La langue française

Amirauté

Sommaire

  • Définitions du mot amirauté
  • Étymologie de « amirauté »
  • Phonétique de « amirauté »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amirauté »
  • Citations contenant le mot « amirauté »
  • Traductions du mot « amirauté »

Définitions du mot « amirauté »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMIRAUTÉ, subst. fém.

En Angleterre, administration de la marine de guerre, siège et locaux de cette administration. L'Amirauté britannique, le premier lord de l'Amirauté :
1. Le Ministre de la marine exposa les mesures navales convenues entre l'Amirauté britannique et l'étatm-major de la Marine française : la flotte britannique se réservait les opérations dans la mer du Nord, la Manche et l'Atlantique, tandis que la flotte française aurait à conduire les opérations... J. Joffre, Mémoires,t. 1, 1931, p. 120.
2. ... par les fenêtres de derrière, on voit le parc de Saint-James et l'Amirauté bâtie suivant le goût antique des Frères Adams. P. Morand, Londres,1933, p. 66.
HISTOIRE
a) ,,Nom donné en France, avant 1789, à une juridiction qui connaissait des contestations en matière de marine et de commerce de mer, tant au civil qu'au criminel.`` (Bach.-Dez. 1882). Conseil d'amirauté (Bouillet 1819, Pol. 1868), Conseil de l'amirauté[conseil créé en 1824] (Bach.-Dez. 1882).
b) ,,Pendant la dernière guerre, l'Amirauté était le terme officiel désignant les services de commandement de l'Amiral, chef de l'État-major de la Marine.`` (Le Clère 1960).
c) Office de grand amiral. Synon. amiralat.
Prononc. ET ORTH. : [amiʀote]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 attribuent à [o] une demi-longueur. Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 signalent une forme anc. admirauté.
Étymol. ET HIST. − 1. 1260-1344 ameirauté « charge d'amiral » (Chron. de Londres, p. 45 ds Gdf. Compl. : Lors le roy ousta ledit Hamon de s'ameirauté); 1600-1612 amirauté (A. d'Aubigné, Hist. Univ., III, 116 ds Gdf. Compl. : Le roi lui donna l'amirauté), vieilli dès 1872 (Littré); 2. 1373 amirauté « juridiction concernant les gens de mer » (Ordonnance de 1373 d'apr. Jal t. 1 1970-); 3. 1824 amirauté « administration supérieure de la Marine » (Ordonnance royale du 4 août 1824 créant un « conseil d'Amirauté » d'apr. Jal 1848). Dér. de amiral*; suff. -auté*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 211. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 59, b) 166; xxes. : a) 42, b) 731.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barb. Infl. 1919. − Bél. 1957. − Blanche 1857. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Comm. t. 1 1837. − Dainv. 1964. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Le Clère 1960. − Lep. 1948. − Ménager (L.-R.). Amviatus-' Α μ η ρ α ̃ ς. L'Émirat et les origines de l'amirauté (xie-xiiiesiècles). Paris, 1960, 267 p. (Bibl. gén. de l'Éc. prat. des Hautes ét. 6esection.). − Pol. 1868. − Ritter (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. gen. 1905, t. 36, p. 346. − St-Edme t. 1 1824. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

amirauté \a.mi.ʁo.te\ féminin

  1. Office d’amiral, de grand amiral dans l’ancienne marine française.
    • L’Amirauté de France.
  2. (Vieilli) Juridiction, du tribunal qui connaissait de toutes les affaires contentieuses relatives à la marine et à la navigation.
    • Le siège de l’amirauté.
    • Lieutenant de l’amirauté.
    • Faire juger une prise par l’amirauté.
    • La Meuse est la première ; le siège de cette amirauté est à Rotterdam, Zélande est la seconde amirauté, elle a son siège à Middelbourg. — (Robert Muchembled, Michel Cassan, Les XVIe et XVIIe siècles, 1995)
  3. En Angleterre, désigne l’administration supérieure de la Marine.
    • L’Amirauté anglaise.
    • Les lords de l’Amirauté.
    • Les bureaux de l’Amirauté. Il y avait de même, en France, un Conseil d’amirauté qui a été remplacé par un Conseil supérieur de la Marine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMIRAUTÉ. n. f.
Office d'amiral, de grand amiral dans l'ancienne marine française. L'Amirauté de France. Il se disait aussi de la Juridiction, du tribunal qui connaissait de toutes les affaires contentieuses relatives à la marine et à la navigation. Le siège de l'Amirauté. Lieutenant de l'Amirauté. Faire juger une prise par l'Amirauté.

