La langue française

Amouillante

Sommaire

  • Définitions du mot amouillante
  • Étymologie de « amouillante »
  • Phonétique de « amouillante »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amouillante »
  • Citations contenant le mot « amouillante »
  • Traductions du mot « amouillante »

Définitions du mot « amouillante »

Wiktionnaire

Adjectif

amouillante \a.mu.jɑ̃t\ féminin

  1. (Agriculture) Qualifie une vache sur le point de vêler.

Nom commun

amouillante \a.mu.jɑ̃t\ féminin

  1. (Agriculture) Vache sur le point de vêler.
    • Il est facile d’y être trompé dans un marché et de l’acheter encore pour une amouillante ; car l’on trouve le veau au tact et du lait d’amouille dans les mamelles, pendant plus de deux et même trois mois. — (Joseph Rainard, Traité complet de la parturition des principales femelles domestiques: Volume 1, 1845)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AMOUILLANTE (a-mou-llan-t', ll mouillées) adj. f.
  • Qui amouille, en parlant de la vache. 80 bêtes à cornes, dont 33 vaches et génisses pleines ou amouillantes, Avranchin, 22 fév. 1874, annonces.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « amouillante »

 Dérivé de mouiller avec le suffixe -ant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amouillante »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amouillante amwilɑ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « amouillante »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amouillante »

  • M. Dupré dispose de 350 000 litres de lait avec 45 vaches PH. Le taux de renouvellement est de 27 % et les veaux femelles (20 par an) sont conservés chaque année. Jusqu’à présent, M. Dupré élevait toutes ses femelles et vendait le surplus en génisses amouillantes. En optant pour l’arrêt d’élevage des génisses, et compte tenu des hypothèses retenues, l’éleveur pourrait obtenir un gain de 1 490 € de revenu. Les croisements avec une race à viande pourront alors être judicieux pour une meilleure valorisation des veaux vendus. Il faut aussi noter que l’achat des génisses amouillantes augmentera les besoins de trésorerie. Attention cependant aux mouvements d’animaux entre les élevages qui comportent de nombreux risques sanitaires. De plus, l’achat de génisses amouillantes ne permet pas de tenir un schéma génétique. Cette orientation ne sera donc pas à conseiller pour les élevages à forte production laitière. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Sous-traiter l'élevage des génisses ? | Journal Paysan Breton
  • Pour accélérer ou décélérer la production globale, il est possible d’activer deux leviers principaux qui sont la production individuelle par vache ou le nombre de vaches : jouer sur les réformes, achat vente d’amouillantes ou vaches en lait, moduler la durée de tarissement, distribuer plus ou moins de lait entier aux veaux, etc. Web-agri, Calculer le coût marginal de production des derniers litres de lait
  • L’écologie mondaine qui fait la loi politique de nos démocraties maastrichiennes ne concerne que les bobos diplômés qui vivent dans les villes et qui ignorent ce qui distingue un veau, une vache, un taureau, un bœuf, une amouillante, un taurillon… L'Echo, Michel Onfray: "Le système ne se laissera pas confisquer le pouvoir qu'il a réussi à voler au peuple" | L'Echo
  • Élever une génisse de sa naissance à son vêlage coûte en moyenne 1 340 € selon les données des réseaux Chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire. « Un résultat qui cache une grande diversité de performances technico-économiques sur le terrain. Le quart économe se situant autour de 1 190 € quand le quart le plus dépensier atteint les 1 600 € », précise Fanny Hanser, conseillère lait. Alors que le prix de vente d’une vache en lait ou d’une génisse amouillante se trouve dans une fourchette de 1 200 à 1 400 €, se pose la question de la rentabilité d’élever davantage de génisses que n’en nécessite le renouvellement. « En vendant ces animaux supplémentaires, est-ce que je rémunère mon travail ? Quel est le prix de la sécurité face à mon taux de réforme obligatoire ? », interroge Guylaine Trou, chargée d’études. « Dans beaucoup d’élevages, les génisses ont tendance à pousser les vaches dehors. Cela touche à la problématique de la longévité des vaches. Il y a peut-être d’autres options plus payantes à mettre en œuvre. » Les deux journées génisses seront l’occasion pour l’éleveur de faire le point sur son taux de réforme obligatoire. « De comparer des stratégies : élever le strict nécessaire et opter pour le croisement industriel en complément ou externaliser l’atelier génisse et à quel coût… ». Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Maïs grain ou maïs ensilage pour élever les veaux ? | Journal Paysan Breton

Traductions du mot « amouillante »

Langue Traduction
Anglais softening
Espagnol reblandecimiento
Italien rammollimento
Allemand erweichung
Chinois 软化
Arabe تليين
Portugais amolecimento
Russe размягчение
Japonais 軟化
Basque leungarriak
Corse suavizante
Source : Google Translate API
Partager