La langue française

Anglo-canadien

Définitions du mot « anglo-canadien »

Wiktionnaire

Adjectif

anglo-canadien \ɑ̃.ɡlo.ka.na.djɛ̃\

  1. Qui est propre à la communauté anglophone du Canada.
    • Si les nationalistes craignent le pire devant le déclin de l’agriculture, ils s’inquiètent aussi de l’accueil chaleureux fait dans les milieux gouvernementaux aux capitaux étrangers, américains et anglo-canadiens. — (Jean Hamelin (dir.), Histoire du Québec, Edisem, 1977, p. 423)
    • Or, s'il est peut-être possible de remettre en question la domination anglo-canadienne aujourd'hui, il est manifeste qu'elle s'est exercée dans tous les domaines de la vie sociale, économique et politique dont le Québec a hérité [...]. — (Sébastien Mussi, Le nous absent, Liber, Montréal, 2018, p. 54.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « anglo-canadien »

Formé du mot Canadien avec le préfixe anglo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anglo-canadien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anglo-canadien ɑ̃glɔkanadjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « anglo-canadien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anglo-canadien »

  • Il faudrait aussi nommer le grand tabou de la vie politique québécoise contemporaine: quand les «minorités» s’anglicisent, elles quittent leur statut minoritaire pour rejoindre la majorité anglo-canadienne. Redisons-le: quand les minorités s’anglicisent, elles rejoignent la majorité canadienne-anglaise, tout simplement, et cela souvent à travers la référence à Montréal, qui se substitue à la référence québécoise. Quand elles s’anglicisent, elles s’inscrivent dans un univers symbolique et politique où l’existence même du peuple québécois est jugée illégitime. Mais le statut de «minoritaire» est aujourd’hui symboliquement payant et on y tient pour conserver son avantage moral dans le débat public. C’est en prenant la pose victimaire du minoritaire systématiquement exclu qu’on accélère sa carrière et qu’on se place en position hégémonique dans l’espace public. Il serait intéressant de se demander si les «difficultés d’intégration» des «minorités» relèvent exclusivement de la société d’accueil. On nous demande l’autocritique. Très bien. Mais est-ce que ces «minorités» font de même?  Le Journal de Montréal, Un coup d’État symbolique contre le Québec | JDM
  • La série "Décoloniser la beauté" a été retenue par le photojournaliste anglo-canadien Finbarr O'Reilly (lauréat du Prix Carmignac) comme une douzaine d'autres réunis sous le titre "Congo in conversation", tous réalisés par des Congolais sur la réalité de leur vécu à l'heure du covid. Site-LeVif-FR, L'oeuvre de la semaine : Décoloniser la beauté - Belgique - LeVif
  • «Les Canadiens-Français, comme on nous appelait, portent 400 ans d’injustices anglo-canadiennes», ajoute un autre utilisateur. Journal Métro, Non, les Québécois blancs n'ont pas vécu les mêmes torts que les Noirs
  • Selon une nouvelle recherche franco-anglo-canadienne, certaines caractéristiques de l'anxiété ou de la dépression, comme le fait de ruminer constamment des idées sombres, peuvent favoriser l'apparition de la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées de 55 ans et plus.  LaProvence.com, Actualités | Santé : ressasser des émotions négatives pourrait augmenter les risques d'Alzheimer | La Provence
  • Comprenez qu’au Canada, tout particulièrement dans les provinces anglophones, nous sommes en permanence sous l’influence culturelle, économique et intellectuelle de notre pays voisin. Tout ce qui se passe aux Etats-Unis est immédiatement ressenti par les canadiens. Force est de constater que vous soyez à Vancouver, Halifax ou Toronto, à quelques exceptions près, nous consommons en permanence des séries américaines, nous regardons leurs émissions de télévision, nous suivons leur actualité autant, sinon plus que celle qui nous est propre. Nos amis anglo-canadiens on beau jeu d’insister sur les trois ou quatre mots qu’ils prononcent différemment des américains, cela fait longtemps qu’ils ont été colonisés intellectuellement par leurs voisins de palier. Lesfrancais.press, La poudrière américaine vue du Canada par un élu des Français de l'étranger ! - Lesfrancais.press

Images d'illustration du mot « anglo-canadien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « anglo-canadien »

Langue Traduction
Anglais english-canadian
Source : Google Translate API

Anglo-canadien

Retour au sommaire ➦

Partager