AMIRAUTÉ, en Angleterre, désigne proprement l'Administration supérieure de la Marine. L'Amirauté anglaise. Les lords de l'Amirauté. Les bureaux de l'Amirauté. Il y avait de même, en France, un Conseil d'Amirauté qui a été remplacé par un Conseil supérieur de la Marine.

Littré (1872-1877)

AMIRAUTÉ (a-mi-rô-té) s. f.
  • 1Anciennement, office de grand amiral.
  • 2Tribunal qui connaissait de toutes les affaires relatives à la marine.
  • 3Administration supérieure de la marine ; conseil d'amirauté.

HISTORIQUE

XVIe s. Le roi lui donna l'amirauté, D'Aubigné, Hist. III, 116.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMIRAUTÉ, (Jurisprud.) est une Jurisdiction qui connoît des contestations en matiere de marine & de commerce de mer. Il y a en France des siéges particuliers d’Amirauté dans tous les ports ou havres du Royaume, dont les appellations se relevent aux siéges généraux, lesquels sont au nombre de trois en tout, dont un à la Table de Marbre de Paris, un autre à celle de Rouen, & l’autre à Rennes ; les appels de ceux-ci se relevent aux Parlemens dans le ressort desquels ils sont situés.

Ce Tribunal connoît de tous les délits & différens qui arrivent sur les mers qui baignent les côtes de France, de toutes les actions procédantes du commerce qui se fait par mer, de l’exécution des sociétés pour raison dudit commerce & des armemens, des affaires de compagnies érigées pour l’augmentation du commerce ; en premiere instance des contestations qui naissent dans les lieux du ressort du Parlement de Paris, où il n’y a point de siéges particuliers d’Amirauté établis, & par appel des sentences des Juges particuliers établis dans les villes & lieux maritimes.

Il est composé de l’Amiral de France, qui en est le chef, d’un Lieutenant général, d’un Lieutenant particulier, d’un Lieutenant criminel, de cinq Conseillers, d’un Procureur du Roi, de trois Substituts, d’un Greffier, & de plusieurs Huissiers.

L’Amirauté des Provinces-Unies a un pouvoir plus étendu : outre la connoissance des contestations en matiere de Marine & de commerce de mer, elle est chargée du recouvrement des droits que doivent les marchandises qu’on embarque & débarque dans les ports de la République, & de faire construire & équiper les vaisseaux nécessaires pour le service des Etats-Généraux. Elle est divisée en cinq colléges, & juge en dernier ressort des matieres qui sont de sa connoissance.

L’Amirauté d’Angleterre ne differe pas beaucoup de celle de France. Il est à remarquer seulement que dans tous les siéges d’Amiraute, tant les particuliers que le général & souverain qui réside à Londres, toutes les procédures se font au nom de l’Amiral, & non pas au nom du Roi. Il faut encore remarquer cette différence, que l’Amirauté d’Angleterre a deux sortes de procédures : l’une particuliere à cette Jurisdiction ; & c’est de celle-là qu’elle se sert dans la connoissance des cas arrivés en pleine mer ; l’autre conforme à celle usitée dans les autres Cours : & c’est de celle-ci qu’elle se sert pour les cas de son ressort, qui ne sont point arrivés en pleine mer, comme les contestations survenues dans les ports ou havres, ou à la vûe des côtes.

L’Amirauté d’Angleterre comprend aussi une Cour particuliere, appellée Cour d’équité, établie pour régler les différends entre Marchands. (H-Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amirauté »

(XVIe siècle) Dérivé de amiral avec le suffixe -té[1] → voir loyal et loyauté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amirauté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amirauté amirote

Évolution historique de l’usage du mot « amirauté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amirauté »

  • Sandale a l’amirauté ... AgoraVox, Des sandales qui nous donneraient presque des ailes... - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « amirauté »

Langue Traduction
Anglais admiralty
Espagnol almirantazgo
Italien ammiragliato
Allemand admiralität
Portugais almirantado
Source : Google Translate API
Partager