entre un grand homme et un homme grand ?
  • Le plus grave est que vous systématisiez vos critiques : d’un exemple (qui, chez moi, est toujours assorti de son antipode), vous faites une loi. Ce faisant, vous remplacez l’investigation et le doute, par l’antéposition d’un dogme dont vous déduisez ensuite les conduites (et les certitudes) qui vous arrangent. On appelle ça le dogmatisme. Club de Mediapart, Jeanne Guien n’aura pas lieu | Le Club de Mediapart
  • D'accord avec olimalia pour parler d'ellipse plutôt que d'anacoluthe à propos de la phrase 1, quand la proposition de Marc81 serait, effectivement, plus orthodoxe. D'accord encore avec le premier nommé sur le fait que les tours 2 et 5 soient « à éviter », et ce même si l'ambiguïté ne me semble pas beaucoup plus grande que dans la phrase que je critiquais : on devine sans peine que le destinataire ne va pas attendre sa propre réponse ! Les deux cas, d'ailleurs, sont extrêmement proches sur le plan syntaxique : pas plus que la personne qui est « dans l'attente de la réponse » n'est le sujet de l'impératif « veuillez », celle qui était « en soins intensifs » ne coupait l'électricité... Gardons-nous donc, autant que faire se peut, d'excuser là ce que nous déconseillons ici ! D'accord avec Marc81 pour le cas 4 : si la formulation initiale ne m'empêche pas de dormir, les solutions de rechange qu'il propose rendent probablement mieux compte des intentions du locuteur. Quant à la troisième tournure, je n'y vois personnellement pas l'ombre d'une incorrection, seulement une mise en valeur du complément d'objet direct par antéposition. (Marc Wilmet trouverait certainement des mots plus élégants que les miens pour décrire le procédé, mais il n'est pas sûr – n'est-ce pas, olimalia ? – qu'il se fasse mieux comprendre !) Qui irait, en tout cas, condamner une phrase comme « Ça, je le sais depuis longtemps » ? Voilà qui tiendrait, pour le moins, de l'acharnement syntaxique... , Il y a dans cette phrase une rupture... : À la fortune du mot
  • Style et ellipsesLa romancière compose un roman simple, lisible et d’une certaine intensité par endroits. Des extraits de poèmes ou des passages de quelques lettres de Marina Tsvétaïeva participent à un schéma narratif solide, mais quelque peu attendu et qui ne surprend pas véritablement le lecteur. Quelques facilités, quelques poncifs jonchant le texte mettent aussi à mal les espoirs de voir la langue se départir de ses clichés usuels. À cet égard, des topos ou lieux communs, tels que : « Pasternak, ton frère de feu. L’approcher risque de t’incendier, de te réduire en poussière », ou encore : « Tes larmes ajoutaient de la pluie à la pluie », peuvent gêner parfois. On peut trouver aussi que la romancière, dont les qualités stylistiques sont pourtant souvent très efficaces dans ses poèmes, cherche ici et là à créer des effets de style parfois un peu évidents, redondants et pas toujours assez fluides pour qu’ils soient naturellement intégrés à la lecture. Outre l’usage intempestif de l’ellipse pronominale, c’est le cas par exemple des tournures ayant recours à l’antéposition de l’adjectif en ouverture de phrase (une forme de rhématisation peu subtile), dont la récurrence finit par lasser : « Douces les soirées à trois autour de la table du dîner », ou encore : « Lucide, ton regard sur la femme dans le miroir au-dessus du lavabo »... L'Orient-Le Jour, Quand Vénus Khoury-Ghata tutoie Marina Tsvétaïéva - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « antéposition »

Langue Traduction
Anglais anteposition
Source : Google Translate API

Synonymes de « antéposition »

Source : synonymes de antéposition sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « antéposition »

Antéposition

Retour au sommaire ➦

Partager